Magazine Médias

Tsonga ne monte toujours pas dans le quart

Publié le 02 septembre 2014 par Etvsport @etvsport
Tsonga ne monte toujours pas dans le quart

Si l’on parle souvent de manque de constance pour le joueurs de tennis hors « Big Four », il y en a un qui a fait preuve de régularité à sa manière: il s’agit de Jo-Wilfried Tsonga! En effet, en 2014, les 4 tournois du Grand Chelem disputés par Jo se sont soldés par une élimination en huitièmes de finale. Un niveau qui n’a rien de scandaleux mais qui n’est absolument pas en adéquation avec l’objectif avoué du numéro 1 français, c’est-à-dire une victoire finale dans un tournoi Majeur. Et malheureusement pour le tennisman tricolore, ses quatre éliminations de l’année ont en commun qu’elles ne souffrent d’aucune contestation face à un des membres du fameux carré d’as. Défaits pas Djokovic à Wimbledon et Roland Garros, par Federer en Australie et enfin hier par Murray à l’US Open, Tsonga ne peut que constater l’écart, qui semble abyssal, entre lui et ces vainqueurs de Grand Chelem. Et pourtant, Jo pensait avoir à un déblocage psychologique face aux meilleurs joueurs de la planète lors de victoire lors du Master 1000 de Toronto. En dominant successivement Djoko, Murray et Federer pour remporter son deuxième trophée d’importance après Bercy en 2008, Jo pensait surement pouvoir réitérer cet exploit. Mais il est évident que les joueurs de cette qualité n’abordent, en aucune façon, un master 1000 et un tournoi du Grand Chelem. De ce fait, battre ces champions en 3 sets gagnants devient presque impossible. Ainsi, Tsonga aura payé toute l’année pour voir avec 4 défaites en 3 sets secs. Néanmoins, tout n’est pas encore perdu dans cette saison 2014 avec une demi-finale de Coupe Davis dans deux semaines face à la République Tchèque à Roland Garros puis une tournée asiatique et enfin une saison en indoor avec en point d’orgue « son » tournoi de Paris-Bercy et une possible qualification pour la Master Cup de Londres. A bientôt 30 ans, Jo-Wilfried Tsonga ferait mieux de se presser pour remporter un Grand Chelem dès 2015 car outre les Nadal, Federer ou Djokovic, les jeunes vedettes que sont Raonic, Dimitrov ou Nishikori ont eux-aussi une faim de loup!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Etvsport 63502 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines