Magazine Culture

Ostalgie ? Pas vraiment …

Par Mpbernet

P1130678

25 ans après la réunification, les Allemands continuent-ils à regretter le temps de la DDR avec emploi garanti, économie réglementée, citoyens surveillés ?

La nostalgie des temps où l’Allemagne de l’Est gagnait ses compétitions sportives à coup de produits dopants et empêchait ses ressortissants d’aller voir à l’Ouest n’est plus de mise. On sent que ce pays s’efforce de gommer toutes les cicatrices de la séparation, tout en soulignant de façon très didactique les sources de ce long cauchemar.

P1130754

saucisse ambulante

P1130768

P1130770

P1130771

P1130731

P1130691

P1130632

Il m’a semblé aussi que la population cesse de vieillir : on voit nettement – en tous cas à Berlin – plus de poussettes … et presque plus de Trabants. A Berlin, les habitants s'efforcent de laisser en place les quelques mètres de mur qui n'ont pas été rageusement détruits.

Alors, on regarde avec surprise les quelques vestiges de l’omniprésence du style pompeux inspiré du réalisme socialiste. Quelques stèles de bronze, des monuments à l’amitié des peuples, des « gestes » spectaculaires comme la tour de la télévision qui domine de ses 368 m la ville capitale. Et la vie des gens – pas celle des autres – reprend ses droits.

Car dans certains cas, ils avaient mis le paquet et l’architecture ne manquait pas d’élégance comme les deux immeubles de la Frankfurter Tor qui ouvre la Karl-Marx-Allée (autrefois Stalinallée). L’Alexanderplatz par exemple, aussi mal reconstruite que possible avec des immeubles « boîtes à chaussures », est redevenue  un point central de la vie berlinoise. A toute heure, on y voit des grappes de jeunes assis autour de la fontaine, des grilleurs de saucisses qui transportent leur étal chauffant autour des hanches comme autrefois les vendeurs d’oublies, des orateurs tentant de rallier les passants à leur cause fumeuse, des travailleurs se hâtant de rejoindre leur domicile ou leur travail par l’immense gare qui enjambe la place. Je n’ai pas croisé Bernie Günther parmi eux et j’ignore toujours où se situait l’emplacement de la police judiciaire

P1130699

P1130756

P1130769

P1130872

Mais notre hôtel était bien pratique au 15ème étage, et la ligne de métro U2 nous conduisait direct au Stadtmitte : les Galeries Lafayette, la place de Potsdam et la place de Leipzig, en attendant la construction – à l’horizon 2017 – de la nouvelle ligne qui reliera L’Alexanderplatz à la Pariserplatz, c’est-à-dire à la porte de Brandebourg et qui fait actuellement de l’avenue « Unter den Linden » un immense chantier.

Bref, le centre de Berlin est bien revenu dans le coude de la rivière Spree, là où les deux villages d’origine Berlin et Cölln se sont unis et où les Allemands de l’Est ont reconstruit en toc un quartier médiéval à coup de panneaux préfabriqués. C’est égal, l’église Saint Nicolas, la plus ancienne de la ville, elle aussi reconstruite à l’identique, est superbe. J’en reparlerai …


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte