Magazine Culture

CYCLE LES ROYAUMES D’EPINES ET D’OS : Le Roi de Bruyère, Le Prince Charnel, Les Royaumes d’Epines et d’Os, La Dernière Reine de Greg Keyes

Publié le 01 septembre 2014 par Le Serial Lecteur
CYCLE LES ROYAUMES D’EPINES ET D’OS : Le Roi de Bruyère, Le Prince Charnel, Les Royaumes d’Epines et d’Os, La Dernière Reine de Greg Keyes
Dans le royaume de Crotheny, deux jeunes filles jouent dans les jardins luxuriants ; de la cité sacrée des morts. Fuyant un agresseur imaginaire, la téméraire princesse Anne et sa compagne découvrent la crypte inconnue de la légendaire reine ancestrale, Virgenye Dare. Dans les profondeurs de la forêt, alors qu'il enquête sur le massacre d'une famille innocente, le forestier du roi, Aspar White, se fraye un chemin à travers un labyrinthe de saules immémoriaux, et se retrouve face à face avec une bête monstrueuse qui n'existait que dans les légendes et les cauchemars. Au même moment, un jeune prêtre lettre entame son apprentissage de la nature du mat grouillant sous la surface d'une terre apparemment paisible. La famille royale est elle-même bientôt confrontée à une trahison que seule la sorcellerie aurait pu accomplir. Crotheny, la nation la plus puissante de la planète, est en danger : le Roi de bruyère, annonciateur d'apocalypse, s'est éveillé de son sommeil. Ainsi débute la geste des Royaumes d'épines et d'os, une saga épique de guerre et de vertu, de sorcellerie et de maléfices...
MON AVIS : Ce cycle est présenté comme de la dark-fantasy, c’est assez sombre, les dénouements heureux sont rares et les personnages sont humains, c'est-à-dire avec de nombreuses failles, ce qui constitue évidement l’un des atouts majeurs de cette œuvre. Ces personnages d’ailleurs, sont tous attachants, car vraiment différents les uns des autres, avec une personnalité forte pour chacun d’entre eux. Même s’il ya effectivement un personnage principal, dont on ne dévoilera pas l’identité, celui-ci ne serait pas grand-chose sans les autres protagonistes et leurs palpitantes aventures. Chaque chapitre est narré par un personnage différent, et l’ auteur les conclut très souvent avec un cliffangher assez frustrant, mais haletant. En effet, l’histoire principale est constituée de différents morceaux apparemment distincts, mais qui s’assemblent parfaitement au fil de la lecture. Pas de linéarité dans ce cycle, on ne s’ennuie pas une fois que l’on est bien immergé. C’est d’ailleurs le point faible de cette série, il faut passer les cent premières pages, qui sont un peu longues, pour rentrer complètements dans ces royaumes d’épines et d’os.
MA NOTE : 8.5/10

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Le Serial Lecteur 186 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines