Magazine Concerts & Festivals

BSF (jour 7): Horses on Fire, Sirius Plan, The Spectors au Magic Mirrors, Bruxelles, le 14 août 2014

Publié le 14 août 2014 par Concerts-Review

Le billet de JPROCK :
Le  Brussels Summer Festival a atteint aujourd’hui son rythme de croisière, et pour ce septième jour je prends la direction du Magic Mirrors place du Musée.

10599288_615774378539164_877248291870318240_n.jpg

A l’affiche ce soir et pour ouvrir les hostilités : Horses on Fire.
Le combo gantois qui a déjà deux albums à son actif, fait dans le rock burné avec gros riffs stoner limite hard rock, et d’emblée avec « Supersonic Libertine « et « Houdini « on sait que le band va nous livrer une prestation de très bonne facture.
« Hello Mitch « , lance Michélé De Feudis à son pote présent dans la salle . Décidément notre Mitch « Zoso » Duterck ne passe jamais inaperçu !
Le set se poursuit au son de « RawMeat « et « Battle Royale ».

10378541_615774461872489_709027087590413930_n.jpg

La température monte d’un cran sur scène et dans le public et les solos de Thijs De Cloedt font mouche tandis que la section rythmique se lâche.
Le groupe prend du plaisir et ça se ressent. Même si le deuxième album possède un son plus varié et accessible que son prédécesseur plus brut, sur scène, Horses on Fire ne renie pas son amour pour le rock bien tranchant et juteux.
La machine est lancée avec « Red Fire « , « Draw the Line », « Looking up to the Trees « , « Machete Machine " et le fulgurant « Helter Skelter » des Fab Four dans une version survitaminée.
Je me dis que le groupe n’a pas perdu une once d’énergie depuis la première fois que je les ai vus en première partie de Band of Skulls à l’AB il y a quelques années.
Ce soir là Horses on Fire m’avait mieux plu que la tête d’affiche de la soirée , c’est tout dire.
Un dernier "Raise Hell » virulent avec participation du public en guise d’au revoir et le groupe prend congé.
Ce soir les chevaux étaient lâchés et ils ont mis le feu !

10610728_615774435205825_6504897895683748176_n.jpg

Line up :
ALESSANDRO DE FEUDIS
(drums)
ANTHONY STATIUS
(bass guitar)
THIJS DE CLOEDT
(guitar)
MICHÉLÉ DE FEUDIS
(vocals, guitar)
La suite des évènements sera tout aussi passionnante mais d’un autre registre avec les filles de

10551063_615774831872452_7420264093910131934_n.jpg

 Sirius Plan qui attire la grosse foule dans le Magic Mirrors.
Gaëlle, Skye et Claire forment un trio étonnant qui depuis quelques années déjà bouscule les codes et propose un blues rock aérien teinté de folk aux harmonies vocales subtiles, pour la plus grande joie des amateurs du genre.
Sirius Plan ne s’interdit rien, reprises étonnantes , compos originales, titres en anglais et en français , le seul trait d’union entre tout cela : la qualité.
De retour d’une tournée aux USA à l’initiative de BJ Scott ( Gaëlle est sa choriste depuis des années) et d’une autre

10551081_615774855205783_1232818693389795961_n.jpg
tournée avec Laurent Voulzy , le band a gagné en maturité et en présence scénique, même si ce qui m’avait séduit chez le trio lors d’un concert au Folestival de Longueville en compagnie de Cover Age et Machiavel c’était sa spontanéité et cette forme d’innocence qui caractérise leur musique.
Une fraîcheur qui fait du bien et que l’on retrouve ce soir avec des titres comme « Du rose dans les veines », » In the City » , « L’ailleurs m’attend « ( mon titre préféré ! ), « Big River » , « Sur les Rails « , « Personal Jesus » ( Depeche Mode) , « Moi l’animal « , « Old Man « une autre compo originale qui fait mouche, et « Be a Hit « .
Le capital sympathie du trio auprès de son public est évident, il suffit pour s’en rendre compte de jeter un coup d’oeil dans la salle et de voir les sourires radieux pour en être plus que convaincu.
Encore deux titres, « Come Together « de qui vous savez et « Beauté « , et Sirius Plan salue son public et fait l’impasse sur un rappel pourtant fort demandé par la foule pour cause de timing.
« On doit partir, il y a un groupe après nous ! « lance Gaëlle .
Quelques derniers sourire et les trois filles disparaissent backstage avant de revenir quelques minutes plus tard au stand merchandising pour une longue séance d’autographes combinée à la vente de leur mini album.
Le premier full album de Sirius Plan est annoncé, il a été enregistré au USA en Alabama sous l’égide de BJ Scott et contiendra des titres en français et en anglais. On espère une sortie dans les meilleurs délais.
En attendant il nous reste les concerts toujours brillants et festifs.
Bonne route les filles ! Le succès est au rendez-vous, et comme dirait l’autre dans la pub, c’est normal car vous le valez bien !

10609541_615774535205815_4424362218880423504_n.jpg

Line up :
Gaëlle Mievis : voix, drums.
Skye : voix , guitares.
Ckaire : voix , guitares.
La salle désemplit quelque peut après le set de Sirius Plan et voici venir sur scène The Spectors.

10557351_615775308539071_4412603568683733529_n.jpg

Ce jeune groupe belge originaire de Bruges a sorti chez Pias en 2014 un EP de quatre titres produit par Chris
10557396_615775115205757_3965944123026870603_n.jpg
Urbanowicz ( ex guitariste des Editors) qui m’a tout de suite scotché et qui m’a donné envie de venir les écouter en live ce soir.
Dans la belle tradition des girls groups des golden sixties et du renouveau des nineties , la pop indie des Spectors ( dont le nom est inspiré de l’ami Phil ) se montre envoûtante.
Les Spectors c’est du shoegaze avec reverb et fuzz à gogo, le tout porté par les voix intéressantes de Marieke Hutsebaut, principale compositrice des titres du band et bassiste de son état, de Maxiem Charlier à la guitare et de Hannah Vandenbussche, le tout épaulé par Bart Baele à la deuxième guitare et Stephanie Mannaerts à la batterie.
Sur scène les cinq musiciens restent assez statiques, mais la puissance aérienne et dreamy qui se dégage de leur pop indie est étonnante et rappelle parfois Mazzy Star ou Slowdive.
Avec des titres comme « Going Down » , « Dig » , « Perfect Early Morning « et le single « Nico « , The Spectors nous ont prouvé ce soir que leur potentiel est énorme et que leur avenir sur la scène rock semble tout tracé.
On leur souhaite bonne chance !

10612778_615775318539070_7235192193540215241_n.jpg

Texte et photos : Jean-Pierre Vanderlinden aka JPROCK.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Concerts-Review 35011 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte