Magazine Beauté

Comment manger équilibré en été

Publié le 04 août 2014 par Lasourisbeaute @Lasourisbeaute
Comment manger équilibré en été
Dans la théorie, en été il est très simple de manger bien et sain. Tout le monde vous le dira, c’est la saison des salades, la saison qui favorise le bien manger, la saison où tu commences un régime.
Dans la pratique, c’est tout de même bien différent : l’été c’est la saison des plats froids oui, mais c’est aussi la saison des grillades, des glaces, des apéros entre amis. Que des petites choses pas du tout bonnes pour la ligne, et pourtant j’en abuse tout l’été, en essayant de ne pas prendre un gramme.
Comment je gère mes repas ? Assez simplement en fait. Pour faire simple, j’ai deux cas de figure : Les journées normalesPar journées normales, j’entends celles où c’est moi qui maîtrise ce que je mange.
Là, pas vraiment de souci. Je conserve les mêmes règles que le reste de l’année, en version froide. Des salades de légumes avec du maïs pour les féculents. Pas plus de deux fruits par jour. Et si j’ai envie d’une glace, je la prends le midi ou pour le goûter. Attention, je ne vous parle pas forcément d’un sorbet, non, je prends ce qui me fait envie. Parce que le sorbet contre la crème glacée est un faux débat. L’un est plus sucré, et l’autre plus gras. Deux boules d’une crème glacée font en général une centaine de calories pas plus. Le soir, je privilégie des repas sans féculents, car je les trouve un peu dur à digérer, et que l’énergie qu’il donne, je n’en ai pas vraiment besoin au moment de dormir.
Les invitations Là où ça devient plus compliqué, c’est lorsque je suis invitée. Je suis sûre que vous aussi, vous la connaissez cette journée avec des potes, à côté de la piscine ou le soir en terrasse. Elle commence généralement par un apéro interminable, suivie d’un repas grillades, salades (qui n’en ont que le nom) et un super dessert glacé parce que ça rafraîchit et que ce sera moins lourd à la fin du repas. Je ne sais pas qui a inventé cette excuse pour avaler une glace en fin de repas sans culpabiliser, mais il est très fort.
Pour ce genre d’occasion, je n’arrive jamais en ayant faim. Je n’ai en aucune manière sauté le petit déjeuner en vue du repas qui arrive, ni même le déjeuner si celui-ci a lieu le soir.
Ensuite, et cela va peut-être vous étonner aussi, mais je prends ce qui me fait envie, sans en abuser. Pas la peine de prendre 5 cocktails pleins de fruits, d’alcool et de sucre. Puis, avec le soleil, ce n’est pas bon. J’en prends un et ensuite je passe à quelque chose de plus light. Pour les apéritifs, idem, je goûte à tout sans me lâcher.
Le plus difficile, je trouve, là-dedans, c’est surtout le moment du repas principal. Généralement, les grillades sont les mêmes, des viandes plutôt grasses, très bonnes, mais très caloriques. J’évite juste de trop en prendre, tout en profitant du repas.
En fait, le plus souvent, tout se joue après le fameux repas. Parce que sans avoir envie de me « gaver » lors de ces repas, j’ai envie d’en profiter tout autant que les autres. Ce qui change, ce sont les repas du jour suivant qui changent. Je m’explique.
Si le repas a lieu le midi, je ne mange pas le soir et me contente d’un bon thé vert au citron (action détoxifiante et drainante). Cela suffit généralement à limiter les dégâts car même lors de gros repas, on fait rarement plus que deux repas en un… C’est la durée du repas qui nous donne cette sensation de trop manger, puisque, je vous le rappelle, notre estomac, envoie à notre cerveau un message de fin de repas 20 minutes après la première bouchée, en gros au milieu de l’apéro  ! Le lendemain, je me contente de manger normalement en abusant du thé vert.
Si le repas a lieu en soirée, je ne déjeune pas le matin, ou plus exactement, je déjeune le plus tard possible. De toute façon, le lendemain de ce genre de repas, on n’a pas faim, on a souvent très soif. J’écoute donc mon corps, et je bois, de l’eau, du thé, rien de sucré. J’attends que mon estomac me dise qu’il a faim !Cela se produit vers le milieu de la matinée, au pire vers 12h. A ce moment, je fais un vrai repas, personnellement je suis plutôt sucré, et j’adore mon p’tit déj’, je ne fais donc pas l’impasse. Si vous êtes plutôt salé, rien de vous n’empêche de prendre directement votre repas de midi.
Attention, quelques règles à respecter : Tout d’abord, ne pas abuser des féculents. Je prends la même quantité que si c’était mon petit déjeuner à savoir 50g de pain.
Ensuite, je mange des protéines. A vous de voir ce que vous arrivez à prendre, moi je mange du jambon la plupart du temps. Mais si un poisson ou des œufs vous tentent, ne vous privez pas.
Enfin, je limite les sucres rapides, le pain et les pâtes sont complètes tout comme les céréales si vous en prenez. Je privilégie un vrai fruit, au lieu d’un jus. Et on y va mollo sur la confiture  !
Le reste de la journée est assez simple, je ne prends plus aucun féculent, ni sucre. Si j’ai faim au goûter, je m’accorde un carré de chocolat noir, et le soir une salade de légumes avec des protéines.
Bien entendu, tout ceci ne servira à rien, si j’enchaîne les gros repas tous les deux jours.
Bonne vacances, profitez bien…
A très vite...

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lasourisbeaute 167 partages Voir son profil
Voir son blog