Magazine Culture

Faits divers, faits de société

Par Sergeuleski

lac de la creuse le petit Loan

Le corps du petit Loan a été découvert au bord de ce lac de la Creuse © MAXPPP

  


   Le bébé retrouvé mort dans la Creuse non loin d'un étang sur la commune de Saint-Sulpice-les-Champs à une quinzaine de kilomètres du domicile des parents est décédé après avoir reçu "de multiples coups" portés par le père. Les deux parents ont été mis en examen et écroués. Ce sont ces derniers qui ont indiqué aux enquêteurs l'endroit où se trouvait le corps de leur enfant.   Selon le vice-procureur de de la République de Limoges, Bruno Robinet "l'auteur des coups serait le père, déjà condamné à plusieurs reprises et qui présente des antécédents de violences sur sa compagne".   Âgés respectivement de 31 et 24 ans, le père et la mère, une famille en difficulté suivie par les services sociaux, avaient voulu faire croire à un enlèvement avant de finalement passer aux aveux dimanche au cours de leur garde à vue prononcée samedi.

***

   La vérité, c'est aussi et surtout dans les faits divers que vous la trouverez.

   Vous vous demandez dans quel monde vous vivez, dans quel pays, dans quelle ville, dans quel quartier ? Intéressez-vous donc aux faits divers et ne relâchez pas votre attention ! Car tous ces faits divers sont aussi et surtout, des faits emblématiques de notre société qui demeure - quoi qu'on en dise - indomptable malgré tous ses garde-fous.

Miroir déformant ou pas, le fait divers - pour peu qu'un traitement responsable lui soit réservé - viendra nous rappeler des logiques de comportement que l'on croyait révolues, une géographie urbaine ou rurale insoupçonnable, des conditions de vie scandaleuses mais aussi : mille transgressions, mille intolérances, mille traumatismes, mille injustices...

   Si la rubrique des faits divers est souvent celle des pauvres et des fous, rubrique-tombeau que personne n'ira fleurir, elle est aussi celle de toutes les impuissances et de tous les isolements, abandon après abandon... indicible, incommunicable, et c'est la gorge nouée et le coeur à genoux que l'on referme cette rubrique de l'effarement.

__________________

Pour prolonger, cliquez : Actualité d'hier et d'aujourd'hui 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Sergeuleski 6225 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines