Magazine Cinéma

La Lycéenne Fait de l'Oeil Au Proviseur

Publié le 01 septembre 2014 par Olivier Walmacq

lycéenne fait de l'oeil au proviseur

genre: comédie
Durée: 1h35
Année: 1980

l'histoire: Angela retourne au lycée et tombe sous le charme du beau mec du coin. Mais quand il refuse ses avances, elle prétend être amoureuse du principal.  

La critique d'Alice In Oliver:

Le nom de Mariano Laurenti ne doit pas vous évoquer grand-chose. Pourtant, le cinéaste italien est très connu dans son pays et s'est surtout spécialisé dans la comédie potache. On pourrait presque parler du "Max Pécas "italien". On lui doit de nombreuses comédies "nanardes" aux titres souvent évocateurs: La prof d'éducation sexuelle, L'infirmière de nuit ou encore L'infirmière du régiment.
Vient également s'ajouter La Lycéenne fait de l'oeil au proviseur, sorti en 1980. Pour l'anecdote totalement inutile, le long-métrage est aussi connu sous le nom de La Lycéenne fait de l'oeil à ses professeurs.

Entre la fin des années 1970 et le début des années 1980, la comédie érotique est assez populaire en Italie. Contre toute attente, des films tels que La prof et les cancres ou encore La toubib aux grandes manoeuvres rencontrent un certain succès dans les salles obscures.
Les producteurs semblent avoir enfin trouvé la poule aux yeux d'or. Tous ces longs-métrages fonctionnent sur une formule très simple: une comédie légère (pour être gentil), une demoiselle peu farouche qui attire tous les regards du sexe masculin, des acteurs totalement inconnus au bataillon et surtout un film qui ne coûte pas très cher à réaliser.

$(KGrHqIOKjoE24ioWTSWBNuZj8o5RQ~~_35

Bien sûr, puisqu'il faut contenter le public, on montre parfois un bon de téton par ci et un morceau de nichon par là. Evidemment, La lycéenne fait de l'oeil au proviseur n'échappe pas à la règle. Les amoureux de ce genre de crétinerie (mais est-ce qu'ils existent encore aujourd'hui ???) seront en terrain connu et quasiment conquis. Sur le fond, tous ces films jouent sur nos fantasmes érotiques. Les scénarios restent peu ou prou les mêmes. La seule différence réside tout simplement dans le costume : soit une infirmière, soit une professeur ou soit une lycéenne.
Vous ferez donc votre choix.

En l'occurrence, le scénario de La Lycéenne fait de l'oeil au proviseur tient sur deux petites lignes, en écrivant au marqueur sur un timbre-poste. Attention, SPOILERS ! Angela retourne au lycée et tombe sous le charme du beau mec du coin. Mais quand il refuse ses avances, elle prétend être amoureuse du principal. Sinon, c'est tout pour le scénario ?
Oui, c'est tout. En gros, comprenez que j'aimerais vous en dire davantage sur ce film, mais encore une fois, tout est dit ou presque. Premier constat: le doublage en français est souvent inaudible et les voix françaises sont à se pisser dessus !

hqdefault

Par exemple, la voix française du proviseur de service fait penser à celle d'un adolescent de 13 ans. Bien sûr, dans ce désastre filmique, le réalisateur, Mariano Laurenti, tente d'accumuler les gags les plus insensés. Pourtant, rien n'y fait. Les effets comiques pourraient éventuellement nous faire sourire (je dis bien "sourire"... Faut pas exagérer non plus...) si la mise en scène était un tant soit peu correcte. En l'occurrence, cette comédie souffre de gros problèmes de montage.
C'est clairement mal réalisé. Inutile de le préciser mais les acteurs sont unanimement mauvais. Même au niveau érotique, le film a du mal à respecter son quota de nibards. On en verra bien un ou deux, mais pas plus. Bref, une comédie tellement nulle que j'hésite encore à la ranger parmi les nanars ou les gros navets.

Note: pas envie de noter ça


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Olivier Walmacq 11545 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines