Magazine Culture

A la promenade

Publié le 05 août 2014 par Oliaiklod @Olia_i_Klod

A la promenade

A la promenade, nous ne voyons que les capotes de velours, ou quelquefois de satin. Il est particulier que le velours, étoile riche et sérieuse, soit cependant plus jeune que le satin. Un chapeau noir ou gros bleu est joli avec des nœuds de satin rose sous la passe ou une fleur près des cheveux.

Aux redingotes d’étoffe vous pouvez mettre des petites pèlerines rondes, en forme de collet qui tombent sur l’épaule sans dépasser la manche et descendent seulement par-derrière dans le milieu du dos. En mérinos, vous les bordez de marceline ou de drap de soie, d’une couleur tendre ou très vive.

II y a un petit changement dans les corsages décolletés : la mantille, au lieu de se poser au bord du corsage, se pose sous la draperie à la Sévigné, cette façon est beaucoup plus dégagée et permet de mettre des nœuds sans avoir la poitrine et les épaules trop chargées.

Le jour vous avez vos fourrures : le boa et le manchon de martre ou de chinchilla, dès l’âge de quatorze ou quinze ans, sont bien portés par les jeunes personnes et le sont généralement. Le soir, vous avez, mesdemoiselles, quelques recherches, plus soignées du reste, que prétentieuses, précautions utiles à votre santé : ce sont les douillettes garnies de cygne. Ces douillettes se composent d’une pèlerine en satin ouaté, piqué, qui cache la poitrine et les épaules, comme un petit mantelet, et des manches demi-justes couvrant tout l’avant-bras, par-dessus le gant, garnies aux deux extrémités par un bord de cygne. Pour les pieds vous pouvez vous broder en tapisserie des bottines que vous passez sur vos souliers de satin pour monter en voiture.

A la promenade


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Oliaiklod 11319 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines