Magazine Cinéma

Threads

Publié le 27 juin 2014 par Olivier Walmacq

threads

genre: science fiction, documentaire fiction (interdit aux - 12 ans)
année: 1984
durée: 1h50

l'histoire: Le récit de deux familles de Sheffield deux mois avant l'attaque nucléaire. 

la critique d'Alice In Oliver:

Indéniablement, Threads, réalisé par Mick Jackson en 1984, a grandement influencé Alfonso Cuaron pour réaliser le film Les Fils de L'Homme. En effet, en français, le titre du film pourrait se traduire par "Les fils du destin". Au niveau des influences, Threads n'est pas sans rappeler La Bombe de Peter Watkins. Premièrement, Threads est aussi un téléfilm qui fut, pour la première fois, diffusé à la télévision par la chaîne BBC en 1984 et une autre fois, encore, en 1985 comme partie intégrante d'une semaine de programmation spécialement dédiée aux célébrations du quarantième anniversaire des premiers bombardements atomiques, à Hiroshima et Nagasaki. 

Threads ne fut plus diffusé sur les écrans britanniques avant que le canal numérique de la BBC ne le fasse en 2003. Threads fut aussi diffusé aux Etats-Unis, mais une seule fois seulement, en 1985 par la chaîne publique de télévision PBS.
Threads fut, initialement, édité pour sa version commerciale grand-public sous le format vidéo VHS en 1987, exclusivement pour le Royaume-Uni. Il devint rapidement introuvable dans le commerce et, durant les années 1990, fut l'objet d'un négoce intense. 
Une édition sous le format vidéo DVD fut lancée au Royaume-Uni en l'an 2000 sous le label « Revelation », suivie par une ré-édition en l'an 2005.

images

Vous l'avez donc compris: bien qu'il soit trouvable en VHS et en DVD, Threads est une véritable rareté. Toutefois, ce téléfilm est aussi visible en entier et en version originale sur YouTube. Tout comme La Bombe de Peter Watkins, le scénario de Threads s'articule sur plusieurs sections.
Dans un premier temps, l
e récit se concentre sur deux familles de Sheffield et commence deux mois avant l'attaque nucléaire. Très vite, c'est l'escalade vers la Troisième Guerre Mondiale. Le Royaume-Uni est sur le pied de guerre et les débuts des bombardements stratégiques.

C'est le début de la seconde partie du film: certains membres des deux familles de la ville de Sheffield meurent suite aux nombreuses radiations et aux retombées chimiques des champignons atomiques. Threads prend alors la forme d'un documentaire de fiction.
Tout comme le film La Bombe (que j'ai déjà cité plusieurs fois), Threads nous présente l'évolution de la situation en fonction de dates précises, la plupart du temps, après l'holocauste nucléaire. Ainsi, le téléfilm nous détaille très précisément le nombre de morts au fils des jours, des semaines, des mois et des années qui suivront l'apocalypse nucléaire.

threads2

La bombe atomique a évidemment de graves conséquences sur la population. En résumé, c'est le retour à la famine et à des épidémies, telles que le typhus et le choléra. C'est aussi le retour de la dictature militaire. Pour enrayer les épidémies de maladies infectieuses, des milliers de personnes sont gazées par l'armée. Ce qui n'est pas sans rappeler la Shoah et donc notre propre histoire.
Hélas, à cela, s'ajoutent de nombreuses pénuries, notamment en matière d'énergie et de matières premières. Le fuel, le gaz et l'essence ayant presque totalement disparus, des millions de cadavres ne peuvent plus être brûlés et sont donc laissés à l'abandon sur les routes ou alors entassés dans d'énormes fosses mortuaires.

Bref, youpie, c'est la fête ! Plus sérieusement, ne vous attendez pas à une production hollywoodienne avec un mystérieux sauveur et/ou messie, à l'image de Will Smith dans (le très laborieux) Je Suis Une Légende. Enfin, dans la troisième et dernière section, les événements se déroulent treize ans après l'apocalypse nucléaire, sur une civilisation s'étant reconstruite au stade d'une société médiévale. Visiblement, les survivants ne sont plus qu'une petite poignée de personnes qui tentent de travailler la terre et de la rendre à nouveau fertile.
Hélas, les effets radioactifs sont toujours présents. Des bébés naissent encore mais ressemblent à d'affreux mutants victimes des radiations. Voilà pour les grandes lignes de Threads qui, vous l'avez compris, est une production particulièrement pessimiste mais aussi réaliste sur les conséquences d'une Troisième Guerre Mondiale. On pourrait le voir comme une suite logique ou un remake de La Bombe. Dans son genre, Threads est évidemment un film choc et une grande réussite.

note: 17/20


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines