Magazine Cinéma

Nos pires voisins - Critique

Par Nopopcorn @TeamNoPopCorn

Nos-Pires-Voisins-Banner-1280px

La guerre est déclarée !

Après « Sans Sarah rien ne va » et « American Trip », le réalisateur Nicholas Stoller signe ici un concept commercial porté par un duo surprenant !
Nos-Pires-Voisins-Photo-Zac-Efron-01
Le(s) plus

Dans cette nouvelle « Seth Rogen Comedy », le jeune couple tout juste parents est ici interprété par le burlesque Seth Rogen (toujours aussi drôle avec ses mimiques et ses jeux de mots interminables) et la séduisante Rose Byrne (à nouveau mère de famille après « Insidious » mais dans un autre registre !).
Partagés entre leur ancienne vie de couple et leur nouveau statut de parents, ils vont devoir faire face au beau-gosse Zack Efron qui après l'aventure « High School Musical » joue ici avec beaucoup de charisme le leader fanatique de la confrérie étudiante (et très bruyante) « Delta Psi Bêta » !

Du côté des seconds rôles, deux autres habitués de la comédie US : Christopher Mintz-Plasse (« Kick-Ass »), Lisa Kudrow mais également le jeune et impressionnant Dave Franco qui possède la même aura et le même charisme que son grand frère !

Graisse VS Muscle

Sur le plan visuel, la touche d'originalité du film repose sur les scènes de soirée organisées par la confrérie car très esthétiques et colorées et c'est surtout l'occasion d'admirer la scène culte du film : une « battle » de danse entre Zack Efron et Seth Rogen !

Nos-Pires-Voisins-Photo-Dave-Franco-Seth-Rogen-Zac-Efron-01Le(s) moins

Une fois la situation de rivalité mise en place, on se retrouve face à un scénario « ping-pong » sur fond de vengeance sans jamais d'évolution le tout ponctué par des scènes de soirées arrosées, des gags en VFX assez grotesques et un humour porno excessif !
Tous les pires ingrédients sont ici réunis pour combler un scénario vide et sans style.

Niveau casting, même si les têtes d'affiches remplissent leur contrat avec brio, ce n'est pas le cas de Rose Byrne qui n'a pas l'air à l'aise dans le genre comédie : problème de genre ou de direction d'acteur ?
Quant aux figurants ici membres de la confrérie, ils sont tous plus inexpressifs les uns que les autres ce qui est un vrai problème pour s'attacher à la confrérie menée par Zack Efron...

En ce qui concerne le style visuel, à part les séquences de soirées de la confrérie, c'est la catastrophe, pas de style, pas d'intentions, c'est une vrai déception de la part du réalisateur du génial « American Trip » !

Pour conclure cette comédie sans saveurs, rien de telle qu'une morale à deux balles sur la responsabilité parentale le tout ponctué par les éternelles flatulences de Seth Rogen.

Nos-Pires-Voisins-Photo-Zac-Efron-02
Conclusion

Le toujours génial Seth Rogen est en tête d'affiche et c'est probablement le seul atout de cette comédie plus grotesque que drôle !

Ma note: 5/10


Nos pires voisins

Nos-Pires-Voisins-Affiche-France

Synopsis : "À première vue, les jeunes parents que sont Mac et Kelly Radner vivent le parfait rêve américain,avec leur adorable petite Stella et une maison fraîchement (et difficilement) acquise dans un charmant quartier résidentiel. Ce qui n’empêche pas les jeunes trentenaires de se considérer toujours aussi hype et cool. Pourtant, cette nouvelle étape, dans la vie de ces fêtards pas tout à fait repentis, va s’avérer délicate à gérer et les obliger à négocier leur entrée dans un âge adulte pleinement assumé. Quand ils découvrent que leurs nouveaux voisins ne sont autres que les membres fervents et débridés d’une confrérie étudiante, menés par le charismatique Teddy, ils essaient d’abord de s’assurer leur sympathie et leur respect, en tirant le meilleur de cette situation quelque peu inconfortable. Mais la fiesta et les frasques incessantes des étudiants poussent le couple à se montrer plus virulent pour protéger leur territoire et leur tranquillité, et ce qui n’était que des enfantillages dégénère rapidement en un conflit épique de générations."
Réalisé par: Nicholas Stoller / Avec: Seth Rogen, Rose Byrne, Zac Efron / Genre: Comédie / Nationalité: Américain / Titre original: Neighbors / Distributeur: Universal Pictures International France
Durée: 1h37min / Date de sortie: 6 août 2014

Plus d'informations !

  • Les Anecdotes !


    C'est après avoir pris connaissance de l'histoire d'étudiants américains ayant causé des ravages autour de leur campus que les scénaristes ont eu l'idée d'axer le film autour d'une guerre entre voisins : "On a entendu que les gens du voisinage avaient dû faire face à des jeunes urinant dans leurs buissons, dérobant des panneaux de signalisation, provoquant des accidents", explique Andrew J. Cohen. "Des gens de la classe moyenne avec enfants, désireux de les voir grandir en toute sécurité, se retrouvaient soudainement aux prises avec des étudiants déchaînés. En termes de scénarios, on adore les conflits de générations, et c'était marrant de se pencher sur l'écart qui peut-être ressenti entre des gens de 20 ans et des gens de 30 ans."

    En plus d'incarner l'un des personnages principaux, l'acteur Seth Rogen est également producteur de Nos pires voisins. Ce n'est pas la première fois qu'il produit un film dans lequel il joue puisqu'il l'avait déjà fait pour 50/50 de Jonathan Levine ou encore 40 ans, toujours puceau de Judd Apatow. D'un autre côté, Andrew J. Cohen, coscénariste du film, a également assuré la fonction de réalisateur de deuxième équipe.

    Seth Rogen confie qu'il est dans la vraie vie comme son personnage : plutôt casanier, il préfère rester à l'intérieur avec sa femme et regarder des séries !

    Les producteurs Evan Goldberg et James Weaver signent ensemble leur cinquième collaboration, toujours dans le genre de la comédie.

    Le bébé Stella est campé par deux jumelles répondant aux noms de Zoey et Elise. Selon l'équipe de tournage, les petites actrices se sont très bien comportées et ont affiché de larges sourires tout au long du tournage, si bien qu'il leur était difficile de se séparer d'elles. Le seul moment où elles n'ont pas pu retenir leurs pleurs reste la scène où Seth Rogen et Rose Byrne, leurs parents à l'écran, en viennent à se disputer.

    Jake Johnson avait déjà partagé l'affiche avec Dave Franco, dans l'adaptation cinéma de la série de 21 Jump Street. Dans cette dernière, il incarne le principal du lycée où le personnage joué par le frère de James Franco est étudiant.

    Originalement intitulé « Townies » aux Etats-Unis, le film a été rebaptisé Bad Neighbors. Pour la version française, c'est « Nos pires voisins » qui sera retenu.

    Zac Efron s'est cassé le bras en tournant sa scène de combat avec Dave Franco. Les scénaristes redoutaient devoir effectuer des changements dans le scénario, en tenant compte de sa blessure, mais à leur grande surprise, l'acteur a été vite traité par un chirurgien et a pu retrouver les plateaux.

    Dans le script d'origine, c'est Mac (Seth Rogen) et ses amis qui s'en prennent à la confrérie voisine. Après lecture du scénario, l'épouse de l'acteur principal a suggéré aux scénaristes d'intégrer la femme du héros dans la guerre des voisins, pensant que cela ajouterait une nouvelle dimension comique au film : "En donnant du poids au rôle de Kelly et en la faisant participer à l'affrontement entre Mac et Teddy, ça nous a ouvert de multiples pistes. Kelly veut protéger sa famille, mais elle est loin d'être une épouse et une mère modèle. Elle ne chuchote pas simplement dans l'oreille de Mac comme Lady Macbeth, elle est elle-même Macbeth", explique Andrew Jay Cohen.

    La plupart des acteurs, Zac Efron et Seth Rogen notamment, ont accepté de réduire leur salaire afin que le tournage s'effectue sans dépassement de budget.

    Alors qu'il était supposé tourner une scène de sexe, Dave Franco est arrivé sur les plateaux avec une tache sur la fesse. Il a donc chargé l'équipe de maquillage de camoufler la fameuse marque, afin que cette dernière n'apparaisse pas à l'écran.

    Nick Offerman et Megan Mullaly (en couple dans la vie courante) ont tourné une scène où tous deux incarnent les parents de Christopher Mintz-Plasse, mais cette dernière a été coupée au montage.

    Le serment que prêtent les membres de la confrérie mise en scène dans Nos Pires Voisins est le même que celui de la célèbre fraternité estudiantine Sigma Nu.

    Si Seth Rogen était un choix évident pour le réalisateur pour le rôle principal, il en va de même pour Zac Efron, recruté non seulement pour ses qualités d'acteurs, mais surtout pour son physique avantageux, en parfaite adéquation avec le rôle : "Dès le départ, on a essayé d'imaginer quel serait le dernier mec qu'on souhaiterait voir torse nu dans le jardin en train de parler à notre femme. Et la réponse a toujours été Zac Efron."

    Nos pires voisins marque les retrouvailles entre Seth Rogen et Dave Franco, qui s'étaient déjà donné la réplique en 2007, dans la comédie SuperGrave. Retrouvailles également entre Nicholas Stoller et Rose Byrne, que le réalisateur avait précédemment dirigée dans American Trip.

    Nicholas Stoller et Seth Rogen avaient travaillé ensemble par le passé, sur la série Les Années Campus. Tous deux ne sont donc pas étrangers à l'univers de la vie étudiante.

    Les attributs qui font le succès de Sconnie (Christopher Mintz-Plasse) dans le film sont en réalité factices. En effet, le jeune acteur est affublé d'une prothèse pénienne, qui n'a d'ailleurs pas manqué de lui poser quelques difficultés pendant le tournage.

    La première mission de l'équipe de tournage fut de repérer deux habitations voisines, installées une banlieue paisible. La chef décoratrice Julie Berghoff explique : "On cherchait des maisons très proches l'une de l'autre, entre lesquelles il serait possible de se passer le sel, et avec un important vis-à-vis. Ça a été un peu compliqué de trouver deux maisons aux tailles requises : une grande maison pour la confrérie et une autre, plus petite, pour Mac, Kelly et Stella". C'est au sein du quartier de West Adams, à Los Angeles, que l'équipe a trouvé le lieu idéal.

Et vous qu'avez-vous pensé du film Nos pires voisins ?

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Nopopcorn 12250 partages Voir son profil
Voir son blog