Magazine Culture

House proud

Publié le 02 septembre 2014 par Pomdepin @pom2pin

C’est décidé, on a mis notre maison en vente, dans l’espoir fou de déménager. J’ai passé ces derniers jours à repeindre frénétiquement et nettoyer comme une grande malade affectée de tous les TOC de la terre. Je manque d’avoir une crise cardiaque à chaque fois qu’une petite miette de cookie au chocolat touche le sol, des sueurs froides quand la chatte s’avance sur le tapis, des palpitations quand Bébé 5 décide de m’aider à peindre avec un petit filou. (Il est très serviable. Il a aussi redécoré la porte du frigo à main nue, avec du nutella).

On a finalement choisi le dernier spécimen d’estate agent, celui qui nous a promis qu’on était pote à la vie à la mort. Vu comme il est tenace, limite roquet accroché au mollet du facteur, on s’est dit qu’il doit faire la même chose avec les acheteurs, et finir par les avoir d’épuisement. Il a beau nous trouvé extraordinairement sympathique, il nous demande pourtant de payer ses services, en cas de vente uniquement mais quand même. Les estate agents anglais demandent entre 1 et 1,5 % du prix, plus la TVA. A ce tarif là, on pourrait s’attendre à ce qu’ils fassent au minimum visiter la maison, mais même pas! Une fois sur deux, c’est le vendeur qui s’y colle. Et donc, ça me tombe dessus, dans pas plus tard que 10 minutes. Ça va très bien, avec mon calme habituel, je flotte dans un nuage béat de zénitude totale en attendant que la sonnette retentisse mélodieusement. Aaaargh! Je vais aller arracher le panneau "for sale" avec les dents, c’était une mauvaise idée finalement!

Depuis que je sais qu’on va avoir une visite, j’envisage tous les scénarios possibles: si la maison prend feu spontanément pendant la visite? Si les voisins (même la reine fait moins anglaise et middle class qu’eux) décident brutalement d’ouvrir un take Away chinois dans leur salon, si les visiteurs sont en fait des acteurs payés par l’estate agent pour nous faire croire qu’il fait bien son boulot? C’est terrifiant! Et si je leur demandais juste poliment d’acheter ma maison, please, pretty please with a bow on it? Ça pourrait peut être marcher…

IMG_0816.JPG


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 10255 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines