Magazine Culture

Shojo relook - Tome 02 - Kaoru Ichinose

Par Jake @JakeVecc
Shojo relook - Tome 02 - Kaoru Ichinose

Résumé :

Voilà quelques mois que Kôsei et Kâko ont quitté la campagne pour gagner la ville. Afin que les gens ne se moquent pas de son ami, Kâko a complètement relooké Kôsei avec de nombreuses tenues très « in ». De fil en aiguille, le nouveau beau gosse a beaucoup fait parlé de lui et accède au devant de la scène après avoir été sacré « Jumon boy ». Mais il se retrouve bientôt confronté au tout premier Jumon boy et icône de son temps : Tomoé. Ce dernier apprécie la rivalité et va donc pousser Kôsei a faire ses débuts à la télévision… même si ce n’est pas aux goûts de tous ! Evidemment, Kâko va faire son maximum pour épauler son ami d’enfance, même si cela la pousse à confesser ses véritables sentiments envers celui-ci…

Avis par Jake :

S’il y avait le moindre doute malgré la présence du genre dans le titre de ce manga, ne doutez plus : il s’agit bien d’un shojo pur souche ! L’histoire traite de deux amis très proches depuis la plus tendre enfance, qui cachent leurs sentiments amoureux sous une non moins sincère amitié. Leur relation, parfois conflictuelle, est assez touchante et les deux prennent soin l’un de l’autre. Le scénario n’est pas passionnant, mais il ravira sans conteste les amateurs de mode, car l’auteur met en évidence de nombreux « outfits » et costumes à travers les talents de Kâko. Les dessins, fidèles au genre, alternent la finesse très précise mettant en évidence les costumes que portent Kôsei, et les gros plans sur visages propres aux shojos. En cet aspect, cela m’a beaucoup rappelé le manga J’aime les sushis, que j’adore… Sauf qu’ici, au lieu de parler de nourriture, on parle de fringues !

Lien direct : Editions Delcourt

MISHONEN PRODUCE © 2009 by Kaoru Ichinose / HAKUSENSHA Inc, Tokyo


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jake 102 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines