Magazine Cinéma

- I, Frankenstein de Stuart Beattie -

Par Envoldesmots

- I, Frankenstein de Stuart Beattie -Résumé : 

Adam, la créature de Frankenstein, se retrouve pris par une guerre séculaire sans merci entre les gargouilles et les démons. Adam va être obligé de prendre parti et de s'engager dans un combat aux proportions épiques.
Critique:
C’est assez difficile de déterminer si j’ai aimé ce film car j’ai eu du mal à rentrer dedans. Dans son genre, il est parfait, cliché au possible, pas du tout réaliste et bourré d’effets spéciaux. Sans oublier la grande guerre entre le mal et le bien qui menace l’humanité depuis des millénaires. Si on le regarde d’un peu plus loin, ce film n’a rien mais alors rien d’extraordinaire.
Dès le début, on commence avec les démons, l’eau bénite et toutes autres traditions célèbres. J’étais un peu septique car je n’aime pas trop les films qui manquent d’innovation mais j’attendais de voir s’ils allaient en sortir quelque chose de nouveaux ou pas avant de critiquer. Sans grande surprise, rien de nouveau.- I, Frankenstein de Stuart Beattie - Ensuite vient la grande guerre entre les gargouilles et les démons, dit on ne peut plus clairement : « entre le bien et le mal ». Je n’aime pas du tout cette catégorisation, je pense que ce sont ces histoires qui nous amènent à avoir peur de l’autre. D’autant plus que le bien et le mal ne sont jamais aussi bien tranchés, ce film ne nous amène pas du tout à développer notre esprit critique.
***
Bon je ne vais pas m’étendre là-dessus mais il y a toujours la violence exagérée et banalisée. Tuer un policier dans la rue c’est grave mais un démon on s’en fout ! Bon, je ne suis pas particulièrement dans le camp des démons mais il faut arrêter ! Il n’y a que les gentils qui ont le droit de vivre ? Encore une réaction qui nous amène à réagir par la violence sans discuter avec les autres !
Comme tout film à gros budget qui se respecte, les effets spéciaux sont au rendez-vous. Même si ils sont très spectaculaires je trouve qu’ils sont mal réalisés.
Je crois aussi qu’ils se sentent aussi obligés de casser 90% des décors. Au bout d’un moment ça en devient épuisant. Ils ne peuvent pas passer par la porte comme tout le monde ?
Toutes les réactions sont exagérés et les situations ne sont pas crédibles, cela est surement accentué par le jeu d’acteur moyen bof et le scénario très très léger.
- I, Frankenstein de Stuart Beattie -Ensuite, quitte à réutiliser le mythe de Frankenstein, à faire un film dont il est le personnage principal, autant faire un vrai beau Frankenstein. Un qui ressemble à une créature composée de huit cadavres, pas un acteur avec trois misérables cicatrices sur le visage et du maquillage noir pour faire un effet sale. Ah non, là vraiment je suis déçue, déjà que je n’aime pas que le cinéma réutilise les mythes et légendes si c’est pour en plus, les déformer, je ne vois absolument pas l’intérêt !
Tout le film est très sombre et très sale, comme si les hommes malheureux qui se cherchent sont obligés de vivre dans les sous-sols pleins de crasse, sympa le message d’encouragement.  Malgré cela, je dois souligner les très beaux décors et la musique qui sont en accord avec le thème et l’époque.
Conclusion :
Un bon film à gros budget avec très peu d’innovations et beaucoup de légendes sont empruntées sans en faire un très bon usage. Rien de nouveau sous le soleil, du vu, revu et rerevu.
Et vous, vous l'avez vu, qu'en pensez vous ?
Prenez soins de vous!
Source résumé : allocinéSource photo: section cinéma/Philstar.com/ républ33k.fr

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Envoldesmots 3 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines