Magazine Conso

Je vous dis à bientôt…

Publié le 21 juillet 2014 par Sébastien Glotin @blogromainparis

Ce petit message, pour indiquer que je ne serai pas ou peu présent dans les jours, les semaines à venir. Comme beaucoup d’entre vous le savent déjà, je viens de perdre ma maman.

Même si quelque part, je savais qu’un jour cette disparition arriverait… Nous ne sommes jamais préparés à affronter pareille tragédie.

Aujourd’hui, même si je ne réalise pas vraiment, je sais que le retour va être rude, et commence déjà. J’ai passé la soirée du vendredi avec elle, nous regardions la TV, rien ne pouvait laisser présager la suite. Ce samedi matin, je la découvrais inanimée, froide dans son lit.

Jamais, je n’oublierai cet instant. C’est dur, très dur…

Culpabilité, avec des « si », nous referions le monde. Mais les remords sont là. De l’avoir écouté et avoir éteint le ventilateur, alors même qu’il faisait lourd dehors. Son coeur s’est arrêté de battre entre le moment où je lui ai dit bonne nuit, et ce matin où j’ai constaté que…

Tout le monde me dit, « qu’elle est partie sans souffrir », alors même que la sclérose en plaque l’avait plus que diminué physiquement. Elle se refusait quelque part à voir les médecins, en me soutenant qu’on ne pouvait plus rien faire pour elle. J’aurai du insister, l’obliger… Mais peut-on obliger quelqu’un, proche ou pas, à faire ce qu’il ne souhaite pas.

Elle n’avait plus l’usage de ses jambes, l’usage de sa main gauche avait diminué ces derniers jours, la vision s’estompait. Je ne sais quoi dire… Je l’accueillais chez moi depuis trois ans. Elle est partie chez moi et non pas dans un endroit aseptisé et bien souvent inhumain.

Je ne sais plus quoi penser. Ai-je eu tort, ai-je bien fait ?

Mon seul souhait qu’elle puisse là où elle est désormais, marcher à nouveau, courir, retrouver tous ceux partis toujours trop tôt. Ses Grands Parents qu’elle chérissait, ma soeur que je n’ai jamais connu (ma mère avait du avorter, à cause de la toxoplasmose), ses parents, sa tante Micheline, mes oncles et tantes. Elle doit enfin connaître ce frère qu’elle n’avais jamais connu… Tous ses petits protégés qui l’ont entouré sa vie durant, dont mon fidèle Volney, auquel elle était tout autant que moi attaché…

Je suis sur que nous nous retrouverons le jour venu, croire cela n’engage que moi, mais vaut mieux voir les choses ainsi… Je t’aime maman, tu me manque, me manqueras toujours. Doux repos à toi.

Je vous dis à bientôt, très bientôt…

Je pense que vous comprendrez ce besoin de m’évader un peu, de faire le point… Je lirai les messages et je m’occuper de finaliser les concours passés et en cours. Je pense et j’espère reprendre mes activités pour la rentrée…

&typeof;&t;&r;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sébastien Glotin 13994 partages Voir son profil
Voir son blog

Dossier Paperblog

Magazines