Magazine Culture

2 BD pour 1 Week-end !

Par Deedoux
Lip, des héros ordinaires, Laurent Galandon, Dargaud, 2014

Lip, des héros ordinaires, Laurent Galandon, Dargaud, 2014

Aujourd’hui, ce n’est pas une BD mais 2 que je vous propose de découvrir ! Et bien oui, le soleil brille, les vacances sont proches (presque!) et la journée a été belle alors je suis d’humeur généreuse.
Surtout qu’avec ces deux lectures, vous ne serez pas déçus ! Riad Sattouf et Laurent Galandon ont bien travaillé. Assez pour que ces deux BD entrent dans votre bibliothèque ou au moins dans votre été par la grande porte. Deux sujets très différents pourtant mais une société dépeinte avec sobriété et engagement.
Commençons par l’Arabe du futur qui nous fait entrer dans l’enfance de Riad Sattouf.
Riad Sattouf, c’est des BD pour enfants et ados décalées, drôles, légères mais qui cachent derrière leur humour de réels messages, c’est Les beaux gosses, ce long-métrage dont il était question d’ado boutonneux en mal de reconnaissance, bref c’est un peu de cynique pour beaucoup de simplicité.
Alors quand on a vu L’Arabe du futur débarquer sur les tables des libraires, on a été assez étonné. Cet auteur-illustrateur talentueux va nous ouvrir les portes de son intimité. Chapeau bas pour cet album qui retrace avec humilité son parcours mais surtout celui de ses parents et de ses pays dans lequel il a grandi en partie, la Lybie et la Syrie.
La mentalité de son père Lybien, celle de sa mère Bretonne et les rites, us et coutumes de ce mélange extra-ordinaire.
De la société arabe aux traditions françaises, en passant par les enjeux politiques et économiques incarnés dans la personne du paternel, de nombreuses idées sont soulevées avec finesse et humour et dans les yeux de ce petit garçon qui ne comprenait pas tout mais subissait comme l’enfance l’y obligeait.
L'Arabe du futur, Riad Sattouf, Allary, 2014
L’Arabe du futur, Riad Sattouf, Allary, 2014
Une BD petit format qui se lit avec curiosité. On découvre de nombreux faits qu’on croyait connaître mais qu’on comprenait finalement mal. On cerne mieux le contexte des dernières décennies dans les pays arabes et les enjeux globaux. Du noir, du blanc réhaussés de rose qui donne un graphisme à la Riad Sattouf, réaliste et sans fioritures qui laisse la place belle à l’histoire avec un petit et un grand H.
Changement de lieu pour la seconde BD mais qui n’a rien à envier à l’engagement et au parti pris de la première BD !
LIP est une BD qui se présente aussi sous forme de petit format. Un roman graphique qui se lit comme un livre d’histoire, un témoignage et un reportage hors du commun. Pourtant LIP, on connait, on en a entendu parler par nos parents, nos collègues ou nos livres d’histoire. Cette entreprise qui, au bord de la faillite, fait lever ses salariés contre le licenciement qui prennent en otage les montres LIP pour continuer à travailler tous ensemble. On y sent le vent de révolte qui a soufflé sur cette usine et qui a réveillé les consciences des salariés en danger mais aussi celle de l’entourage des familles et de tous les autres qui ont vu l’injustice poindre le bout de son nez.
Solange nous raconte.
Et ses à travers ses yeux qu’on comprend les tenants et les aboutissants de cette révolution salariale qui a bousculé la France en 1973. Et grâce à elle, c’est au-delà que notre réflexion est poussée. La place des femmes dans la société des années 70 y est soulevée, l’égalité homme-femme et les sentiments amoureux également.
Là encore, le graphisme est réaliste, chiadé, pas de superflu pourtant, l’authentique prime pour ne pas distraire le lecteur qui en apprendra beaucoup sur cette événement important des usines françaises. Un très bon moment donc !
N’hésitez pas, l’embarras du choix avec ces deux titres qui vous donneront un nouvel éclairage sur deux sujets intéressants à souhait.
Bonnes lectures !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Deedoux 2607 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines