Magazine Culture

Contes des Royaumes tome 3 : Beauté, Sarah Pinborough

Par Maliae

beautéRésumé : Cette fois, c’est l’histoire de la Belle au Bois Dormant qui va se prendre un petit coup de neuf ! Bien sûr, on y retrouvera tous les éléments classiques de ce conte (le beau prince, la terrible malédiction, la jeune fille endormie et le château hanté) mais de nouveau revus à la sauce moderne ! Toujours aussi drôle et sexy.

Avis : Beauté est le troisième et dernier tome d’une très bonne trilogie. Même s’il s’agit du dernier tome, l’histoire se passe avant Poison et Charme. Je dois dire que j’ai un peu moins apprécié ce tome 3 aux deux autres, ça reste tout de même une très bonne lecture qui mêle un grand nombre de contes, dont bien entendu « la belle au bois dormant », mais également (et j’ai trouvé la façon de l’utiliser très intéressante) « le petit Chaperon rouge ». Pour les autres je vous laisse la surprise.

Les parents du prince décident de l’envoyer à l’aventure afin d’améliorer son caractère. Le roi engage le chasseur pour l’accompagner, et ils vont devoir retrouver un château disparu sous les ronces depuis 100 ans.
L’histoire a quelques côtés surprenants, j’ai adoré la rencontre avec Petra et sa mère-grand, c’était vraiment bien pensé, néanmoins une fois dans le château j’ai un peu trouvé que le rythme s’essoufflait et malgré le suspens latent j’ai assez vite deviné les tenants et les aboutissants de l’histoire. Malgré cela c’était très agréable à lire, il y a des passages très gore, beaucoup plus d’ailleurs que dans les deux premiers tomes. J’ai trouvé l’idée assez bonne et originale, les contes sont revisités d’une façon que je n’aurais jamais imaginée et c’est assez bien fait.
Si le prince est un peu plus sympa que dans Poison ou Charme, je ne l’ai guère apprécié, je lui ai encore une fois préférée le Chasseur. J’ai beaucoup aimé Petra et sa soif de découverte et d’aventure. Par contre la Belle ne m’a pas plus touché que ça, je l’ai trouvé un peu insipide en vérité, des trois princesses c’est celle qui m’a le moins plus (parce que même si Cendrillon était superficielle et égoïste au départ, elle s’améliore). Trop « princesse » justement, trop gentille, belle, généreuse et niaise. Malgré son histoire, ce n’est pas un personnage auquel je me suis particulièrement attachée.
La fin est moins surprenante que pour les deux autres finalement, mais elle reste très sympa tout de même, et clôture assez bien la trilogie.
J’ai donc passé un super moment avec ce livre et même si je l’ai trouvé un brin moins bien que les deux premiers, cela n’empêche pas qu’il est bon et que cette trilogie est géniale.

Les détails qui tuent (GROS SPOILS) :
- Si quelqu’un pouvait m’expliquer quelque chose que je n’ai pas compris, dans Charme, Rumpel a son brouet, alors qu’il le laisse logiquement à Petra dans Beauté… Alors une explication ?
- La scène de « partouze » avec la Bête, ça m’a vraiment fait penser à Aliss de Patrick Sénécal (un livre d’horreur génial que je recommande).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maliae 1300 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines