Magazine Entreprise

Eloge de la spéculation…

Publié le 08 juillet 2014 par Edelit @TransacEDHEC

Les spéculateurs sont, dans l’esprit commun, les grands méchants de la Finance. Une définition plus modérée les qualifieraient de personnes cherchant le profit rapide et avec de fortes prises de risque. Cependant, la spéculation est au cœur de la vie financière et boursière et la plupart des responsables économiques n’hésiteraient pas à prendre son parti.

L’image des spéculateurs : ces parasites de la Finance…

Quand l’économie va mal, les premiers sur la ligne de mire sont les spéculateurs. On les juge coupables d’avoir fait chuter ou grimper drastiquement le prix d’un actif (plutôt mettre : de tous les actifs / faire chuter tous les prix ?), condamnant l’ensemble des ménages à une baisse du pouvoir d’achat. Ils seraient donc responsables des crises économiques. Comment ont-ils pu s’attirerla haine des ménages et une image si impopulaire ?

Sous l’ancien régime, le spéculateur était le complément de l’accapareur, personnage très peu recommandable qui entassait les produits de consommation et les conservait pour réaliser des profits considérables après la raréfaction des denrées, en provoquant donc une hausse des prix.Malgré le fait que les spéculateurs vendent aujourd’hui ce qu’ils n’ont pas dans leurs stocks, ceux-ci sont encore vus comme ces personnes qui s’enrichissent sur le dos des petits épargnants et des entreprises.

De plus, le sujet des spéculateurs est redevenu brûlant suite au problème rencontré par la Grèce en 2010, et qui a finalement touché l’ensemble de l’union monétaire européenne. L’ancien président Nicolas Sarkozy a alors proclamé que « l’avidité des spéculateurs » ne devait pas mettre en péril l’épargne et l’emploi des Européens et a finalement déclaré une guerre aux spéculateurs, ce qui a de nouveau renforcé leur diabolisation.

… qui sont indispensables pour notre économie

En effet ils anticipent les pénuries et achètent toutes les marchandises afin de les sortir du marché. Ce signal alerte les consommateurs du shortage à venir et rempli le rôle des marché financiers qui est de promouvoir l’information et de permettre aux consommateurs de réduire leur consommation. C’est après seulement qu’ils revendent leurs actifs, ce qui améliore le shortage tout en leur octroyant un profit. Ils ne causent pas eux-mêmes les pénuries, ils les anticipent et avertissent les autres agents de marché.

Un autre intérêt des spéculateurs pour notre économie est d’améliorer la liquidité du marché. Plus le nombre de transactions et de volumes traités est grand, plus la liquidité du marché est importante. Grâce à leur présence, vendeurs comme acheteurs trouveront aisément une contrepartie. De plus, sans cette liquidité, les activités de couverture réalisées par les hedgers seraient plus difficiles et plus coûteuses ce qui provoquerait de  lourdes pertes pour les entreprises.

Ainsi, à l’heure où les marchés financiers nourrissent la sphère économique, la présence des spéculateurs reste et devient indispensable. Dédiabolisons ces agents qui améliorent le fonctionnement du marché !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Edelit 18215 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte