Magazine Entreprise

Le scalping : une technique de trading à toute vitesse

Publié le 25 juin 2014 par Edelit @TransacEDHEC

Le scalping est une technique de trading basée sur le même concept que le trading haute fréquence, avec un humain à la place de l’ordinateur : il s’agit de passer des ordres d’un laps de temps très court sur le marché, de l’ordre de quelques minutes ou dizaines de minutes, et ce de manière répétée. Le scalpeur utilisera de préférence une analyse graphique approfondie sur de petites unités de temps, avec des outils qu’il maitrisera sur le bout des doigts.

Les avantages du scalping

En ayant la possibilité de passer beaucoup de temps à analyser des graphiques et ce en temps réel, le trader débutant aura la possibilité d’accumuler énormément de connaissance en très peu de temps comparé à un autre trader qui aurait choisi de faire de l’asset management par exemple.

Par ailleurs, le scalping est intéressant car il permet de trouver des opportunités de prise de positions dans n’importe quelles conditions de marché, même s’il est préférable de scalper dans la tendance de l’actif sous-jacent tradé.

Enfin, le principal avantage du scalping réside dans le fait qu’il permet de générer des gains modestes mais de façon répétée, ce qui est globalement moins risqué qu’une prise de position journalière.

Les inconvénients

Certes les gains peuvent être intéressants, mais il faut penser à prendre en compte le spread du broker. En d’autres termes, la différence entre le bid et l’ask, entre le prix d’achat et celui de vente. Alors qu’un trader long terme ne se préoccupera pas ou très peu du spread de son broker, ce dernier sera au centre du money management du scalpeur.  En effet, le scalper passant des dizaines d’ordre par jour, cette perte résiduelle sera plus pénalisante pour lui que pour un trader long-terme.

En parallèle, le scalping est la technique de trading qui génère le plus de prises de position et donc de stress et d’erreurs, ce qui peut avoir de très lourdes conséquences. De ce fait, le scalper devra établir un money management et s’y tenir à la lettre. Aucun ordre ne devra être passé sans stop loss par exemple, car il ne faut pas oublier que sur le forex, une seule nouvelle rendue public pouvant tout vous faire perdre.

Quel actif sous-jacent scalper ?

Le scalping comme vous l’aurez compris, est une technique où la rapidité est nécessaire. Ainsi, une volatilité importante de l’actif sous-jacent est une condition sine qua non pour un scalper. De ce fait, nous aurons tendance à scalper principalement sur le Forex, l’Or ou encore les CFD. L’euro-dollar par exemple, très volatile entre 14h00 et 18h00, peut être un bon départ pour s’initier au scalping.

En conclusion, le scalping est une technique de trading très intéressante pour un trader débutant comme un trader expérimenté. En effet, il permettra au débutant de faire ses premières armes en trading, comme il donnera la possibilité au trader expérimenté d’accumuler des gains pouvant être à la fin très intéressants.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Edelit 18215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte