Magazine Cinéma

A partir du 9 juillet 2014, au cinéma Comoedia : Rude journée pour la reine de René Allio

Publié le 06 juillet 2014 par Journal Cinéphile Lyonnais @journalcinephil

Cet été, Le Comoedia vous propose de redécouvrir des classiques du cinéma en copie neuve restaurée. A partir du mercredi 9 juillet, deux films de René Alio seront à l’affiche :  La Vieille dame indigne et Rude journée pour la reine. 

Toutes les informations pratiques sur www.cinema-comoedia.com

Rude_journee_pour_la_reine1

 Rude journée pour la reine
De René Allio
Avec Simone Signoret, Jacques Debary, Olivier Perrier
France, 1973,  1h41
Date de reprise, 9 juillet 2014 (copie restaurée)

Synopsis

Jeanne mène une vie terne dans un pavillon de banlieue cerné par les HLM, ayant oublié depuis longtemps ses rêves de petite fille lorsqu’elle se demandait si, plus tard, elle serait star de cinéma ou princesse.

Albert, son compagnon, dont elle a élevé le fils, Julien, a perdu sa situation et subit les humiliations d’un emploi dégradant: veilleur de nuit dans une grande surface. Ils vivent avec les parents de Jeanne, Charles et Rose, sa sœur Mathilde, qui n’est pas un modèle de vertu et sa belle-mère Catherine.

Jeanne fait des ménages et, pour masquer la réalité quotidienne, se projette dans la vie des Rois et des Reines dont elle lit la destinée dans les quotidiens. Julien, qu’elle adore comme son propre fils, irrite son père en raison de ses perpétuels changements de travail. Il a fait un enfant à Annie que les parents, d’honnêtes commerçants, séquestrent. Albert est atterré par la nouvelle, tandis que Jeanne imagine ce que serait le mariage dans une version heureuse des faits. À la suite d’une sombre histoire de vol de voiture, Julien se fait arrêter. C’est la consternation.

Albert interdit qu’on écrive à son fils en prison. Une année s’écoule. Libre, Julien revient clandestinement solliciter l’aide de Jeanne. Il la charge de remettre une lettre à Annie. Dans son imagination, cette simple action se complique de rebondissements inattendus selon qu’elle se met dans la peau d’une riche bourgeoise ou de la Présidente de la République. Au terme d’une rude journée, Jeanne aura la joie de voir Julien, Annie et leur enfant réunis pour une nouvelle vie.

Rude journée pour la reine

A propos du film

C’est à Aubervilliers en Seine-Saint-Denis que le réalisateur René Allio a filmé, du 7 mai au 22 juin 1973, le quotidien des petites gens de Rude journée pour la reine. Cette ville, le cinéaste la connaît bien puisqu’il a contribué, en 1964, à la transformation de la salle des fêtes d’Aubervilliers en Théâtre de la Commune.

L’interprétation de Simone Signoret, qui joue Jeanne (la femme de ménage, qui se fait souveraine pour oublier la difficulté) est impressionnante.

rude01

Fiche technique

  • Réalisation René Allio
  • Scénario
  • René Allio
  • en collaboration avec Bernard Chartreux, Janine Peyre, Janine Pszonak, Olivier Perrier, André Viola
  • Dialogues René Allio
  • Assistanat à la mise en scène Jean-Claude Garcia, Hélène Privat, Paul Allio
  • Production Polsim Productions (Paris), Citel Films S.A. (Genève), ORTF
  • Production associée René Allio
  • Direction de la production Roger Fleytoux
  • Distribution d’origine Nef-Planfilm
  • Direction de la photo Denys Clerval assisté de Roger Tanner, Michel Gaffier, Jean-Pierre Sauvaire
  • Son Paul Lainé assisté de Jean Fontaine
  • Composition de la musique originale Philippe Arthuys
  • Décors Christine Laurent, Françoise Darne assistées de Nicolas Philibert, Nicole Geser
  • Costumes Christine Laurent, assistée de Christiane Marmande et Danny Perrier
  • Montage Sylvie Blanc, Youssef Tobni, Corine Lazare, Michèle Niel, Anita Canonica
  • Régie générale Dominique Rigaux
  • Scripte France Villon
  • Photos de plateau Claude Schwartz

Distribution

  • Jeanne : Simone Signoret
  • Albert :  Jacques Debary
  • Julien :  Olivier Perrier
  • Albert :  Étienne Bierry
  • Catherine : Orane Demazis
  • Mathilde :  Christiane Rorato
  • Rose : Alice Reichen
  • Charles :  André Valtier
  • Georges : Michel Peyrelon
  • Annie :  Arlette  Chosson
  • Dufour : André Thorrent
  • Armande Thouars :  Denise Bonal
  • Monsieur Thouars  : Pierre Léomy
  • Dan :  Abdellah Badis
  • Aldo :  Giancarlo Pannese
  • Un copain : Jean-Pierre Dupeyrret
  • le petit Flatters : Thomas Vincent
  • Madame Flatters : Dominique Degoetje
  • femme au marché :  Jenny Bellay
  • Avec la participation de la Compagnie de la Grande Cuillère et de Gérard Depardieu (Fabien), Tanya Lopert (Maya), Gabriel Cattand (Monsieur Flatters).

rude02

Filmographie de René Allio

  • La Meule (France – 1963 – NB – 21 mn)
  • La Vieille Dame indigne (France – 1965 – NB – 94 mn)
  • L’Une et l’Autre (France – 1967 – Couleur – 90 mn)
  • Pierre et Paul (France – 1969 – Couleur – 90 mn)
  • Les Camisards (France – 1972 – Couleur – 100 mn)
  • Rude Journée pour la reine (France, Suisse – 1973 – Couleur – 105 mn)
  • Moi, Pierre Rivière, ayant égorgé ma mère, ma soeur et mon frère… (France – 1976 – Couleur – 130 mn)
  • Retour à Marseille (France – 1980 – Couleur – 117 mn)
  • L’Heure exquise (France – 1981 – Couleur – 60 mn)
  • Le Matelot 512 (France – 1984 – Couleur – 100 mn)
  • Jean Vilar, quarante ans après (France – 1987 – 26 mn)
  • Un médecin des lumières (France – 1988 – Couleur – 240 mn)
  • Transit (France – 1990 – Couleur – 125 mn)

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Journal Cinéphile Lyonnais 15243 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines