Magazine Cinéma

L'art d'aimer - 7,5/10

Par Aelezig

z09

Un film d'Emmanuel Mouret (2012 - France) avec Julie Depardieu, Laurent Stocker, Judith Godrèche, Louis-Do de Lencquesaing, Elodie Navarre, Gaspard Ulliel, Ariane Ascaride, Philippe Magnan, Michael Cohen, Pascale Arbillot, François Cluzet, Frédérique Bel, Stanislas Merhar, Emmanuel Mouret

Mouret, le Marivaux du XXIe siècle !

L'histoire : Que l'amour est compliqué ! Laurent ne le trouvera jamais... William et Vanessa jouent le couple libre, mais ne l'assument guère... Emmanuelle veut quitter son mari, qu'elle aime : victime de pulsions sexuelles irrépressibles, elle ne veut pas le tromper et partir avant de lui faire du mal... Zoé propose à sa copine Isabelle, célibataire depuis un an, de lui prêter son mari... Achille tombe amoureux de sa voisine de palier qui n'en finit plus d'hésiter et de se poser des questions... Amélie, mariée à un égoïste, se plaît en compagnie de son meilleur ami, Boris, qui lui avoue qu'il est amoureux d'elle, et elle va inventer un curieux stratagème pour tenter de le "guérir" d'elle...

z11

Mon avis : Emmanuel Mouret est un réalisateur vraiment à part. Il fait très exactement le cinéma que - en principe - je déteste : du quotidien, de l'intime, du bavard. Et pourtant... Si son Changement d'adresse m'a laissée totalement froide, j'ai été interpellée par Un baiser s'il-vous-plaît qui, tout en me paraissant bien vain, limite désuet, m'a touchée sans que je sache vraiment à quoi c'était dû. Cette fois, ce film plus abouti, plus drôle, me séduit tout à fait. Il y a là son ton très particulier, ce parti pris de légèreté et ce marivaudage assumé. Et au final, ça me plaît vraiment de plus en plus !

A l'instar d'un Rohmer, voire d'un Resnais, avec une touche de Woody... Mouret raconte des petites bluettes, dissèque le sentiment amoureux, sans esbrouffe, mais sans oublier la réflexion philosophique sur tous ses aspects : le désir, la fidélité, la longévité... C'est un peu intello dans le propos, mais ça reste extrêmement frais. Et ces couples, qui ne se connaissent pas entre eux mais dont les routes se croisent parfois, sont si justes et si attachants qu'on a envie de savoir comment leur histoire va se terminer. Pour certains, on a la réponse, pour d'autres on reste un peu dans le vague... Mouret, c'est l'air du temps, une petite plume bercée par le vent qui se pose ou s'envole vers des lieux inconnus... Vous l'aurez compris : il y a de la poésie chez cet homme-là !

z10

Un casting extraordinaire avec des comédiens qui livrent tous des prestations impeccables, nuancées, tout en douceur. J'ai même apprécié, pour la première fois de ma vie, Frédérique Bel ! Incroyable. Les scènes les plus désopilantes sont celles de Julie Depardieu et Laurent Stocker, un truc invraisemblable et follement drôle !

Stanislas a un court rôle, il est le seul personnage du film à ne jamais avoir trouvé l'amour... Ce fut en tous cas un plaisir de retrouver cet acteur rare sur les écrans et j'espère bien que cela donnera des idées à d'autres réalisateurs.

Le tout est ponctué de petits "cartons" qui énoncent divers proverbes ou citations sur l'amour.

L'oeuvre n'a pas rencontré l'enthousiasme général. Certains professionnels sont emballés, d'autres moins. C'est vrai que c'est particulier, Mouret ; comme Rohmer en son temps. Moi je crois que je vais désormais faire partie des fans.

Un film délicieux. Un artiste dans le paysage français, une sorte de petit miracle. Il faut choyer Emmanuel Mouret.

Cet article a été programmé car je suis absente jusqu'au 28 juillet. Je répondrai à vos commentaire dès mon retour.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Aelezig 127315 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines