Magazine Culture

Apologie du slow; Fabio Visogliosi : le très bel autoportrait d’un amoureux de la vie

Par Filou49 @blog_bazart
08 juillet 2014

 apologie

Marabout-Bout de ficelle-Selle de cheval……de cette comptine enfantine Fabio Viscogliosi nous livre l’autoportrait d’un amoureux de la vie. Son précédent récit « Mont Blanc » racontait l’accident du tunnel du Mont Blanc dans lequel ses parents avaient trouvé la mort, il se terminait ainsi : « j’avais rendez-vous avec la vie, je ne voulais surtout pas la faire attendre ». Après le livre du deuil, dans « Apologie du slow » par petit bout, il nous conte la vie quotidienne en saut de puces drôles, tendres et décalés, l’imagination en roue libre.

Quel rapport entre un examinateur du permis de conduire et Ava Gardner ? Entre des explorateurs perdus sur la banquise et le peintre Piet Mondrian ? Quel jeu de dupe se joue sur le tournage du « Trésor de la Sierra Madre » ? Peut-on marauder les fruits d’un actinidia au détour d’une traboule Lyonnaise ?

Tout près  de « Je me souviens » de Georges Pérec, l’imagination s’emballe au souvenir d’un concert de David Bowie ou à la découverte d’un Jean-Louis Trintignant timide et juvénile héros du formidable film de Dino Risi « le Fanfaron ». Un jour on croise, rue de Belleville, un Éric Rohmer gauche et emprunté, un autre jour c’est Jean-Luc Godard qui vous prête la biographie de Louise Brooks (au fait lui l’avez-vous rendu ?).

Et pour rapprocher un père et son ado de fils,  rien de telle qu’une visite, au pas de course et sous la pluie, du cimetière du père Lachaise.

La vie mode d’emploi, « Apologie du slow »,  un livre assurément exquis.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines