Magazine Culture

L’identité de l’Europe, c’est la traduction

Publié le 01 juillet 2014 par Citl
LE MONDE | 25.06.2014 à 17h53 |
Par Camille de Toledo (Ecrivain) et Heinz Wismann (Philologue)

L’identité de l’Europe, c’est la traduction
A l’heure où l’Union européenne (UE) prend conscience des résultats des élections, marquées par l’abstention et la montée des partis d’extrême droite, essayons de nous dégager de l’horizon des peurs et du ressentiment pour envisager l’avenir. Sur une longue période, nous savons qu’une union politique européenne ne sera acceptable qu’à condition de voir émerger un dêmos européen : une nation par-delà les nations. L’UE a besoin d’un peuple, sans quoi il ne restera de la démocratie que le kratos, le pouvoir. C’est cette absence de peuple, de nation européenne, qui conduit au triomphe des souverainistes et des populistes, à ce mouvement massif de reterritorialisation identitaire. Or c’est cette absence, désormais, qu’il faut convoquer, établir et penser : rendre à la présence le peuple européen absent.

Lire la suite...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Citl 868 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine