Magazine Culture

The Shuttle

Publié le 05 août 2014 par Pomdepin @pom2pin

Ça n’aura échappé à personne, le royaume uni est une île. Je n’ai rien contre, j’aime beaucoup la plage, les mouettes, les huîtres et tout ça. Mais c’est embêtant pour voyager, vu qu’on est bien obligé de traverser la Manche pour aller en France.

20140805-153725-56245859.jpg

Avec notre marmaille, impossible de prendre l’avion (et je suis légèrement trouillarde…). Déjà, on est obligé de réserver la moitié des places, Marichéri se prélasse tout seul devant, en première rangée, sous prétexte qu’il ne rentre pas dans les autres sièges, du haut de ses 4 mètres 12 (je n’ai bien le sens des proportions. Et je suis petite, c’est la perspective, ça déforme les distances). Je me retrouve trois kilomètres plus loin, avec tous les enfants, un bébé sanglé sur le ventre, c’est une joie. Une fois arrivés, on est obligé de louer un minibus pour se déplacer, il n’en reste jamais à l’agence de location, on finit presque avec un tracteur et une remorque pour y mettre les enfants, façon botte de pailles. C’est bucolique mais peu pratique.

On préfère donc partir avec notre voiture 7 places. On appelle ça un people carrier en anglais, ça décrit très bien la chose. On fait limite transport scolaire. On avait pensé à installer un sarcophage coffre de toit, mais L’Ado refuse de se laisser enrouler dans des bandelettes, du coup, on tasse notre déménagement dans tous les interstices possibles, entre deux gamins: sous les sièges, entre les sièges autos, et sous moi, sur moi, autour de moi….ça surprend toujours les douaniers, quand un bras sort du tas de sacs divers entassés à côté de Marichéri pour tendre un passeport… Coucou, je suis derrière le panier du pique nique, entre le sac à langer, la valise des jouets, et les serviettes de plage, avec 5 chapeaux sur la tête!

20140805-161320-58400624.jpg

On a bien tenté le ferry, mais c’est très long, et les filles et moi avons le mal de mer. Du coup, on prend le shuttle, le tunnel. C’est génial, en 35 minutes on est en France. Ça, c’est sur le papier. En vrai, c’est moins drôle, déjà, on doit passer deux fois la douane: d’abord les anglais, plutôt cools, sauf qu’ils vérifient avec une sorte de chiffon à poussière bionique (ça fait bip bip, c’est moderne), si il n’y a pas de traces d’explosif sur le volant. Je suis d’un naturel curieux, j’ai voulu comprendre. J’ai donc demandé au douanier pourquoi il faisait ça: puisque tout le monde le sait, si il y a des terroristes qui amènent une bombe dans le train, il suffit que ça ne soit pas le chauffeur qui l’ait manipulé, et ça passe. Je ne vois pas pourquoi Marichéri n’a pas aimé ma question, c’est pertinent non?

On parcourt alors 150 mètres de désert goudronné. Sérieusement, il n’y a même pas un caillou ou un brin d’herbe pour se cacher…et hop, on recommence avec les douaniers français…je voulais savoir ce qui peut bien se passer de phénoménal sur ces 150 mètres de vide pour qu’il faille refaire exactement les mêmes vérifications, mais Marichéri n’a pas voulu que je demande…je suis brimée tiens. On a ensuite la joie et le bonheur d’aller s’encastrer dans un wagon à bestiaux, de pénétrer dans le train. On pourrait dire que c’est lugubre, mais ce serait faux. C’est pire.

20140805-155257-57177043.jpg

J’ai déjà parlé du voyage en Shuttle. Il se trouve que L’Ado et moi sommes très légèrement claustrophobes. Au bout de 5 minutes, on n’est prêts à hurler en tapant les parois pour qu’on nous laisse sortir. Et encore, c’est quand on aperçoit encore une vague lueur de jour par le soupirail, le hublot, la petite ouverture qui sert de fenêtre, tous les 50 mètres. Une fois dans le tunnel, on est tous les deux en apnée, avec le secret espoir que les tonnes d’eau au-dessus de nos têtes fissurent le tunnel. Au moins, ça ferait une ouverture. Et les poissons sont sûrement plus sympathiques que les employés revêches qui vous obligent à empiler vos voitures les unes dans les autres pour gagner trois centimètre par wagon. Quand on fini pas ressortir, on a l’air de deux schtroumpfs asthmatiques (on est tout bleu) en train d’imiter Nicolas Hulot…

Ca sert à ça aussi les vacances, faire le plein d’aventures et de sensations fortes. Et si quelqu’un a une idée pour construire un pont sur la Manche, ça m’intéresse!

(Les photos viennent de la SNCF)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 8143 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines