Magazine Culture

Union Street Radio Mix #5: Ikaz Boi, la trap sous kétamine

Publié le 04 août 2014 par Unionstreet

KRAMPF2

Union Street : Présentes toi pour nos lecteurs qui ne te connaissent pas encore. 

Ikaz Boi : Ikaz Boi, j’habite à Nantes, je suis compositeur de musique et grand fanatique d’art en général depuis mon plus jeune âge.

US : Comment est-ce-que tu décrirais ta musique ?

IB : La musique que je fais actuellement est pour moi un nouveau souffle, d’où mon changement récent de pseudonyme. Je me suis lancé dans une musique plus électronique avec des sonorités plus moderne, tout en ayant bien évidemment conservé mon style et ma patte dans les productions.

US : Ta dernière production pour Joke sur le titre « On est sur les nerfs » a comptabilisé presque 2 millions de vues sur Youtube. Comment s’est passé cette rencontre et qu’est ce qu’elle t’a apporté ? 

IB : En fait j’ai connu Joke vers 2011, ça fait un petit bout de temps qu’on se parle. J’avais d’abord bossé avec lui sur le track « Cristal » présent sur son projet Kyoto sortit en 2012. On a par la suite gardé un bon contact, on s’entend bien et on écoute le même genre de musique.

Il avait écouté mon remix de Major Lazer que j’avais posté sur mon soundcloud et il a voulu avoir la prod pour son album Ateyaba. Je lui ai envoyé, il a posé le soir même. C’était un morceau d’instinct et on est vraiment content du résultat.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

« …JayFly c’est ma team, c’est comme ma famille, on est tous frères même si je les déteste tous.… »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

US : Tu évolue au sein de la team JayFly Muzziq (J.Kid, Veerus, Tismé…) Parles nous un peu de cette entité. Qu’est ce que ça représente pour toi ?

IB : Ah ça me fait plaisir que tu en parles… Oui, Jayfly c’est ma team, c’est même comme ma famille, on est tous frères même si je les déteste tous.

Dans Jayfly il y a entre autre Unno (J.Kid, Léon, Tismé), Monk’ (producteur), Beathoven (producteur), QWH (rappeur), Maleek (rappeur) et Veerus le rappeur avec qui j’ai collaboré en premier en France.

US : En 2012, tu sortais un projet chez True Flav Records, le label du 4Romain, intitulé Nasty Ish. Parles de cette rencontre avec ce label indépendant découvreur de talents (Mister Bibal,…) ?

IB : Ouais j’étais en contact avec le 4romain et Ripklaw et je leur ai envoyé mon projet car j’aime vraiment ce que propose ce label.

Ils étaient down que je sorte le projet avec eux. Par la suite il y a eu aussi la réédition Na$ty i$h Deluxe.

C’est un des premier label qui m’a donné l’opportunité de me faire découvrir en France. A l’époque ils bossaient avec des artistes que j’apprécie comme Valentin Petit, Everydayz, Mister Bibal

US : Tu semblais être très friand du sampling sur tous tes projets antérieurs à 2014 alors que tes productions sont désormais plus électroniques. Expliques-nous cette transition. 

IB : Je suis vraiment passé à autre chose, il y a presqu’un an je commençais à écouter de plus en plus de musique électronique. DANCE, un bon ami de longue date, m’a fait découvrir plein d’artistes Trap.

Pour moi, ça a était un déclic, je me suis mis a produire et à lui envoyer plein de tracks de façon intempestive, lui a senti un potentiel et moi j’ai vraiment kiffé produire cette musique.

Je le remercie au passage pour ses conseils.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

« …Pour ce qui est de ma récente redirection musicale, c’était simplement un choix de changement sans aucun calcul, j’aime bien faire ce que je veux et j’ai toujours fonctionné comme ça.… »

▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

US : Ta collaboration avec le label de house-music Cuff, crée par Amine Edge et Dance, te permet d’accéder à un public plus « club ». Etait-ce un choix de ta part de rendre ta musique plus accessible ? 

IB : Ma collaboration avec CUFF, c’est comme avec Jayfly, elle s’est faite naturellement, on s’entend bien musicalement mais aussi humainement.

DANCE avait fait écouter ma musique à son binôme Amine et à leur agent. Suite à ça on a décidé de faire un free EP Ketamine Trap pour la rentrée 2014… Ce n’est que le putain de début…

Pour ce qui est de ma récente redirection musicale, c’était simplement un choix de changement sans aucun calcul, j’aime bien faire ce que je veux et j’ai toujours fonctionné comme ça.

C’était pas dans le but de faire passer mes sons en club mais si aujourd’hui c’est le cas, tant mieux. Et du coup peut-être que maintenant je rentrerai en club gratuitement! Ahah!

US : Tu as fait quelques prods pour des rappeurs américains (Smoke DZA, Vince Spencer…) avec les producteurs Beathoven, Monk’ ou THEMpeople. Comment s’est fait la connexion avec les E-U?

IB : C’était début 2012, j’avais contacté Chance The Rapper et Vic Spencer suite à leur track « National Geographical ». J’ai tout de suite accroché sur ces deux rappeurs, je me suis alors penché sur leur travail.

Tous les deux connaissaient le rappeur Sulaiman du Treated Crew avec qui j’étais déjà en contact. C’est par son biais que j’ai fait parvenir mes sons à Vic et Chance et ensuite c’est tout le Savemoney qui a commencé à me demander des prods.

Pour Smoke DZA c’était un featuring avec le rappeur Canadien Jr Mint qui était en contact avec Beathoven.

Depuis tout petit j’écoute beaucoup de rap US, c’est donc un plaisir de pouvoir travailler avec des américains aujourd’hui.

US : Sur ton soundcloud on peut voir que tu es très friand de « remix » ou « rework » de tubes hip-hop américains. Qu’est ce qui te plaît dans cet exercice ?

IB : Oui c’est un exercice que j’apprécie vraiment. Il faut composer avec les contraintes des notes et de tonalité pour réussir à l’emmener ailleurs et tout faire pour que ça ne ressemble pas au track original, c’est ça qui m’intéresse là dedans.

Inclure des drops dans les track, permet aussi je pense d’amener sa part de folie et d’originalité. Et en live, c’est bien que le public s’y retrouve et connaissent les paroles.

D’ailleurs dans ce mix j’ai mis quelques nouveaux remix..

US : Quels sont tes projets pour la suite ?

IB : Il y a mon free EP Ketamine Trap, qui va sortir chez CUFF pour la rentrée 2014. J’irais le défendre en live, avec un set qui me ressemble et faire quelques dates pour la rentrée. Et il y aura toujours quelques remix par ci par là…

US : Parles nous du mix que tu as concocté pour Union Street. 

IB : Au début du mix, j’ai mis pas mal d’exclus trap que j’ai fait ces derniers mois. Pour que les gens aient un avant-gout de mon EP Ketamine Trap. Ensuite il y a des tracks plus calme, que j’aime et qui m’inspirent…

Comments

comments


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Unionstreet 88498 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine