Magazine Asie

La pluie de prune tarde à nous arroser

Publié le 28 juin 2014 par Ancre_de_chine
La pluie de prune tarde à nous arroser
Depuis quelques jours, notre quotidien nous menace. Il annonce l'arrivée des pluies torrentielles de juin, la saison des pluies de prune est à nos portes. Oh, nous ne trépignons pas d'impatience de vivre dans l'humidité permanente. Cette saison n'est pas très agréable, on bousille ses chaussures, on attrape un gros rhume d'être toute mouillée sous une ventilation bien fraîche, toute une série d'inconvénients que j'ai découverts en 2011 et dont j'ai parlé ici 
La pluie de prune tarde à nous arroser
On sentait bien débarquer l'avalanche de prunes, il faisait collant, lourd et étouffant, avec ici et là une pluie hostile, mais rien de bien alarmant. Je m'impatientais presque, bien au sec dans mes nouvelles chaussures de toile, que les trombes d'eau nous arrosent et qu'on en finisse. Pourtant, il manquait quelques degrés, Celsius ou Fahrenheit qu’importe, pour que la situation soit insupportable, comme dans mon souvenir. En juin 2011, j'avais écrit " la pluie s’arrête pendant cinq minutes et il fait immédiatement 35°C ...", cette année nous avons rarement dépassé les 30°C. Rapporter temps qu'il fait pour s'en souvenir, c'est aussi à cela que sert un blog.

La pluie de prune tarde à nous arroser

Magasins et établissements publics mettent
à notre disposition 2 types de sacs en plastique,
pour les longs parapluies et les pliants.

Prévisionnistes, météorologues, tout ce que la ville compte d’organes officiels le clamaient haut et fort, garder vos parapluies à portée de main, c'est pour demain. Demain, toujours demain. On nous balance des chiffres : " Annonçant le début officiel de la saison des pluies, le Bureau météorologique de Shanghai a annoncé 13 jours de retard sur l'an dernier, mais seulement trois jours plus tard que la moyenne." Nous étions rassurés, pas de quoi s'affoler, la fin du monde arriverait quand même.
La pluie de prune tarde à nous arroser

Vers le 15 juin, nous avons subi l'arrivée des termites, nous obligeant à manger à l'intérieur pendant quelques jours. Les marchands de raquettes pulvérisatrices d'insectes les ont ressorties des stocks, le Chinois n'ayant pas besoin de cours de marketing. Mais rien d'alarmant. D'ailleurs, ces termites étaient bien timides et ont disparu de la circulation.

La pluie de prune tarde à nous arroser

Des bandes de tapis nous évite de nous étaler sur le marbre
des centres commerciaux

Le journal en parlait chaque jour, je me disais que le boulot de journaliste était bien difficile : que raconter quand il n'y a rien à dire ? " La saison des pluies - mei yu ji 梅雨季 en chinois - est définie comme commençant le premier jour d'une période de cinq jours quand il pleut ​​quatre jours sur cinq. Elle doit être précédée par trois de ces cinq jours où les températures moyennes ont dépassé 22°C." Nous étions plus malins, c'est déjà ça. " La ville verra les pluies au cours des prochains jours, les airs froid et chaud se rencontreront dans les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé, " a dit Zhang Ruiyi, un agent du service chef au bureau. " Shanghai se trouve au nord de la bande de pluie et connaîtra davantage de pluie," a-t-elle ajoutéOn nous a bercé de paroles, un vent d'est gardait des températures inférieures à 30°C, mais l'humidité accrue rendrait les conditions inconfortables. Bientôt. Averses attendues. Même des coups de tonnerre et la foudre (pour agrémenter notre lecture, je suppose). Nuageux avec quelques pluies (on ne prend pas de risque). Temps couvert, prévisions de pluie (ici pas trop de risque non plus). Pendant toute une semaine, que du bla-bla, avec une variation bienvenue, on se préoccupe des étudiants, les examens vont commencer, il faut prévoir assez de temps pour arriver à l'heure, à cause des pluies torrentielles.
La pluie de prune tarde à nous arroser

Et ouf, elle est arrivée, la pluie. Torrentielle, comme vache qui pisse. Une fois qu'il ne me restait plus que des chaussures en toile, c'est malin. J'ai noté un bon conseil, emballer mes pieds et mes chaussures dans des sacs en plastique.
La pluie de prune tarde à nous arroser

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ancre_de_chine 9 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte