Magazine Internet

Société de l’information : projet Anchora. La dividuation du citoyen ?

Publié le 20 mai 2008 par Lilzeon

Le projet Anchora se veut être l’ “Ancrage d’une plateforme collaborative d’acteurs de l’éducation vers un développement durable“. Commencé en 2001, ce programme doit se terminer fin 2008. Jusque là citoyens, so what ?

SO WHAT ?

L’idée de base est de se demander si les technologies participatives, visant le knowledge sharing , pourrait à terme favoriser l’action d’associations impliquées dans le développement durable. Au-delà de ce scope d’étude, plusieurs conclusions à quelques semaines du rapport final du projet sont intéressantes pour quiconque s’intéresse au web :

  • Oligopole de l’information : “intelligence reste distributive : le pilotage reste au main de quelques-uns qui fragmentent la mission d’encodage et qui, in fine, bénéficient de la valeur ajoutée du travail ainsi fragmenté. La dynamique bottom-up est illusoire. Outre la fragmentation des tâches, nous avons également observé que les technologies de télécommunication ou d’interconnexion, renforçaient la fragmentation des individus entre différents temps, différents espaces, différents rôles.” -> en clair il y aurait un pouvoir accordé aux administrateurs / modérateurs / initiateurs des projets ?
  • Défragmentation / décentralisation de l’identité : “Toutefois, la « dividualisation » croissante déplace le centre de gravité du lien social en deçà de l’individu. Les solidarités relèvent davantage aujourd’hui d’une démarche volontaire, qui mobilise les individus non plus dans l’intégrité de leur personne mais dans l’un ou l’autre de leurs rôles“-> ce point n’est pas sans rappeler les enjeux d’une identité active sur le web ?
  • Panoptique : une vision sur le monde, mais une vision depuis un seul trou ?chacun perçoit l’ensemble des enjeux. Quand ils s’aventurent dans l’espace fluide que forment les technologies de télécommunication et d’interconnexion, les acteurs se sentent, bien sûr, reliés, mais par des liens de plus en plus faibles. Impossible dès lors d’avoir conscience encore du tout” -> on se rapproche toujours de ma bien-aimée notion de “modernité liquide” (Baumann)
  • La nécessaire liaison humaine pour donner du sens à un projet

J’attends donc avec impatience le rapport final, afin de pouvoir commenter et apprendre…qu’en pensez-vous ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lilzeon 1524 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine