Magazine Culture

L'homme qui avait soif - Hubert MINGARELLI

Par Wakinasimba

41xMxj1TBNL

Stock, 3 janvier 2014, 180 pages

Résumé de l'éditeur :

Japon, 1946, pendant l’occupation américaine.
Démobilisé depuis peu, Hisao revient de la montagne avec une soif obsédante et des rêves qui le hantent. À bord du train qui doit le conduire vers la femme aimée, il commet une terrible erreur. Descendu pour boire, il voit le train repartir avec sa valise et l’oeuf de jade qu’il a prévu d’offrir à Shigeko.

Alors qu’un suspens subtil mais intense invite le lecteur à suivre les péripéties d’Hisao courant après sa valise, se dessine la bataille de Peleliu où il a combattu aux côtés de Takeshi, jeune soldat troublant qui chante dans le noir. Et qui mourra à ses côtés.
(...) Hisao retrouvera-t-il sa valise et arrivera-t-il jusqu’au « mystère Shigeko » ?

Mon avis :

J'avais beaucoup aimé la plume d'Hubert Mingarelli dans "Un repas en hiver", je l'ai trouvé moins puissante dans ce dernier roman.

Ceci dit, j'ai aimé le voyage chaotique d'Hisao pour arriver jusqu'à sa fiancée à Hokkaido. J'ai aimé le récit de la bataille de Peleliu. J'ai aimé ce personnage de Takeshi, qui chante, inlassablement.

J'ai aimé accompagner ces hommes dans les galeries qu'ils creusaient dans la montagne. Pour qui, pour quoi ?! J'ai été désespérée avec eux de ne pas appercevoir de bateaux sur la mer... 

L'auteur évoque à demi-mots le Japon d'après la guerre, encore en proie à ses cauchemards, mais cherchant désespérément à se raccrocher à la vie.

L'image que je retiendrai :

Celle du bateau que prendra finalement Hisao pour se rendre sur l'île d'Hokkaido, signe que les bateaux sont de nouveau sur la mer.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Wakinasimba 2312 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines