Magazine Culture

Que lire cet été (7): Le roman du mariage, la littérature US à son meilleur!!

Par Filou49 @blog_bazart
04 août 2014

 romanMême si j'en ai entendu énormément de bien depuis longtemps, et notamment depuis la parution de ce virgin mis en scène par Sofia Coppola Jr (un film qui, en dépit de son côté culte, m'avait un peu laissé dubitatif), je n'avais pas encore eu l'occasion d'ouvrir un roman de Jeffrey Eugenides, même le très culte "Middlesex", alors même que d'aucuns le considèrent comme un des plus grands romanciers américains actuels.

Heureusement, cette lacune a été comblée cet été avec la lecture de son dernier roman paru à ce jour en France, "Le roman du Mariage" (sorti en poche chez Points il y a quelques semaines), et qui n'a pas du tout douché mes espérances placés en cet auteur, tant ce roman est vrai régal d'intelligence et de talent..

 L’auteur adopte le point de vue de Madeleine, une étudiante qui tombe amoureuse de Leonard, jeune homme à l’enfance malheureuse et maniaco-dépressif alors que Mitchell (qui incarne la figure du gendre idéal) aime la jeune femme en secret.

Tel un personnage de Jane Austen et plus généralement des romans dits victoriens, à qui Madeleine voue d'ailleurs un culte et l'objet de son mémoire d'études, la jeune femme se retrouve au cœur d’un dilemme, entre l’amant maniaco dépressif et le gendre idéal attiré par la spiritualité.

Madeleine va alors faire l'apprentissage d'une vie d'adulte, en perdant son innocence, sans renoncer pour autant à toutes ses illusions;  le vrai sujet de ce livre étant certainement, celui toujours passionnant lorsqu'il est traité avec une telle maitrise, du passage à l’âge adulte.

Sur un pitch au départ follement banal (une fille partagée entre 2 garcons), Eugenides parvient, avec une maitrise éblouissante, à fignoler un roman de campus étincelant qui est aussi le portrait d’une génération ,celle qui a eu 20 ans à l'aube des années 80 (soit dit en passant, la même génération que celle de l'auteur).

On est épaté par ce texte à la construction extrêmement habile : légèrement déconstruit (parsemé de brefs bonds dans le temps, longs retours en arrière); il nous montre la même scène est racontée sous plusieurs angles différents , on y apprend, au fur et à mesure du récit, ainsi que des informations qui remettent en question notre première vision des personnages, ce qui est quand même un véritable tour de force ...

Analyse très fine de l’âme humaine et de la complexité de l’amour, Le roman du mariage est un livre très riche, érudit sans pour autant être élitiste (les explications de textes sur Barthes et son"Fragment du discours amoureux sont passionnants et toujours plein d'humour) et également un fort bel hommage à la littérature.

Ce "roman du mariage" est donc un (très) grand roman d'apprentissage où les trois protagonistes découvrent la vie et se découvrent à travers les livres : romans, essais critiques, textes philosophiques....

On pense un peu au Franzen des" Corrections" ou au Jay McInerney de "30 ans et des poussières", bref que des très grands de la littérature américaine contemporaine, mais Eugenides développe un style proche en encore un peu plus érudit que ces deux grands maitres, mais tout aussi brillant...

Bref, un énorme coup de cœur qui, à coup sur, rendra mes prochaines lectures un peu fadasses et anecdotiques!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Filou49 15144 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines