Magazine Beaux Arts

Les Baux-arts, UnFestival a-part 2014, Ve édition aux Baux-de-Provence

Publié le 29 juin 2014 par Philippe Cadu @ContempodeLArt

http://www.festival-apart.org/

du 4 juillet au 31 août 2014

Les Baux-arts, UnFestival a-part 2014, Ve édition aux Baux-de-Provence
Les Baux-arts, UnFestival a-part 2014, Ve édition aux Baux-de-Provence
Semaine d’ouverture  du 4 au 14 juillet 2014 : Calendrier

Le Festival a-part engage sa cinquième édition dans les Alpilles. Celle-ci, en ce centenaire de la Première Guerre mondiale, a une double dimension de réflexion et de bilan créatif sur les premières années d’aventures festivalières a-part dans le monde de l’art contemporain.

ENTRE DEUX FÊTES NATIONALES   En écho aux Désastres de la guerre, pour de multiples visions, dérisions, détournements ou retournements, c’est l’ouverture de la cinquième édition du Festival a-part ! Du premier rendez-vous, sur le parvis du château médiéval des Baux-de-Provence, au final célébré à l’est des Alpilles : dix jours de festivités et de rencontres artistiques, au cours desquels les artistes, les partenaires, les collectionneurs et les visiteurs peuvent partager leurs regards au fil des inaugurations, discussions et autres événements.

LES DÉSASTRES DE LA GUERRE! gravures de Francisco de Goya
PREMIER ÉVÉNEMENT   Le Festival a-part et la cité des Baux-de-Provence exposent, à l’occasion de cette commémoration, les gravures des Désastres de la guerre de Goya. Ce trésor, conservé aux Baux, est la propriété de la Fondation Jou, inaugurée en 1968 par André Malraux, en hommage au peintre, graveur et typographe Louis Jou, ami et complice de grands artistes du XXe siècle. Jamais montré du vivant du peintre, cet ensemble d’œuvres a été conçu au plus fort de la Campagne d’Espagne et réalisé entre 1810 et 1815. Une guerre commencée en 1808, après que Napoléon ait obtenu l’abdication du roi d’Espagne au profit de son frère Joseph, ce qui provoqua le soulèvement de Madrid contre l’armée française stationnée dans la capitale espagnole, et qui se termina en 1814. Une guerre connue sous le nom de “Guerre d’indépendance espagnole ”, gravée dans la mémoire collective grâce au magistral témoignage de Goya.

DEUXIÈME ÉVÉNEMENT   

DIALOGUES AVEC GOYA!  Oeuvres en écho aux gravures présentées aux Baux-de-Provence!
  Des artistes contemporains créent ou présentent des œuvres en résonance avec ces gravures. Car les dates coïncident, à deux siècles d’intervalle et cent ans après la Guerre de 14-18, ils lancent en 2014 un dialogue avec le célèbre peintre espagnol. Chacun à sa façon, sur le mode du détournement, de la réinvention totale, du lien intellectuel, toujours avec sa sensibilité, met en scène sa propre réponse ou version des Désastres de la guerre. La programmation de ce dialogue est réalisée en collaboration avec Michel Poitevin, collectionneur français, associé à l’édition 2014 du Festival a-part qui montre ici des œuvres provenant de collections particulières.

DRAPEAUX D’ARTISTES a-part
TROISIÈME ÉVÉNEMENT Sur une proposition de l’artiste Philippe Cazal, le Festival a-part, avec le soutien de tous les partenaires, invite les artistes des quatre premières éditions à ressortir ou créer leurs drapeaux face aux Désastres de la guerre. Exposés en extérieur ou en intérieur, accrochés ou mis à plat, amoncelés, ou encore suspendus à des mats, là une vidéo ou une photo, ici un cri : tout dépend du choix de l’artiste. Emblème de Nations au nom desquelles des millions de femmes et d’hommes ont sacrifié leur vie autant que leur âme, le drapeau se transmute en traces de paix, en actes d’humour ou d’amour, hissé dans les Alpilles face aux horreurs de toutes les guerres, d’hier comme d’aujourd’hui.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Interview de Stéphanie Vecchione de monBestSeller.com

    Interview Stéphanie Vecchione monBestSeller.com

    Aujourd’hui, j’accueille Stéphanie Vecchione (Rachel Book sur Facebook), social média manager chez monBestSeller.com, un site d’autopublication dont j’ai souven... Lire la suite

    Par  Thibaultdelavaud
    CULTURE
  • L'Oeil de Vichy

    L'Oeil Vichy

    genre: documentaire, propagandeAnnée: 1993durée: 1h50 l'histoire: Le film propose une sélection des actualités du régime de Vichy (d'août 1940 à août 1944)... Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Le Martyre de Loulou

    Martyre Loulou

    "If I ever bore you, it'll be with a knife" -Louise Brooks Dans les années 20, la ziegfried girl Louise Brooks, est recrutée pour faire 14 films muets. 7 d'entr... Lire la suite

    Par  Hunterjones
    CULTURE, HUMEUR
  • La Cour de Babel

    Cour Babel

    Pas besoin de parler la même langue pour se rapprocher... La cour de Babel, documentaire réalise par Julie Bertuccelli, et tourne au collège de La Grange aux... Lire la suite

    Par  Nopopcorn
    CINÉMA, CULTURE, DOCUMENTAIRE
  • Chroniques de San Francisco de Armistead Maupin

    Chroniques Francisco Armistead Maupin

    Fin des seventies. San Francisco, la fureur au coeur et au corps, consomme la libération sexuelle sous des néons tapageurs. Débarquant de Cleveland, la jeune... Lire la suite

    Par  Fromtheavenue
    CULTURE
  • Coup de Torchon

    Coup Torchon

    genre: drame, polarannée: 1981durée: 2h10 l'histoire: Lucien Cordier, unique policier d'une petite bourgade africaine, est un etre faible. Lire la suite

    Par  Olivier Walmacq
    CINÉMA, CULTURE
  • Les looks de mars

    looks mars

    Visiblement le mois dernier, vous avez apprécié ma rétro mensuelle de looks du jour. En ce début de mois d’Avril, je vous propose une rétrospective de... Lire la suite

    Par  Charlotte
    CONSO, CÔTÉ FEMMES, CUISINE, CULTURE, DÉCORATION, MODE, MUSIQUE

A propos de l’auteur


Philippe Cadu 31058 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte