Magazine Culture

The morning after the night before

Publié le 26 juin 2014 par Pomdepin @pom2pin

Pour celles qui ont essayé de traduire ("le matin après la nuit avant") et pensent que j’ai complètement perdu la tête à cause des aventures trépidantes de l’Ado (on va encore parler de lui, ce n’est plus mon blog, c’est le sien!), pas du tout. C’est une expression très courante en anglais, pour parler d’un lendemain de soirée. Ça englobe tous symptômes qui vont avec, de la gueule de bois, au réveil à côté de quelqu’un dont on ne se souvient plus…(soyons clairs, ça ne m’est jamais arrivé. Ma maman me lit. Et Marichéri aussi…D’ailleurs, c’est pareil pour lui, il a entendu parlé de ce genre de chose, mais c’est tout. Sa maman me lit aussi).

Rien de ça avec L’Ado, déjà, il est très jeune (la prom, c’est à la fin du collège, pas du lycée) et je rappelle qu’il est dans un établissement catho, les profs étaient là aussi. Il est donc rentré sagement comme cendrillon juste avant minuit, mais avec ses chaussures. Ça nous a surpris, pour quelqu’un qui n’est pas capable de revenir avec ses propres chaussures du collège (mais il a souvent des remplaçantes, toutes dépareillées, et on ne sait jamais d’où elles sortent. Lui non plus d’ailleurs), ni son blazer, sa cravate et encore moins sa carte de bus, on a trouvé que c’était un bel effort. Il avait même gardé le nœud papillon, un peu tordu mais toujours attaché. En fait, c’est parce qu’il n’avait pas réussit à l’enlever.

20140626-164441-60281975.jpg

J’ai tenté une interview au petit déj. Ça a donné à peu près ça:
-alors cette prom, c’était comment?
-ben, meuh, mfff…quoi?
-la prom?
-hu?
-c’était bien?
-ouais, quoi, hein…bof. Ouais, ben ça va. C’était cool.
Et il s’est rendormi dans son bol de céréales (il avait encore des coco pops dans les cheveux quand il est parti pour la journée portes ouvertes du lycée, je me suis dit que c’était bien qu’ils voient de suite à qui ils avaient à faire).

Évidement, ses explications limpides ne m’ont pas suffit. C’est bien de taper sur les nerfs s’intéresser à la vie de son ado, je suis sûre qu’il en est ravi. Il ne veut pas montrer que ça le touche, mais c’est sûrement par pudeur, non? Il a bien retrouvé ses copains (et sa copine? "Ouais ben c’est juste une fille, quoi!" Cet enfant est un grand romantique), et la limo c’est rigolo (il veut être journaliste, on sent qu’il a déjà un grand sens des formules). Par contre, il avait oublié son ticket, il n’a pas pu rentrer de suite. Heureusement, son prof principal avait la liste, ouf….la prom night se déroulait dans le club House d’un golf privé, rien à des miles à la ronde à part des hectares de pelouse avec des petits trous dedans. Forcément, ils ne sont pas sortis de la salle. C’était risqué, surtout pour L’Ado, il aurait pu finir dans l’espèce de bac à sable autour des greens. (Les golfeurs sont de grands enfants, c’est bien connu).

Il y avait un buffet, et de l’aveu même de L’Ado, c’était très bien. Il a adoré le buffet. En fin d’après midi, il me parlait encore du buffet, alors que je ne demande plus rien, vraiment. C’est décevant, je voyais ça autrement les proms…apparemment, c’était dansant aussi. Il a dansé. Avec la copine de la limo? (" Non, mais ouais, mais non, ouais. Meuh"). C’est fou comme ce gamin se vexe pour un rien! Par contre, il est scandalisé, le coca était payant, et c’était du vol. Il a d’ailleurs fermement encouragé Pré Ado a commencé dès maintenant une campagne de revendication pour réclamer la gratuité totale du coca pour sa prom à lui dans 4 ans. Et le DJ était moyen, mais bon, meuh.

Et voilà, tout ça pour ça! Pas d’incendie géant. Pas de danse à la footloose. Pas de Homer Simpson, Marge et tout ça. Pas de loup garou. Pas la moindre trace de vampire non plus. Pas de retour vers le futur….les proms anglaises n’ont décidément rien à voir avec les films américains. Je suis un peu déçue…

20140626-164131-60091956.jpg

(Dailydisposition.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 5864 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines