Magazine Concerts & Festivals

Ulysse à Bruxelles-les- Bains, Bruxelles, le 18 juillet 2014.

Publié le 18 juillet 2014 par Concerts-Review

Sur la plage abandonnée

Coquillages et crustacés

Qui l'eût cru déplorent la perte de l'été

Qui depuis s'en est allé..

Brigitte, la plage était loin d'être abandonnée, palmiers et bikinis, cris d'enfants et odeurs d'huile solaire, pas de crustacés!

La Plage, parlons-en, prévue à 19:15', elle fait faux bond.

DSC04683.JPG

 Let It Beach revoit le timing,  Ulysse se produira à 7:15 PM.

Le retour à Ithaque est  postposé, les 114 prétendants de Pénélope peuvent toujours espérer!

 Arnaud Duynstee, Benoit Do Quang et Julien Gathy en piste après une présentation nunuche d'un fantaisiste malgré lui.

DSC04682.JPG

DSC04661.JPG

Clavier et synthé pour amorcer 'Gaze', une des plages du EP ' U as in Ulysse',  arrivée d'une guitare, un des bidouilleurs ramasse une seconde guitare, ça gaze, c'est parti pour un electro pop fluide et nonchalant.

Un drumpad, deux ou trois coups de sticks, un fond spongieux, une guitare hawaïenne,'Success' baigne dans des ambiances feutrées.

Même créneau que SX, Float Fall, Hydrogen Sea ou Lili Grace.

Les instruments passent d'une main à l'autre, le rusé héros attaque 'Cold Wave'.

De vagues vaguelettes panachées d'écume fleurissent sur les eaux du canal, l'astre brille, Ulysse se la coule douce.

DSC04680.JPG
'Thunder', mais non, il n'y aura point d'orage, c'était une blague!

Des rythmes jungle édulcorés comme tapis sonore, voici 'Voodoo Romance', un titre à proposer pour la next Buddha Lounge Bar Compilation.

Aïe, j'ai cassé le ressort de mon dérailleur arrière, faut meubler  pendant le temps mort...merci d'être venus, bonjour maman, bonjour Régine, la bière est fraîche, demain on joue à Dour, fait chaud...

Un prélude aérien suivi par de gros techno beats ayant le don de faire bouger la jeunesse friande de produits formatés ( cf. Tomorrowland) , la pièce, d'après la setlist, se nomme 'Disclo'.

Le projet tient la route, c'est bien ficelé mais aussi très propre et lisse, mainstream, quoi, le style de fond sonore qui ne fera pas fuir les clients chez Cora.

Le trio enchaîne sur 'Control' et sa pointe  soul.

Marcel, 36 ans, petit bide, un mojito en main, à Francine, aussi bronzée qu'un petit Gervais périmé: "bof, ce sont des gamins, ils débutent...".

Ulysse n'a rien entendu et propose un nouveau titre, tous les beach boys et les beach girls battent des mains pendant 'Bengale' décoré de chouettes lignes surf.

Terminus avec le mignon dancetrack 'Wounds'.

Un concert sans prétention!

DSC04670.JPG


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte