Magazine Cinéma

[Carnet noir] Menahem Golan : disparition d’une légende du cinéma américain

Par Onrembobine @OnRembobinefr
[Carnet noir] Menahem Golan : disparition d’une légende du cinéma américain

Le légendaire producteur/réalisateur Menahem Golan est décédé ce vendredi 8 août. Il était âgé de 85 ans.

C’est après avoir fait ses armes en tant que producteur et réalisateur en Israël (avec notamment le film Opération Thunderbolt), que Menahem Golan débarque aux États-Unis avec la ferme intention de s’imposer. Il rachète avec son cousin Yoram Globus (on surnomme les deux hommes les Go-Go Boys) la société Cannon Group et s’apprête à changer à tout jamais la face du cinéma d’action américain. Installé à Hollywood, Golan fait montre d’un appétit vorace et s’implante également en Europe, où il rachète des salles de cinéma. En 1985, Golan et Globus montent la Cannon France. Le logo de la Cannon est l’un des plus emblématiques de l’époque et rime bien souvent avec gros trips d’action décomplexés et ô combien jubilatoires.

Ayant largement contribué à installer durablement la figure de l’action man invincible, Menahem Golan a notamment propulsé Jean-Claude Van Damme dans les étoiles, en lui confiant le premier rôle de Bloodsport, après que ce dernier lui ait effectué une démonstration inopinée de ses talents à la sortie d’un restaurant. Egalement cinéaste prolifique, touchant à de nombreux genres, Golan a par exemple réalisé Over the Top, avec Sylvester Stallone, et The Delta Force, avec Chuck Norris.

over the top menahem golan [Carnet noir] Menahem Golan : disparition dune légende du cinéma américain

Sylvester Stallone et Menahem Golan

Sa carrière de producteur comprend plus de 200 films, parmi lesquels Un Justicier dans la Ville 2, Portés Disparus, Lifeforce, Invasion U.S.A., Allan Quatermain et les Mines du Roi Salomon, The Delta Force, Cobra, Massacre à la Tronçonneuse 2, Allan Quatermain et la Cité de l’or perdu, Over the Top, Les Barbarians, Superman 4, American Warrior, Le Ninja Blanc, Les Maîtres de l’Univers, Barfly, Le Justicier braque les dealers, Portés Disparus 3, Bloodsport, Cyborg, Le Fantôme de l’Opéra, Captain America (la première version donc), ou encore Kumite.

Menahem Golan Yoram Globus [Carnet noir] Menahem Golan : disparition dune légende du cinéma américain

Menahem Golan et Yoram Globus

Indissociable de Chuck Norris, de Charles Bronson, de Jean-Claude Van Damme, ou encore de Sylvester Stallone et de Michael Dudikoff, Menahem Golan a également collaboré avec des artistes évoluant bien loin de la sphère du cinéma de genre, comme John Cassavetes, avec Love Stream, Barbet Schroeder, avec Barfly, Roman Polanski, avec Pirates, et même Jean-Luc Godard, avec King Lear.

Peu après la dislocation de la Cannon, puis celle de ses autres boites de production, 21st Century Pictures et International Dynamic Pictures, Menahem Golan retourne en Israël où il continue son métier de producteur.

Le 16 mai 2014 fut présenté au Festival de Cannes le documentaire The Go-Go Boys : The Inside Story of Cannon Films. Un film centré sur la spectaculaire ascension de Menahem Golan et de son cousin Yoram Globus au début des années 80. Une oeuvre hommage que nous n’avons pas encore eu le plaisir de voir, dont la projection donna l’occasion à Menahem Golan de faire un ultime voyage sur la Croisette, là où jadis il regnait en maître au Marché du Film, espérant plus ou moins secrètement remporter un jour la Palme d’Or avec l’une de ses productions.

Un des premiers a avoir réagi à la disparition de Golan fut Jean-Claude Van Damme, qui déclara sur sa page Facebook un message aussi simple qu’éloquent : « Repose ne paix Menahem Golan. Je t’aime et je t’aimerai toujours ». 

@ Gilles Rolland

Charles Bronson chuck Norris décès film d'action Menahem Golan Michael Dudikoff Sylvester Stallone The Go-Go Boys

Retour à La Une de Logo Paperblog