Magazine Cinéma

L’Aube de la planète des singes (2014) – Apex predator

Par Maxime Boudrias @Dirt2000
Planet poutine

Image: Dominick Fournier

L’Aube de la planète des singes, de Matt Reeves (Cloverfield), est un film vraiment réussi. Son succès commence par la qualité des effets spéciaux. N’étant pas un fan du 3D et de tout ce qui est fait à l’ordinateur, je dois admettre que les décors de même que les singes sont impressionnants. De plus, ce second opus est la suite logique de La Montée de la planète des singes. Alors que la conclusion de ce dernier laissait croire à une propagation du virus chez les humains, c’est exactement ce qui se produit. Même chose du côté des singes, avec le développement anticipé du groupe dirigé par Caesar. Nous sommes alors plongés dans un univers post-apocalyptique, où les singes intelligents entrent en contact avec un groupe d’humains qui ont résisté à l’infection. La rencontre des espèces mène rapidement à des conflits et, sans surprise, à la confrontation des deux clans…

Un mélange de scènes touchantes, dramatiques et drôles rendent l’atmosphère du film vraiment plaisante. Sans être ennuyeux, on y retrouve aussi  plusieurs réflexions sur  des sujets comme la nature humaine ou encore sur les relations père-fils. C’est sans oublier les innombrables scènes d’actions qui nous en mettent plein la vue. La présence de Gary Oldman (Batman, Le cinquième élément) n’est pas désagréable non plus. Il joue bien son rôle du leader du groupe humain déchiré par la perte de sa famille. En Jason Clarke, j’ai aussi découvert un acteur qui a du talent (c’est son plus gros rôle jusqu’à maintenant, à ma connaissance). Bref, c’est un long métrage bien équilibré.

Pour toutes ces raisons, je lui décerne une solide note de 2 poutines. Si tu ne la pas encore vue, cours vite au cinéma!

2 poutines



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Maxime Boudrias 280 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines