Magazine Politique

Jean-François Copé ouvre les présidentielles 2012

Publié le 20 mai 2008 par Exprimeo
Jean-François Copé entend faire exister le groupe UMP et donc lui avec. C'est le lancement d'une stratégie en vue des présidentielles 2012 au moment où se renforcent les rumeurs de non-candidature de Nicolas Sarkozy désireux de s'ouvrir à d'autres challenges personnels. L'histoire de Nicols Sarkozy sera-t-elle celle de 'l'homme pressé" (roman de Paul Morand) toujours à la recherche du nouveau défi difficile à atteindre et aussitôt démobilisé dès l'objectif atteint ? Ce qui est sûr c'est que l'hypothèse d'une non-candidature de N. Sarkozy en 2012 est de plus en plus évoquée. JF Copé est sur les rangs. Il entend mettre en place un nouveau rythme de communication du groupe UMP. Pour le moment, l'heure est aux tendances suivantes. 1) Le groupe UMP doit donner de la lisibilité pour l'avenir. L'avenir est trop inconnu pour rassurer. L' offre politique est très segmentée, éclatée apportant des réponses à portée limitée catégorielle. La prochaine présidentielle sera un temps privilégié, probablement unique, pour donner une grille globale de lecture de cet avenir collectif. Face aux menaces de plus en plus redoutables et redoutées, il ne peut plus être seulement question de " rester en vie ". Par conséquent, cette grille de lecture doit aussi, voire d'abord, être une nouvelle grille de sens avec des buts collectifs et des indicateurs individuels. 2) Parce que tout s'accélère et que cette accélération est perçue comme une menace, ce projet doit contenir de nouveaux espaces de " lenteur " qui seront perçus comme autant d'aménagements de protection. La vitesse est désormais perçue comme l'expression de la compétition. Cette compétition qui peut tout remettre en question du " jour au lendemain ". La vitesse et la compétition sont d'ailleurs moins compatibles avec les attentes d'une population qui vieillit. L'énergie sur le mode accéléré inquiétera de plus en plus. L'opinion attend du calme et de la considération. 3) Dans cet univers incertain et fragile, il faut inspirer une nouvelle confiance. Cette nouvelle confiance a deux visages principaux : la responsabilité et la respectabilité. Pour gagner ces deux étapes de responsabilité et de respectabilité, il faut engager la bataille de la vérité. La vérité va opérer un retour en force considérable. C'est la fin de la période où l'on peut faire dire n'importe quoi aux chiffres. Les citoyens sont en recherche de repères solides au moment où les repères traditionnels ont perdu leur crédibilité. L'une des formules les plus communément utilisées est désormais celle qu'il " faut remettre d'aplomb ". Cette notion dépasse largement la simple notion d'ordre. Tout se présente comme si l'opinion souhaitait se débarrasser du clinquant ou du choc pour évoluer vers une attention de raison porteuse de vérité. C'est ce sens que JF Copé veut incarner à moyen terme.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines