Magazine Culture

Meurtres en série

Publié le 22 juillet 2014 par Stéphanie @Sariahlit

" Suicide ou meurtre de la mafia. Qui sait ?"

Meurtres en série

Des Choucas Antoine
200 pages
Éditions Amalthée (2014)
Collection Policier

Un meurtre par mois. Pendant dix mois. Les victimes ? De jeunes étudiantes, toutes d'une extraordinaire beauté. Les meurtres ? D'une rare violence. Les suspects ? Beaucoup trop, mais trop de fausses pistes aussi. C'est un véritable casse-tête pour le capitaine Loïc d'Ivry et le lieutenant Carole de Montmirail qui, sous la houlette du commandant René Dumont, mènent l'enquête pour trouver le coupable de ces crimes commis dans des conditions atroces. Seul un flagrant délit et les aveux du coupable mettront fin à cette captivante recherche.

" Un matin du mois de janvier, le 15 exactement, la sonnerie du téléphone retentit dans le bureau. Carole prit la communication. Il était 9 heures. C'était la voix d'un jeune homme affolé qui criait presque :
-Venez vite, on a tué ma petite amie ! Fabienne Lesage, 12 allée des Cyprès, 2ème étage à droite ! [...]
Le corps d'une jeune femme gisait à terre, à plat ventre, dans le vestibule. Elle avait manifestement été agressée de dos alors qu'elle précédait son visiteur, à qui elle avait ouvert la porte. "

Des femmes sont retrouvées mortes les unes après les autres à leur domicile : de jeunes et jolies étudiantes. Si au début, des scènes de meurtres et des façons de procédés différentes laissent penser à un coupable dissemblable à chaque enquête, la fréquence des meurtres amène peu à peu les policiers à envisager la possibilité que ce soit l'œuvre d'un tueur en série.

Le récit se découpe en plusieurs parties présentant les meurtres un à un de cette manière : découverte du corps, recherche des indices, interrogatoires, présentation de la victime et jugement des coupables. Si les deux premières fois, la manière d'introduire les enquêtes semble intéressante. Par la suite, l'intérêt de la procédure s'essouffle et devient un peu trop répétitif pour retenir pleinement notre attention. Ce qui est dommage, car la base de l'intrigue est plutôt sympathique : un meurtrier en série qui cible le même type de jeunes femmes mais change d'armes à chaque meurtre. Ce qui m'a intrigué également est la manière succincte et rapide de survoler l'enquête : l'auteur a choisi de peu développer les enquêtes et de s'attarder sur les jugements qui reprennent les interrogatoires, les indices que nous avions déjà à notre portée. Reste la relation entre les deux enquêteurs qui est abordée vraiment rapidement dans le récit et dont je n'ai pas perçu de réelle utilité pour l'intrigue. En définitif, Meurtres en série ne correspond pas à ce que j'attendais du récit. J'ai été un peu déçue par l'ensemble et je m'attendais à quelque chose de plus prenant, à un développement de l'enquête très différent.

Meurtres en série


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stéphanie 14884 partages Voir son blog

Magazines