Magazine Culture

Moka, Tatiana de Rosnay

Par Erika @PE_Erika

Moka, Tatiana de RosnayLe résumé

Justine mène une petite vie tranquille entre son mari, ses deux enfants et son boulot de traductrice free-lance. Mais un mercredi après-midi, tout bascule. Un chauffard renverse son fils en plein Paris, et prend la fuite, à bord d’une berline couleur Moka. Malcolm sombre dans le coma, l’enquête piétine…

Seule contre tous – ou presque, Justine veut découvrir la vérité. Jusqu’au bout.

Et à n’importe quel prix.

Mon avis

C’est dingue, je m’y suis pris à 3 reprises pour le lire. Je ne passais pas la première page parce que j’avais d’autres lectures en parallèle ou parce que je n’avais pas le temps de le lire et que je passais à un autre genre. Mais quelle erreur ! Je crois que c’est un des romans qui m’a le plus touché ! Je pense que c’est sa thématique qui m’a plus touché que Boomerang par exemple ou même que la mémoire des murs finalement.

Il faut dire que l’accident qui arrive à Malcolm est horrible. Renverser un gamin et le laisser coucher là, sur le sol sans savoir s’il est vivant ou mort, sans prévenir les secours. Bref, sans avoir le courage d’assumer ses actes, ça prend aux tripes. Et je comprend Justine, je crois que si j’avais un enfant, et si il lui était arrivé un tel accident, je n’aurais pas pu attendre de savoir que le coupable serait puni, ça m’aurait rongé de l’intérieur. Et forcément, on a l’impression que la police prend son temps, que cette affaire est prise à la légère. Seulement, il y a un flic qui sera un peu "différent", et grâce à lui on en saura beaucoup plus sur l’accident. Et sur beaucoup d’autres choses.

Tatiana de Rosnay a fait de Justine une femme de caractère, une mère prête à tout pour ses enfants, une femme admirable. Une mère admirable. J’ai eut plus de mal à apprécier son mari Andrew, qui ne laisse pas apparaître ses émotions, dont on ne sait pas ce qu’il pense. Il est plus distant, plus mystérieux et il fait plus froid que sa femme. Au fond, c’est normal, on vit les choses au travers des yeux de Justine.

J’ai eut le ventre noué tout au long de ma lecture, anxieuse de connaître l’évolution de l’état de Malcolm, mais aussi le dénouement de l’enquête. Je voulais que l’on retrouve le coupable. J’ai desserré les dents après avoir refermé ce livre. Soulagée. Je peux juste vous dire que ce livre m’a beaucoup touché. Merci, Tatiana de Rosnay pour ces moments de lecture qui sont toujours un réel plaisir.



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Erika 245 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines