Magazine Cinéma

Jersey Boys – « Oh, what a night! »

Par Cbth @CBTHblog
10428498_813178148722336_5521692107339505012_n L’Histoire: Quatre garçons du New Jersey, issus d’un milieu modeste, montent le groupe « The Four Seasons » qui deviendra mythique dans les années 60. Leurs épreuves et leurs triomphes sont ponctués par les tubes emblématiques de toute une génération qui sont repris aujourd’hui par les fans de la comédie musicale… Frankie Valli et The Four Seasons est un groupe mythique dont la plupart d’entre nous connaissent les chansons sans le savoir. Oh what a night, Beggin, Walk like a man… Autant de standards de la chanson des années 60 qui ont traversé les décades grâce à diverses reprises (souvenez-vous d’Outkast avec Beggin ou même de Cloclo!). En ce qui me concerne, ma première rencontre avec Frankie a eu lieu lors de mon premier visionnage de Grease. Et oui, le crooner qui chante Beauty School Drop Out à Frenchie, c’est lui. J’étais sincèrement curieuse de découvrir ce film, car je ne connaissais absolument pas l’histoire du groupe. Alors quand j’ai appris que Clint Eastwood réalisait un biopic, j’ai été emballée. JERSEY-BOYS On apprend beaucoup de choses sur Frankie, Tommy, Bob et Nick. De leur vie de petits voyous au New Jersey à leurs plus grand succès. La musique, bien évidemment très présente, est un vrai plaisir et donne du rythme au film. Et heureusement, car  il manque quelque chose. La réalisation plate de Clint nous fait passer à côté de l’émotion. Il passe rapidement sur certains événements importants de la vie de Frankie pour s’appesantir lourdement sur des moments qui n’en auraient pas mérité autant. Finalement, il nous suggère l’histoire plus qu’il ne nous la raconte et c’est dommage. J’ai tenu par curiosité, car je voulais savoir comment ses 4 garçons dans le vent là avaient contribué à l’histoire de la musique. C’est une dimension qu’on entraperçoit à peine, d’ailleurs… On a surtout l’impression que Eastwood voulait parler d’un groupe qu’il aime. Alors que j’aurais aimé qu’il me raconte toute leur histoire, m’impliquer émotionnellement, mais je n’ai pas pu. Si vous connaissez et aimez Frankie Valli et The Four Seasons, je vous le conseille. Si ça avait été un grand film, je l’aurais conseillé à tout le monde. Mais que cela ne vous empêche de vous précipiter sur la discographie de Frankie…

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cbth 1240 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines