Magazine Culture

Mauvais coucheur de Carl HIAASEN

Par Lecturissime

                               Mauvais coucheur de Carl HIAASEN

♥ ♥ ♥

"Et Madeline avait raison. C'était un beau merdier."

Ce que j'ai aimé :

Andrew Yancy a été suspendu de ses fonctions d'inspecteur pour avoir voulu défendre l'honneur de sa petite amie Bonnie en utilisant à des fin peu courantes un aspirateur de poche. Il est désormais assigné à la "brigade des cafards", le contrôle sanitaire des restaurants, prenant la place d'un précédent collègue lui-même mort d'une hépatite... Et ce qu'il découvre dans les restaurants en question a tendance à lui couper franchement l'appétit. Ainsi quand un bras est découvert par un pêcheur, et que Yancy devient baby sitteur dudit bras, transporté dans sa glacière puis caché dans son congélateur, il voit là le moyen de se réhabiliter et de reconquérir son titre d'inspecteur et d'abandonner les cafards...

Les personnages qui gravitent autour de Yancy sont attachants, atypiques comme cette "reine Dragon" prêtresse vaudou aux pouvoirs surprenants, ou encore Neville, et son compagnon, un singe "quasi déplumé, dont la ressemblance troublante avec un délinquant humain atteint de psioriasis".

Yancy a lui aussi des facettes cachées : amateur de crabes bleus et aime regarder "les daims à queue blanche des Keys brouter parmi les broussailles des hammocks et les mangroves rouges."  Ainsi, quand Evan Shook un promoteur, construit la plus haute maison de l'île de Key West juste devant ses fenêtres, lui gâchant le coucher de soleil et chassant ses petits daims, il prend le taureau par les cornes, bien décidé à évacuer tout acheteur potentiel ! 

                    

Mauvais coucheur de Carl HIAASEN

Carl Hiaasen retrouve ici ses thèmes fétiches : la corruption, la défense de la nature contre des promoteurs véreux, la pêche... Des arnaqueurs en tous genres sont toujours plus avides de s'enrichir en profitant du système, laissant face à eux des hommes impuissants qui voit leur patrimoine spolié pour toujours plus de tourisme, plus d'argent, plus de prestige.

Mauvais coucheur est bien construit et réjouissant ! A conseiller ! 

Ce que j'ai moins aimé :

Toutefois, si l'humour ravageur et déjanté de Hiaasen est très présent au début du roman, peu à peu, il s'émousse au profit de l'intrigue.

Premières pages :

Editions des deux terres 

Présentation de l'éditeur :

Editions des deux terres 

Vous aimerez aussi :

Du même auteur : Cousu main

D'autres avis :

Jean-MarcDaniel 

Revue de presse 

Mauvais coucheur, Carl Hiaasen, traduit de l'anglais (EU) par Yves Sarda, Editions des 2 terres, mai 2014, 400 pages, 20 euros

Merci à l'éditeur.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lecturissime 4403 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines