Magazine Culture

L’élixir d’amour - Eric-Emmanuel Schmitt

Publié le 27 juin 2014 par Litterature_blog
L’élixir d’amour - Eric-Emmanuel Schmitt Louise et Adam se sont aimés follement puis ils se sont séparés. Il est resté à Paris, elle est partie à Montréal. Il décide de lui écrire pour renouer le contact. De lettre en lettre, ils explorent leur passé et exposent leur présent. Le sentiment amoureux reste au cœur de leurs discussions. Adam fanfaronne, annonce à Louise qu’il est capable de provoquer l’amour quand il le souhaite. Elle le prend au mot et lui lance un défi…
Je n’ai pas envie d’en dévoiler plus parce qu’il n’y a finalement pas grand chose à dire à propos de ce très court texte. Mon premier Schmitt. Un avantage quelque part, parce que je n’ai pas d’idée préconçue sur le monsieur, je ne sais pas si les personnages qu’ils campent, leurs caractères surtout, se retrouvent dans ses autres romans. Le fait est que je n’ai pas aimé cet échange épistolaire. J’ai trouvé que tout sonnait faux, que la caricature était grosse comme une maison. Je n’ai pas aimé le personnage d’Adam, un homme à priori sûr de lui qui se révèle au final minablement fragile. Et puis je ne peux pas avoir d’empathie pour quelqu’un adepte des bouffées d’orgueil et de mégalomanie, quelqu’un pensant que « rien de haut ne peut sortir d’un profil bas ». Adam est un ridicule stéréotype de l’homme moderne au discours sans nuance (« Les femmes aiment l’amour, les hommes le font » ; « Le temps n’est pas l’allié de l’amour, il ne favorise que l’amitié »). Tout ce que je déteste. Et Louise ne relève pas le niveau. Manipulatrice, tirant les (grosses) ficelles d’une correspondance artificiellement sentimentale, elle n'a, je trouve, aucun charme.
Mon impression ? Etre face à un auteur cabot, une minauderie sans intérêt, un exercice de style un peu vain. Et puis ça se lit trop vite, à peine le temps de s’installer dans les échanges qu’ils se terminent déjà. Vraiment pas une réussite pour moi, c’est le moins que je puisse dire…
L’élixir d’amour d’Eric-Emmanuel Schmitt. Albin Michel, 2014. 156 pages. 15,00 euros.
Une lecture commune que j’ai quand même le plaisir de partager avec Noukette !
Les avis de Sylire et Valérie


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Litterature_blog 20313 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines