Magazine Cinéma

Gaz de schiste, environnement et Etats-Unis

Par Suzybishop @DLACDI

snake eyes - the milk carton kids - Promised Land movie

Youpi, un film sur l'environnement !

Promised Land de Gus Van Sant met en scène un sujet assez peu commun au cinéma : l'écologie ( du moins, je crois ). Alors oui, il y'a des films dont c'est le fond et par là je pense notamment à Miyazaki qui traite du rapport entre les hommes et la nature. Mais ici, c'est bien le sujet au coeur du film.

 

Gaz de schiste, environnement et Etats-Unis

Et pour cause : le film met donc en scène deux employés de Global, une compagnie d'extraction de gaz de schiste. Steve Butler ( donc le nom est révélateur ) et Sue Thomas partent donc convaincre une petite ville perdue au milieu des Etats-Unis et entendent bien profiter de la crise pour pouvoir exploiter ces terres. L'ennui, c'est qu'un professeur dénonce publiquement les conséquences écologiques que cela peut avoir, remettant en cause le travail des deux représentants. Ajoutons à celà un écologiste et voilà, la guerre commence. 

C'est un film classique, dans sa mise en scène et dans sa trame ( fallait bien y caser une histoire d'amour ) mais il reste néanmoins un film intéressant puisqu'il pointe du doigt une question d'actualité. En fait, le film reflète plutôt bien le débat qui peut se trouver aux Etats-Unis. Déjà le titre est une référence biblique évidente en plus du fait que les Etats-Unis ont longtemps été considérés comme une Terre Promise, où les richesses sont infinies. Alors ce territoire que Global veut exploiter, c'est une vraie mine d'or pour eux. Et puisque les richesses sont infinies, pourquoi attendre alors qu'on peut s'enrichir facilement ? 

Gaz de schiste, environnement et Etats-Unis

Le film tourne quasiment essentiellement autour de l'argent et de la valeur " spritituelle " d'un territoire. Je viens seulement de remarquer l'accroche du film qui est " What's your price ? " : ainsi combien sommes nous prêt à donner pour un territoire qui nous est cher à nos yeux ? Il faut déjà savoir qu'aux Etats-Unis, tout ce qui se trouve sous votre maison est à vous. Donc si quelqu'un vous pouvez devenir riche en exploitant les richesses souterraines, tout ça sans rien faire. Mais, les américains ont aussi un lien très fort avec leurs terres : leur ferme est un héritage familial. Alors vouloir détruire la terre de ses ancêtres au profit de l'argent, telle est la question posée ici dans le film. 

Mais les personnages ont eux aussi un rapport assez étrange à l'argent. Ils sont prêt à tout pour amadouer les clients, y compris à se fondre dans la couleur locale, peut-être pour paraître moins froid. Surtout que Matt Damon a une tête de gentil, donc forcément, ça passe mieux. Sauf que je trouve que c'est quelque chose d'assez cruel. Parce que de toutes façons, tous les deux sont au service d'une très grosse industrie et de l'argent et veulent tout faire pour gagner les faveurs des habitants. L'écologie, on s'en fiche un peu, ce qui compte, c'est que les terres à exploiter sont riches et rendent riches. 

Gaz de schiste, environnement et Etats-Unis

Tiens, ce plan parlons en. Je l'ai trouvé très frappant parce qu'il est assez révélateur des intentions du personnage. Déjà, le type s'appelle Steve Butler, encore un nom d'américain vous me direz. Butler en anglais, ça veut dire le majordome : donc celui qui sert quelqu'un. Or que fait Steve ? Il sert Global pour l'argent. Lorsqu'il parle au micro, il défend les intérêts de l'exploitation du gaz de schiste sur fond de drapeau américain. Donc exploiter le gaz de schiste pour l'argent, c'est le faire pour l'Amérique, c'est donc quelque chose de bien. C'est même le devoir de tous les américains, qui doivent exploiter les ressources de l'Amérique, cette terre promise. Peut-être que c'est de la sur-intéprétation, mais ce plan a vraiment attiré mon attention. 

Ce n'est peut-être pas le film de l'année mais il n'en reste pas moins que le film est intéressant dans sa manière de montrer les Etats-Unis d'aujourd'hui. La fin est un peu trop facile à mon goût, surtout après une chute assez innatendue, je dois l'avouer. A voir, oui. 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Suzybishop 1291 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines