Magazine Culture

Jersey Boys, de Clint Eastwood.

Par Lukea @LukeaLivres

Jersey_Boys_affiche_clint_eastwood

        Je ne vous avais pas parlé de cinéma depuis un bon moment sur le blog, mais je me rattrape aujourd'hui, à l'occasion de ce premier jour de la Fête du cinéma, pour vous présenter le dernier film de Clint Eastwood, que je considère comme un de mes réalisateurs préférés. Sortis il y a un peu plus d'une semaine dans les salles obscures, Jersey Boys est un biopic (biographie filmée) retraçant l'histoire du groupe Frankie Valli & The Four Seasons durant les années 1950 jusqu'aux années 1970. 

     Le groupe est aujourd'hui plus ou moins tombé dans l'oubli mais il est l'auteur de grands tubes qui sont devenus des standards de la musique (tels que Beggin ou encore December 1963, la version originale de Cette année là de Claude François). La voix si particulière de Frankie Valli a donné une identité bien définie au groupe et a permis au Four Seasons de connaitre le succès.

     Pourtant, rien n'était gagné au départ pour cette bande de jeunes italo-américains du New-Jersey qui s'était acoquiné avec le parrain de la mafia du quartier. Délinquants à la petite semaine pas très habiles, l'avenir de Tommy et Nicky DeVito, Frankie Castelluccio et Nick Massi ne semble guère radieux. Mais grâce à l'intermède d'un certain Joe Pesci (devenu plus tard un acteur célèbre pour avoir joué dans plusieurs films de Martin Scorsese), ils rencontrent celui qui composera les nombreux tubes à venir, Bob Gaudio. Le groupe des Four Lovers devient alors The Four Seasons et sont désormais menés par Frankie Valli (ancien Castelluccio). Leur carrière peut désormais commencer...

vignette2122

     Je suis allée voir ce film complètement par hasard, je ne connaissais pas le sujet du film, et pourtant, j'ai été totalement conquise par cette histoire de groupe de délinquants qui deviennent des stars de la chanson. Ce film s'inscrit parfaitement dans un genre de cinéma que j'affectionne tout particulièrement, le cinéma italo-américain. Clint Eastwood adapte ici un des plus gros succès de Broadway et reprend une partie du casting pour nous plonger dans cette atmosphère digne des plus grands films de mafia des années 1970. L'esthétique du film est superbe et respecte au plus près la période traitée, on retrouve la côte Est telle que nous l'avions laissée avec le cinéma de cette époque. Eastwood nous fournit ici des images d'une très grande qualitée et filme ses plans de manière originale, que l'on avait pas vu depuis les grands films de Scorsese (Les Affranchis, Taxi Driver...). J'ai particulièrement aimé le fait que les personnages brisent régulièrement "le quatrième mur" et s'adressent directement aux spectateurs face caméra. 

    J'ai beaucoup aimé découvrir la légende des Four Seasons telle qu'elle a été racontée par Clint Eastwood. J'y ai découvert un groupe mythique, un son particulier et surtout la voix unique de Frankie Valli qui donne toute l'originalité à ce groupe. Certains passages sont mémorables grâce à de bons dialogues et une bonne narration. Le film se conclu par un final exceptionnel et particulièrement réussi qui place le film directement dans la catégorie des films à voir et à revoir. Désormais, je considère Jersey Boys comme l'un de mes films préférés et je vous le conseille très chaudement car c'est un coup de coeur pour ma part !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lukea 82 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines