Magazine Conso

Ciné : Obvious Child le 3 sept en salles

Publié le 01 septembre 2014 par Sébastien Glotin @blogromainparis

OBVIOUS CHILD Affiche du filmMercredi sortira en salles Obvious CHILD un film de Gillian Robespierre nous projettant dans la vie de Doona Sterne (Jenny Slate), une jeune femme n’ayant rien de particulier. Une femme comme des millions d’autres, un petit ami, un job dans une librairie, sa bande de potes, des parents divorcés. .. Mais chaque soir, sur une scène de Brooklyn où elle interprète son numéro de stand-up, ce quotidien banal devient une source inépuisable de sketches. Avec un humour ravageur et souvent cru. Donna y déballe sa vie intime, ne prend rien au sérieux, se moque de tout et surtout d’elle-même.

Mais coup sur coup, Donna perd son travail, se fait larguer par son petit ami, déprime a une aventure alcoolisée d’un soir et … tombe enceinte.

Dès lors Donna va devoir assumer ses choix et grandir un peu, mais peut-être aussi rencontrer l’amour au moment où elle s’y attend le moins…

Obvious Child – bande-annonce VOST

Obvious Child aborde avec réalisme la situation d’une jeune femme et les droits de nombreuses autres femmes, encore bien souvent battus en brèche aujourd’hui.

Même si une femme sur trois aura recours à l’avortement avant l’âge de quarante-cinq ans, au cinéma les grossesses imprévues se soldent systématiquement par une naissance ou une fausse alerte. Le parcours de Donna illustre un choix qui est toujours source de conflit, mais qui se fait souvent sans honte ni regret. Donna et Max (Jake Lacy) ont sans doute envie d’avoir des enfants un jour, mais pour le moment, ils souhaitent juste prendre le temps de grandir, peut-être même ensemble. Même si l’histoire de Donna n’illustre en aucun cas une expérience ou une opinion partisane, sa sincérité – blagues potaches comprises – mérite qu’on s’y intéresse.

Obvious Child  - Donna

Obvious Child – Donna

Obvious Child était à l’origine un court-métrage réalisé en 2009 par Anna Been, Karen Maine et Gillian Robespierre, et interprété par Jenny Slate. Projeté dans de nombreux festivals en 2010, le film a retenu l’attention des sites Jezebel, Buste et Slate, ainsi que celle de 40 000 internautes qui l’ont visionné et qui ont donné à la scénariste et réalisatrice Gillian Robespierre l’envie et la détermination d’en faire un long-programme. Au cours de son développement le film a reçu le soutien de l’Independent Flimmaker Project, de Rooftop Films, du Tribeca Film Institute et de la San Francisco Society. Obvious Child est le premier long-métrage de Gillian Robespierre.

Avis sur Obvious Child

Après avoir assisté à l’avant première la semaine dernière d’Obvious Child,

Un film où l’humour noir est de mise, un humour particulier, qui se peut de n’être compris comme tel par tous. Une comédie Américaine ou l’esprit New-Yorkais s’en ressent parfaitement. Jenny Slate qui interprète le personnage de Donna, s’impose en jouant merveilleusement son rôle. Le choix de soulever ouvertement au grand écran le sujet de l’avortement est assez rare, et a le mérite d’attirer l’attention sur le sujet, alors même que certains remettent en cause aujourd’hui ce principe. Entre romantisme et avortement, deux extrêmes faisant l’histoire d’Obvious Child et invitant le spectateur à réfléchir sur la question…

Obvious Child au cinéma le 3 septembre.

Un film de Gillian Robespierre.

Avec Jenny Slate – Jake Lacy – Gaby Hoffman – Gabe Liedman – Polly Drapper – Richard Kind.

&typeof;&t;&r;

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sébastien Glotin 13994 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines