Magazine Culture

Kristin Harmel : L'heure indigo

Par Stephanie Tranchant @plaisir_de_lire

L'heure indigo de Kristin Harmel  4/5 (24-08-2014)

L'heure indigo (423 pages) sort le 18 septembre 2014 aux Editions Denoël (Traduction: Christine Barbaste).

couv34153354 (119x173).jpg

L’histoire (éditeur) :

A Cape Cod, Hope s'affaire derrière les fourneaux de la pâtisserie qu'elle a héritée de sa grand-mère, mais entre la rébellion de sa fille, son récent divorce et ses soucis financiers, elle frôle parfois le burn out. 
Aussi, quand sa grand-mère lui demande d'aller en France retrouver sa famille disparue pendant la guerre, Hope part-elle hésiter en quête de ce passé dont elle ignore tout...

Mon avis :

L'heure indigo est un roman très agréable à lire. Aussi bien pour l’écriture que pour l’histoire et des relations mère-fille (et plus largement intergénérationnelles) évoquées avec tendresse et émotions (le tout avec nuances). Il entraîne le lecteur dans une trame assez classique mais pas dénué d’intérêt ni de surprises.

Hope est une mère  trentenaire qui mène sa vie tant bien que mal  sur tous les fronts : l’éducation de sa fille de 12 ans (une ado qui vit relativement mal le divorce récent de ses parents),  sa vie personnelle qui sonne bien creux depuis quelques temps, et la gestion de la pâtisserie familiale à Cape Code : l’Etoile Polaire. Même si les clients ne manquent pas, la crise n’apporte rien de bon aux finances déjà délicates de l’affaire. Au bord de la faillite, elle doit faire des choix importants et le moral va de plus en plus mal. Pour ne rien arranger, l’état de santé de sa grand-mère Rose atteinte de la maladie d’Alzheimer se dégrade jour après jour. Cette dernière dans un moment de lucidité, la somme de se rendre à Paris déterré le passé et rétablir la vérité en retrouvant des personnes liées à sa jeunesse en France, perdues de vue pendant la guerre. Tiraillée entre la nécessité de sauvé la pâtisserie crée par sa grand-mère il y a 60 ans et la demande de celle-ci, Hope finit par suivre les conseils de son entourage et  prend l’avion pour Paris.

Si L’heure Indigo présente un synopsis assez commun de saga familiale révélant des secrets liés à la seconde guerre mondiale, il réserve toutefois  de bonnes surprises, entre révélations fracassantes et personnages attachants et touchants.

J'ai trouvé Hope au début au tantinet irritante à trop se laisser submerger par les événements, sa fille, son plouc d’ex-mari et son ami banquier, puis j’ai fini par éprouver une grande tendresse pour elle. La voir jongler difficilement entre sa vie familiale et sa vie professionnelle avec autant d’acharnement, à essayer de faire au mieux sans toujours y parvenir, m’ont beaucoup plu ; j’ai apprécié ce personnage plein d’énergie et de courage. Il lui en faudra d’ailleurs beaucoup pour remonter les vérités et les secrets de familles enfuis depuis plus de 50 ans.

Le lecteur avance ainsi de révélation en révélation, à la manière d’une enquête, dans un univers  sucré, fait de solidarité, d’amour et de pâtisserie.  L’auteure parsème son roman de recettes annonçant le récit de Rose, celui de son enfance à Paris au moment où les mesures antisémites sont appliquées et celui de son installation aux Etats Unis.

Le passé se mêle parfaitement au présent, expliquant et illustrant les découvertes de Hope. Les événements s ‘enchaînent et on est de plus en plus pris par l’intrigue qui devient de plus en plus riche et intéressante (j’ai appris de nouveaux éléments sur holocauste et sur la fuite des juifs en France). Les émotions son évidement au rendez-vous autant sur le plan de l’Histoire que sur l’histoire de Rose (son amour caché, sa famille perdue, sa relation avec sa fille et sa petites fille). Tout n’est pas rose dans l’Heure Indigo mais l’espoir reste omniprésent. C’est une belle leçon de vie !

En bref : l’heure Indigo est une belle lecture. Avec une écriture  simple et délicate,  Kristin Harmel offre un roman touchant, réconfortant et vraiment pas inintéressant.

challengerl2014 (173x173).jpg


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Stephanie Tranchant 5196 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines