Magazine Culture

Jean Mambrino – Poème (2007)

Par Stéphane Chabrières @schabrieres

Jean MambrinoTu traverses cette douleur, cette brume
de douleur qui envahit l’enchantement
des forêts perdues. Les arbres humains gardent
les fruits du sang. Il y a des coeurs gravés
sur l’écorce des corps, avec une flèche dedans.
Ils rappellent à la mâle heure les morts-vivants,
incapables de mourir sans remords
pour tenir le pas gagné, franchir ce pas,
alors qu’ils saccagent la gloire de la chair,
celle à venir, détruisant sa lente victoire,

bien qu’un fragment d’espoir rougeoie encore.

***

Jean Mambrino (1923-2012)Les ténèbres de l’espérance (2007)



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphane Chabrières 11329 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines