Magazine Culture

Deep Purple #7-Now What ?!-2013

Publié le 13 août 2014 par Numfar
Deep Purple #7-Now What ?!-2013

Deep Purple #7:

Ian Paice: batterie

Roger Glover: basse

Ian Gillan: chant

Steve Morse: guitare

Don Airey: claviers

Depuis leur dernier album "Rapture of the deep" en 2005 et le live à Montreux l'année suivante, on se faisait un peu de soucis quant à l'avenir du groupe.

Pourtant en avril 2013, va paraître le nouvel album: "Now What?!" (#110 US-#19 UK), produit par Bob Ezrin.

A simple song

Weirdistan

Out of hand

Hell to pay

Bodyline

Above and beyond

Blood from a stone

Uncommon man

Après vous

All the time in the world

Vincent Price

(Paice-Glover-Gillan-Morse-Airey-Ezrin)

Depuis 1996 et l'arrivée de Steve Morse au sein du groupe, Deep Purple a toujours présenté aux fans une musique nouvelle, fusion funk-rock aux accents métalliques, un son très abrasif, et une guitare mise très en avant dans le mix.

Le résultat fut quelquefois excellent (Purpendicular, Rapture of the deep) quelquefois médiocre (Abandon, Bananas) mais on ne pouvait pas accuser Purple de jouer sur la nostalgie des fans.

Malheureusement, les fans n'ont pas souvent suivi le nouveau Purple, les disques studios du groupe n'ayant plus du tout connu les charts américains depuis "The Battle Rages on" et s'éloignant de plus en plus du top 50 anglais (#58-#76-#85-#81).

La décision est alors prise (par qui?) de revenir au son qui a fait le succès du groupe.

Don Airey doit systématiquement imiter le son Jon Lord et on lime les crocs du grand Steve Morse, l'invitant à simplifier son jeu au maximum.

Lorsque "Now What?!" sort, c'est un triomphe. Il va jusqu'à se placer à la 19e place des charts anglais, ce qui n'était pas arrivé depuis 1987 et le catastrophique "House of the blue light".

Alors quoi?! Qu'est-ce qu'on fait maintenant?! Maintenant que le groupe est devenue une pâle copie de lui-même? Un tribute band à leur propre mémoire?

On crie au génie, on crie à l'inspiration retrouvée, moi je hurle au scandale.

Ce disque pue les années 70, le son de l'orgue, des synthés de Don Airey, l'ancien inspirateur de Colosseum II, devenu imitateur officiel de Jon Lord, les solis trop propres de Morse tentant de retrouver le style inimitable du grand Blackmore.

Et je ne parle pas de la production archi-léchée du grand Bob Ezrin!

Quand Paice, Glover et Gillan ne seront plus là, je suis persuadé que l'on trouvera des pantins pour jouer exactement comme eux.

C'est donc ça le rock? Après des décénies de créations originales et d'évolution, c'est donc devenu ça le rock? Une machine programmée pour se répéter à l'infini? Une machine avalant les dollars des gogos que nous sommes, prêts à crier au génie dès qu'un groupe accepte le jeu de l'auto-parodie?

Pathétique!

Non ce disque n'est pas mauvais, oui il contient d'excellents morceaux.

Il est juste pathétique!

Heureusement pour lui, Jon Lord est mort.

Heureusement pour lui, Ritchie Blackmore est toujours dans son trip médiéval/celtique de pacotille, mais sincère.

Je ne cracherais donc pas sur eux.

Je ne suis pas sûr de moi pour les autres, par contre.

Pathétique!

© Pascal "oui je suis énervé" Schlaefli

Urba City

13 août 2014

Critique alternative:

Incroyable, Deep Purple a retrouvé le style d'antan et son inspiration miraculeusement retrouvée.

On se croirait revenu au bon vieux temps de "Machine Head" avec toutefois quelques envolées lyriques et épiques, rappelant les inclinaisons prog-rock du groupe fondateur avec Zep et Sab du Heavy Metal.

Quel plaisir d'entendre ces grands musiciens se faire plaisir en jouant la carte de la nostalgie certes, mais avec talent et pour un plaisir retrouvé.

Deep Purple is Back !!!

Yay !!!

© Pascal "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" Schlaefli

Urba City

13 Août 2014

Partager :     J'aime

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Numfar 50 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte