Magazine Cinéma

Mère et fils : mon fils, ma bataille

Par Filou49 @blog_bazart

Mère-et-Fils-Child-s-pose-dvd

Quelques jours après ma chronique de l'Ours d'Or à Berlin 2014, j'ai visionné en DVD le long métrage qui avait remporté le même prix l'année précédente. Il s'agit de Mère et fils", de Călin Peter Netzer, qui a décroché l’Ours d’Or au Festival de Berlin 2013 des mains du réalisateur mythique Wong Kar Wai (étrange, car le cinéma de WKW est quasiment l'inverse de ce cinéma là).

Sa sortie en DVD demain, le 1er juillet, chez l'excellent éditeur Blaq out, m'a permis de voir un des nombreux films roumains primés en Festival, car étrangement, le cinéma roumain est un cinéma que je connais mal, ayant par exemple raté d'autres grands films primés tels que  la Caméra d’Or 2006 pour "12h 08 à l’est de Bucarest" et la Palme d’Or 2007 pour "4 Mois, 3 semaines, 2 jours".

Je n'avais donc pas vu "4 mois, 3 semaines et 2 jours" (une des rares palmes d'Or absente à mon tableau de chasse) mais d'après ce que j'ai entendu sur le film, le film, sur le plan de la réalisation et de ce qu'il dit sur la société roumaine, présentait quelques similitudes avec ce "Mère & fils". 

Dans ce film, le cinéaste Calin Peter Netzer nous raconte les relations pour le moins tendues entre une mère beaucoup trop possessive et son fils unique, sur fond de responsabilité dudit fils dans la mort d'un enfant lors d'un accident de voiture, et sous fond également d'une société roumaine gangrenée par la corruption, notamment policière et judiciaire.

Mère et fils : mon fils, ma bataille

Cela étant, ce volet intéresse moins le réalisateur que la peinture intime et explosive de cette mère protectrice au délà du raisonnable et son fils pourtant majeur et vacciné depuis longtemps, et du coup, ce volet filial prend largement le pas sur les ressorts de la corruption en Roumanie, donnant au film un coté universel ( on connait tous des mères poules) assez captivant, d'autant plus que les dialogues et les situations sont particulièrement justes et bien écrites, et que l'interprétation est assez exceptionnelle.

 Luminata Gheorghiu, notamment, incarne avec une froideur et une maitrise imparable cette mère qui  refuse obsensiblement à son fils la liberté qu'il revendique. Alors, forcément, cette mère peut rebuter par son égoisme et son refus d'écouter l'autre, même dans les moments les plus tragiques, mais son personnage possède néanmoins une force et un caractère rare dans la fiction contemporaine.

Et, au bout du compte,  une mère aimante cherchera toujours à protéger son enfant de la prison, quitte à user des subterfuges les plus limites ne peut être totalement condamable, d'autant plus que le fils n'est pas à proprement parler un type plein de qualités non plus.

Mère et fils - Florin Zamfirescu et Luminita Gheorghiu

Bref, une relation et un scénario très interessants entachés malheureusement d'un parti pris de réalisation qui ne m'a pas beaucoup convaincu.

J'avoue avoir toujours eu un peu de mal avec la mise en scène façon caméra à l'épaule qui bouge tout le temps dont Lars Von Trier est un des pivots, et ici, malheureusement, le filmage  saturé de mouvements brusques, qui virevolte à droite et à gauche, entraine absence de fluidité et de lisibilité entre les scènes. On aurait aimé une mise en scène plus sobre, plus posée, car en tant que telle, l'émotion s'en trouve un peu entravée, sauf peut-être sur la scène finale, qui flirte dangeureusement avec le pathos et le mélodrame puissance mille, mais qui reste quand même forcément touchante, vu les enjeux  présents.

Bref, une plongée dans l’intimité d'une relation filiale etouffante qui ne laisse pas du tout indifférent mais qui ne bouleverse pas autant que prévu.

MERE ET FILS - Bande-annonce VO

- See more at: http://www.newkidsonthegeek.com/dvd-mere-et-fils-de-calin-peter-netzer/#sthash.sx8h0GGe.dpuf

Mère et fils, sorti en France en janvier, en dvd dès le 1er juillet chez Blaq Out. Ce dvd comprend également des scènes coupées et un making of.

  • Sortie: 3 juin 2014
  • Distributeur: Blaq Out
  • Genre: Drame
  • Casting: Luminita Gheorghiu, Bogdan Dumitrache, Ilinca Goia
  • Prix: 20 euros

Suppléments :
- scènes coupées (8 MN)
- making of (11 MN)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines