Magazine Culture

Soderbergh

Publié le 02 août 2014 par Hunterjones
Soderbergh Il n'est pas con ce Steven.
Il nous suggère subtilement que le cinéma est en retard sur son époque.
Notre rapport au cinéma a beaucoup changé avec le temps. Je suis bien placé pour en parler, bien que je vous parle davantage de musique ici, c'est d'abord en cinéma que j'ai obtenu mes lettres et tous mes emplois de valeur.
Soderbergh On ne va plus au cinéma comme on y allait. Le Cinéma vient maintenant à nous. Et la télé est peu à peu en train de le supplanter. Soderbergh est intelligent. Il a présenté notre rapport à l'image dès son premier film et prétend maintenant terminer sa carrière à la télé. Plutôt forcé de passer par la télé. Ce qui n'est toutefois pas un supplice pour Soderbergh qui comprend tout à fait le medium.
Soderbergh Un film demande 2 heures de confinement, parfois plus, dans une salle avec des étrangers sur lequel nous n'avons aucun contrôle. Le film a un début, un milieu, une fin. Une série/un film pour la télé nous offre du développement de personnages comme on en voit dans les livres. Pas nécessairement de résolution , mais du voyage, de la route, du développement évolutif. En dvd, on peut se taper tout ça en vrac à notre rythme dans le confort de notre salon. Le cinéma est devenu éphémère et la série s'est inscrite dans la durée.
Soderbergh Soderbergh, qui, a 26 ans avait raflé la palme d'or à Cannes avec son premier film scénarisé en 8 jours et qui avait dit en recevant son prix "wow... I guess It's now all the way downhill from here...", se sent au pied d'une montagne qu'il n'a plus envie d'escalader.
Voici 26 films en bref.
Pour le prodige qui avait commencé si haut, à 26 ans.
Et qui prétend maintenant qu'il va tout cesser.
Soderbergh
1989: Sex Lies & Videotape. Un homme trompe sa femme avec sa sœur. Celle-ci découvre chez lui des vidéocassettes où plusieurs femmes se prêtent au jeu de la confession intime. Brillant.
Soderbergh 1991: Kafka. Vie imaginée de Frank Kafka en 1919 à Prague. Expressioniste.
Soderbergh
1993: King of the Hill. Pendant la Grande Dépression, en 1933, une famille d'origine allemande tente de mener une vie normale dans un hôtel de passage. Beaucoup de rôles secondaires intéressants:  Jeroen Krabbé, Karen Allen, Spalding Gray, Elizabeth McGovern, Katherine Heigl, Adrien Brody, Lauryn Hill.
Soderbergh 1995: Underneath. De retour dans sa ville natale, au Texas, un homme découvre sa famille complètement réinventée. En effet, peu à peu l'intérêt pour le films de Soderbergh goes downhill...
Soderbergh
1996: Gray's Anatomy. L'acteur/écrivain Spalding Gray monologue sur ses investigations par rapport à la médecine alternative qui soignerait sa maladie. Cérébral.
Soderbergh 1996: Schizopolis. Se sentant imploser, Soderbergh tourne une comédie expérimentale le mettant en vedette, lui et sa femme, dans un film sur le langage à travers l'histoire d'un homme, de celui qu'il aimerait être et de sa femme...Étrange.
Soderbergh
1998: Out of Sight. Adapté d'Elmore Leonard, le jeu du chat et de la souris entre le croche Jack Foley et la shériff Karen Sisco. Sexy succès.
Soderbergh
1999: The Limey. Un homme à peine sorti de prison en Angleterre, se rend à Los Angeles afin d’enquêter sur la mort suspecte de sa fille. Brillante cinématographie et mise-en-scène, la grande classe. Délicieux.
Soderbergh
2000: Erin Brokovitch. L'histoire vraie d'une femme bien ordinaire qui a fait payer une immense société, en menant sa bataille petit à petit avec beaucoup de couleurs, les problèmes de santé qu'elle avait causés dans la région où elle s'était installée. L'Oscar pour Julia.
Soderbergh
2000: Traffic. Brillante collection d'histoires présentées de plusieurs perspectives de Stephen Gahan sur l'univers du trafic de drogue. Collection d'Oscars cette fois dont ceux du meilleur film, meilleur scénario et meilleur réalisateur.
Soderbergh
2001: Ocean' s 11. Soderbergh a désormais carte blanche et se fait plaisir avec un remake d'un film qu'il avait aimé plus jeune et un casting de rêve. Danny Ocean réunit 11 complices pour trois grands coup contre des casinos. Bancal.
Soderbergh
2002: Full Frontal. Comédie dramatique expérimentale entièrement tourné à la caméra numérique DV et principalement en caméra à l'épaule racontant l'histoire d'un journaliste du Los Angeles Magazine qui veut faire son chemin dans les studios de cinéma. Travail sur la forme pour initiés.
Soderbergh
2002: Solaris. Remake du film de 1972 de Tarkovski adapté du roman de Stanislas Lem. Un psychologue, est appelé au secours par un de ses amis parti en observateur dans une station en orbite autour de la planète Solaris. Pas utile. Ne vaut en rien l'original.
Soderbergh
2004: Ocean's 12. Danny a maintenant 12 amis et un mystérieux voleur français, désireux de montrer qu'il est plus doué qu'eux, va ébruiter leurs identités auprès de celui qui avait été volé dans le premier volet. Facile.
Soderbergh
2005: Bubble. Tourné avec des acteurs non professionnels, le film raconte l'histoire de deux employés d'une fabrique de poupée dont la vie est bouleversée par l'arrivée d'une nouvelle collègues bientôt retrouvée étranglée. Difficile.
Soderbergh 2006: The Good German. Adapté du roman de Joseph Kanon, l'histoire d'un journaliste étatsunien, ancien correspondant de la radio, arrivant à Berlin juste après la fin de la Seconde Guerre mondiale espérant retrouver sa maîtresse allemande qu'il a autrefois passionnément aimée. Il mènera aussi une enquête sur la mort d'un G.I. dans le secteur russe. Noir et blanc stylisé.
Soderbergh
2007: Ocean's 13. L'équipe initiale de voleurs a encore deux nouvelles recrues. Multiples trahisons et coups bas pour la bande malfrats. Soderbergh entre amis.
Soderbergh
2008: Che I et II. Déjà désenchanté par le cinéma en salle qui refuse les films racontant les luttes du Che en raison de leurs durées, ils seront d'abord présentés sur video on demand. 257 minutes et pas une de trop. 
Soderbergh
2009: Girlfriend Experience. Une escorte envisage de s'offrir plus de visibilité grâce à Internet, mais s'expose de ce fait à de nouveaux dangers. La crise financière en trame de fond. Avec une actrice pornographique, mais le film, relativement pudique, ne montre aucun acte sexuel.
Soderbergh
2009: The Informant. Adapté du roman de Kurt Eichenwald, lui-même inspiré des magouilles de la la société agroalimentaire Archer Daniels Midland. Le FBI infiltre une taupe au sein de la grande société agroalimentaire, Archer Daniels Midland, qui est suspectée d'engranger des dizaines de millions de dollars grâce à des profits illégaux. Vrai. Erin Brokovitch version mâle.
Soderbergh
2010: And Everything is Going Fine. Documentaire recoupant 20 ans d'archives sur le monologuiste Spalding Gray, suicidé depuis 6 ans. Triste.
Soderbergh 2011: Contagion.  Pogression d’un virus mortel qui tue rapidement. Alors que l’épidémie se propage à grande vitesse, la communauté médicale mondiale tente, dans une course effrénée contre la montre, de trouver un remède et de contrôler la panique qui se répand encore plus vite que le virus : les gens se battent pour survivre dans une société qui se désagrège. Catastrophiquement vôtre. 1000 fois vu.
Soderbergh
2012: Haywire. À Barcelone, une agente d'élite doit libérer un journaliste chinois retenu en otage. Une fois sa mission accomplie, elle découvre qu'il vient d'être assassiné et que les preuves l'accusent elle. Elle devient alors la cible de plusieurs tueurs très bien informés sur elle. Elle décide de mettre sa famille à l'abri et de démasquer les vrais coupables. Espionnage et action.
Soderbergh
2012: Magic Mike. Inspiré de la vie de l'acteur Channing Tatum et le mettant en vedette, l'Histoire d'un strip-teaseur de longue date qui prend sous son aile un jeune danseur qui débute dans le métier, l'espace d'un été. Le fond du baril pour Steevie.
Soderbergh
2013: Side Effects. film concentré sur la psychopharmacologie. Banal.
Soderbergh 2013: Behind The Candelabra. L'histoire d'amour malsaine entre Liberace posant en pygmalion et en machiavélique narcissique auprès de son jeune partenaire de vie. Trop gai pour le cinéma, parce que la relation amoureuse entre les deux hommes n'est pas sursoulignée et que le traitement est le même que si ça avait été une histoire d'amour abusive entre un homme et une femme, prouvant du même coup que Soderbergh a raison.
Soderbergh
Le cinéma est en retard sur son époque.
On t'attend tout de même pour un prochain film, Soderbergh.
Prends ton temps,
t'as gâté le nôtre.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Hunterjones 432 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines