Magazine Culture

Les maths à toutes les sauces, pour aider les enfants à apprivoiser les systèmes numérique et métrique

Par Vanessav
Certains enfants paraissent totalement imperméables aux mathématiques, d'autres semblent bien répondre aux questions mais se retrouvent pourtant en difficulté lors d'un raisonnement plus complexe. Voici un livre fait pour toute personne accompagnant les enfants de 1 à 11 ans dans leurs apprentissages. " Les maths à toutes les sauces, pour aider les enfants à apprivoiser les systèmes numérique et métrique" de Bernadette GUERITTE-HESS, Isabelle CAUSSE-MERGUI et Marie-Céline ROMIER est un livre référence pour revoir les bases, une à une et permettre de retrouver confiance en cette matière.
Les maths à toutes les sauces, pour aider les enfants à apprivoiser les systèmes numérique et métriqueJ'aime énormément cette collection "Éducation" des éditions Le pommier. Écrite par des orthophonistes ou scientifiques, les propositions sont des cumuls de bilans, de progressions par paliers et surtout de séances d'approche réelle pour appréhender ou rééduquer.
"Notre propos serait caricatural s'il avait pour objet de conduire les enfants à réaliser, tout au long de leur scolarité, leurs apprentissages dans le seul domaine du concret. Loin de là! Nous cherchons au début à déclencher une réflexion grâce au concret. L'enfant devient mathématicien quand il est capable, en présence du matériel, d'effectuer des opérations, c'est-à-dire des actions qui peuvent se coordonner entre elles. Mais par la suite, il raisonnera sans objets. En effet, pour parvenir à une pensée adulte, l'enfant doit pouvoir imaginer une action et son inverse en l’absence de matériel. En revanche, il ne pourra jamais l'imaginer s'il n'a pas fait d'actions semblables de près ou de loin, dans sa vie.[...]Pour accompagner cette structuration, nous proposons une pédagogie active de l'intelligence: l'enfant construit ses évidences en traitant les problèmes que lui pose le monde physique, évidences qui, en s'intellectualisant, deviendront mathématiques. Nous voulons notamment montrer que l'on n'apprend pas à compter seulement en comptant [...]."
Le livre commence par les structures logico-mathématiques trop peu présentées dans le cursus scolaire normal que sont la conservation, la classification et la sériation. Au plus jeune âge, pour enfants ou adultes sans ou avec déficience mentale, les auteures apportent des exemples concrets, en progression fine. En suivant les progressions de l'enfant mises en avant par Jean PIAGET, les orthophonistes décrivent les différents stades de raisonnement logiques avec des enfants en maternelle: un indice d'équilibre, un début de comparaison, de distinction visuelle, des premières illusions perdues (la masse d'une main n'est pas possible à appréhender ou celle d'une boule de pâte à modeler ne change pas qu'elle est la forme d'une boule, d'une crêpe, d'un serpent). Puis il leur faudra classer un retour de courses (les liquides, les comestibles, le frais etc...), être capable de mettre dans un ordre croissant plusieurs éléments et ne pas se contenter de "plus de" ou "moins de" en comparant deux par deux mais en les intégrant à toute une série.Et avant même de parler des systèmes numérique et métrique, les auteures proposent un état des savoirs permettant de situer l'enfant dans la progression.Et puis bien-sûr le système numérique, un des aspects les plus présents dans les manuels scolaires. Et là aussi la méthode est différente. L'enfant va construire le tableau décimal des unités, dizaines et centaines et non s'en servir, grâce au "Monsieur Système junior" et au "Monsieur Système décimal".
Les maths à toutes les sauces, pour aider les enfants à apprivoiser les systèmes numérique et métrique
Puis le système métrique est construit avec des astuces pour parler des décimales, la virgule et sa paire de lunettes, et des fractions.Les recettes de cuisine, bah oui, le titre l'indique, ne sont alors que des récréations d'un savoir acquis.
En fabriquant, disant, utilisant un tableau, racontant l'action, symbolisant et enfin utilisant les mots de la numération, les enfants ressentent les mathématiques, peaufinent le sens de l'observation et ce grâce à des manipulations et des difficultés très progressives.Le vocabulaire dans sa richesse mais aussi sa complexité logique est présenté pour ne plus amener l'erreur (la foule, le lot, la douzaine, la gamme etc...) et dans sa force de compréhension (exemple le décigramme: un gramme (gramme) divisé (i) en 10 (déci) ).Les séances utilisent beaucoup de matériel facile à avoir même chez soi (apéricubes, kiri, biscottes, pailles, allumettes, bouteilles etc...) mais vous aurez une envie folle de posséder une balance Roberval à deux plateaux avec ces poids en laiton du 1g au 1kg.
En dehors de toutes ses activités de (ré)éducation mathématique, fortes intéressantes et même impressionnantes de "logique évolutive", je retiens surtout une réelle interaction avec les enfants. En groupe, ils donnent leur opinion, argumentent, pratiquent, débattent. Ce sont de nombreuses erreurs qui amènent une autre question, une vérification et enfin une affirmation validée.Une autre étape me parait un cadeau à offrir à chaque apprenant tant elle donne à penser: les enfants construisent une boite d'étalons mathématiques (les masses et les contenants, le gramme, le décigramme, le litre n'ont alors plus rien d'abstrait).

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Vanessav 1186 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines