Magazine Culture

Le premier grand concert de l'été à Nantua : Orgue et chant avec l’ensemble Ebalides et Florence Grasset

Publié le 09 juillet 2014 par Christian Cottet-Emard

musique, concert, chant, orgue, haendel, florence grasset, soprano, ain, rhône-alpes, france, elena doncel, amandine solano, constance chmiel, pablo garrido, abbatiale saint michel, blog littéraire de christian cottet-emard, haïku, jacki maréchal,nantua

Samedi 12 juillet 2014 à 20h en l’abbatiale Saint Michel, l’Association des Amis de l’orgue de Nantua soutenue par la paroisse Saint Michel propose un concert Orgue et chant donné par l’ensemble Ebalides sous la direction d’Elena Doncel, claveciniste et organiste.

Les mélomanes pourront entendre Florence Grasset soprano, Amandine Solano violon, Constanze Chmiel traverso et Pablo Garrido violoncelle baroque. La musique religieuse à la chapelle du marquis de Ruspoli sera à l’honneur avec des œuvres du compositeur Georg Friedrich Haendel qui fut, lors de son séjour à Rome, le protégé du prince Francesco Maria, Marquis de Ruspoli.

Les jeunes musiciens issus de la Haute École de Genève interpréteront des œuvres vocales et instrumentales religieuses et des sonates en trio ainsi qu’un concerto pour orgue. Le cadre propice à l’art musical de l’abbatiale Saint Michel, site clunisien, l’orgue Nicolas-Antoine Lété classé monument historique et le grand talent des artistes contribueront à faire de cette soirée un événement musical à ne pas manquer en cet été.

Tarif 15€, adhérents à l’Association des Amis de l’orgue de Nantua 12€, gratuit pour les moins de 16 ans.

Renseignements : Office de tourisme du Pays de Nantua-Haut-Bugey 04 74 75 00 05

nantua.tourisme@wanadoo.fr

Les musiciens

musique,concert,chant,orgue,haendel,florence grasset,soprano,ain,rhône-alpes,france,elena doncel,amandine solano,constance chmiel,pablo garrido,abbatiale saint michel,blog littéraire de christian cottet-emard,haïku,jacki maréchal,nantua

Elena DONCEL

(clavecin, orgue et direction artistique)

Née à Madrid, Elena Doncel est une musicienne à multiples facettes. Titulaire d’un prix de piano au Conservatoire Supérieur de Musique de Salamanque, elle obtient parallèlement une licence d’histoire à l’université Paris III. Au cours de son séjour à Paris, elle découvre le clavecin dans la classe de Blandine Verlet (CRR de Rueil-Malmaison) où elle obtient un 1er prix de clavecin à l’unanimité du jury et un prix d’excellence.

A partir de 2007, elle poursuit sa spécialisation en musique ancienne à l’Escola Superior de Música de Catalunya (Barcelone) dans la classe de Béatrice Martin où elle obtient son diplôme en juin 2011 avec la mention « excellent ». En 2013 elle obtient un Master de direction dans le domaine de la musique ancienne avec Leonardo García Alarcón à la Haute Ecole de Musique de Genève. Elle était boursière de la Fondation espagnole La Caixa pour la réalisation de ce master.

Son attachement à la culture et à l’art la mène à se produire en tant que claveciniste et conférencière au cours de diverses expositions des «Grands Ateliers de la France» (Journées du Patrimoine au Louvre et au Couvent des Cordeliers). En janvier 2005, elle est chargée par Gérard Mordillat de sélectionner et d’enregistrer la bande sonore originale du film « l’île atlantique » pour la chaîne ARTE.

Elena Doncel est amené à travailler sous la direction de Chiara Banchini, Alfredo Bernardini, Lambert Climent etc. Elle a récemment collaboré avec Jordi Savall et Gabriel Garrido dans différents projets pédagogiques. Comme soliste, elle est invitée par le festival de jeunes clavecinistes européens de Monte Compatri (Rome).

En tant que continuiste elle se produit en Espagne, France, Belgique, Suisse etc. Fruit de sa constante collaboration avec le violoncelliste Pablo Garrido elle crée en janvier 2010 le Vermeer Ensemble. Avec l’hautboïste baroque Seung-Kyung Lee, elle conçoit un programme autour de la musique française que l’amène à se produire à Seoul en août 2012 (Seoul Baroque Chamber Hall). Avec Aurion ensemble, elle se produit au Fringe de Utrecht en été 2013, et en Italie dans le cadre du Festival international de musique ancienne de Goritzia. Actuellement,  avec son ensemble Ebálides, elle se consacre à la direction d’orchestre dans le domaine de la musique ancienne.

Amandine SOLANO

(violon)

Amandine Solano-Parer débute le violon à l’âge de 6 ans au CRR de Perpignan. Elle intègre la classe de Christian Rouquié qui l’initie également à la musique ancienne. Tout en recevant un enseignement de violon moderne, elle participe à des Master Class de violon baroque auprès de musiciens tels que Philippe Couvert, Patrick Bismuth, François Fernandez, Odile Edouard, Enrico Gatti et Florence Malgoire, et développe alors son travail sur instrument d’époque.

A l’âge de 16 ans, elle obtient son prix de violon mention très bien, ainsi que celui de musique de chambre, de formation musicale et d’analyse. En 2008 elle entre dans la classe de  Irina Medvedeva au centre d’Etudes Supérieures de Musique de Toulouse, où elle obtient en 2011 une licence professionnelle d’interprétation et le Diplôme National Supérieur de Pratique Musicale en violon moderne.

Elle étudie à la Haute Ecole de Musique de Genève dans la classe de violon baroque de Florence Malgoire. Elle se produit régulièrement avec des ensembles baroques comme la Festa Celeste, Chiomo d’oro, ou encore l’ensemble Elyma, sous la direction de Gabriel Garrido (Paris, Venise, Maastricht).

Constance CHMIEL

(flûte à bec et traverso)

La spécialité de Constance Chmiel est la flûte ancienne : la flûte à bec ainsi que le traverso. Avec ces instruments, elle joue la musique de la Renaissance jusqu’à la période classique.

Pendant ses études à Berlin (Universität der Künste) dans la classe de Christoph Huntgeburth et à Genève (Haute École de Musique) dans les classes de Serge Saitta et Gabriel Garrido, elle a obtenu plusieurs diplomes.

Sa participation à de nombreuses masterclasses, par exemple avec Marc Hantai, Han Tol et Dorothee Oberlinger, lui a permis d’approfondir sa formation. En plus, Constanze Chmiel a obtenu un Master en Musique et un autre en Allemand (littérature et langue) à Berlin. Elle est membre des ensembles “ombre et soleil” et Berliner Trio.

Pablo GARRIDO

(violoncelle baroque et viole de gambe)

Né en 1984 à Madrid, Pablo Garrido – musicien franco-espagnol – obtient les prix de violoncelle baroque et de musique de chambre au CRR de Toulouse dans la classe d’Alain Gervreau et de Tormod Dalen. Dans la classe de Bruno Cocset, il obtient en 2011 un diplôme supérieur à l’Escola Superior de Música de Catalunya (Barcelone) et un Master à la Haute École de Musique de Genève.

Il ressent également un profond intérêt pour la viole de gambe qu’il pratique au sein des classes de Guido Balestracci (ESMuC et HEM Genève) et d’Emmanuel Balssa (ESMuC).

Il se produit avec l’OFJ Baroque dirigée par Paul Agnew, l’orchestre de l’académie 2011 du Festival d’art lyrique d’Aix-en-Provence pour une production d’Acis and Galatea de Haendel, l’ensemble Cappella Mediterranea et Anne-Sofie von Otter dirigé par Leonardo García Alarcón, l’Ensemble Elyma (Gabriel Garrido), l’Ensemble Vocal et Instrumental de Lausanne (Guillaume Tourniaire) l’Ensemble Baroque du Léman, l’Ensemble Correspondances de Sébastien Daucé et le Capriccio Stravagante de Skip Sempé.

Florence GRASSET

(chant)

Après l'obtention d'un diplôme de Maîtrise en Histoire de l'Art et Archéologie en 2008 à l'université Lyon 2, elle décide de se consacrer exclusivement à l'étude de la musique.

A l'issue d'un parcours complet incluant formation musicale, violoncelle, direction de choeur et chant avec Dominique Bonnetain, elle obtient son DEM de Chant Lyrique (2011) et de Formation Musicale (2012). Elle intègre en 2011 la Haute Ecole de Musique de Genève-Neuchâtel et y étudie le chant dans la classe de Jeanne Roth. Elle fréquente assidûment le Centre de Musique Ancienne de la HEM, où elle reçoit entre autres les conseils de Gabriel Garrido et Leonardo García Alarcón. En parallèle, elle perfectionne sa technique vocale auprès de Gaël De Kerret, à Paris.

Soprano lyrique léger, elle pratique un répertoire varié touchant toutes les musiques jusqu'à l'époque contemporaine, en tant que soliste ainsi qu'en formation chorale. Depuis 2012 elle fait partie de l'ensemble Polhymnia dirigé par Franck Marcon et rejoint en 2014 l'Ensemble Vocal de Lausanne sous la baguette de Michel Corboz.

L'ensemble Ebálides vu par ses musiciens

“Je quitte le port et avec les vents favorables j’arrive à ton pays, ô nymphe Ebálides …”

 

C’est de cette façon que Pâris s’adresse à Hélène de Troie dans une de ses lettres d’amour, écrite par Ovide dans son recueil “Lettres d’amour" (les Héroïdes) il y a plus de deux mille ans.

Mythes, émotions et amours ont servi mille et une fois de source d’inspiration aux compositeurs des XVIIe et XVIIIe siècles et nous inspirent encore aujourd’hui avec une contemporanéité surprenante. Notre ensemble prend le nom symbolique d'Hélène de Troie pour se situer au cœur de ce monde d'émotions et les recréer au XXIe siècle en ayant comme élément transmetteur la musique baroque.

Pour reprendre les mots de Pâris, notre “port” est la Haute École de Musique de Genève, lieu de rencontres professionnelles et humaines qui nous a permis de travailler ensemble. Notre “vent favorable”, une palette de musiciens solistes européens sortis des meilleures écoles de musique ancienne d’Europe, et une grande cohésion entre les membres du groupe. Notre désir, nous rencontrer et nous exprimer, comme on fait quand on prend une tasse de thé, nous partageons un moment et prenons du plaisir à le savourer ; nous nous racontons des histoires : nos malheurs, nos joies, nos illusions, nos peurs.

Lorsque nous jouons, nous nous regardons, et alors nous parlons d’une autre façon, le langage est différent, mais le contenu est le même. Nous racontons les émotions que les compositeurs des XVIIe et XVIIIe siècles veulent nous transmettre, et nous les partageons avec un public peut-être avide d'histoires ... Histoires en musique, discours sans paroles, ou avec paroles.

Réunie autour d’Elena Doncel, cette formation est composée d’une basse continue qui compte plus de six ans de travail professionnel (clavecin-orgue, violoncelle-viole de gambe), d’une chanteuse soprano, d’un violon et d’une flûte à bec-traverso. A géométrie variable, l’ensemble collabore assidument avec différents chanteurs et instrumentistes en fonction des nécessités du programme.

Le programme

Georg Friedrich HAENDEL

(1685 - 1759)

Musique religieuse

à la Chapelle du Marquis de Ruspoli

•Concerto pour orgue en Si bémol Majeur op.4 nº6

Andante allegro

Larghetto

Allegro moderato

•Gloria in excelsis - HWV deest

Gloria in excelsis deo

Et in terra pax

Laudamus te

Dominus Deus, Rex coelestis

Qui tollis peccata mundi

Quonian tu solus sanctus

•Sonate en trio en Do mineur op.2 nº1

Andante

Allegro ma non troppo

Largo

Allegro

•Salve Regina - HWV 241

•Sonate en trio en Fa Majeur op.2 n°4

Larghetto

Allegro 

Adagio 

Allegro 

Allegro

•Coelestis dum spirat aura - HWV 231


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Christian Cottet-Emard 3228 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine