Magazine Humeur

Chavanavanaboumboum

Publié le 02 septembre 2014 par Delanopolis
Christiane a ressorti le gros calibre ! Chavanavanaboumboum MISE EN REBSAMEN

Tremblez, chômeurs… Il va falloir justifier auprès de Popol que vous cherchez bien un job sinon celui-ci va vous virer. Déjà qu’il coince pour vous inscrire…

Bon, sans rire, faire la chasse aux abus, c’est très bien. Des abus il y en a. Du travail au noir aussi. Mais franchement sur presque 5 millions de chômeurs et un paquet de RSA, plus les « emplois d’avenir » bidons, les stages parkings, les jeunes pas encore inscrits, et autres dispositifs pour bidouiller les chiffres, dire qu’on va régler le problème en faisant la chasse aux abus, c’est se foutre du monde.

Ajouter qu’il y a 350.000 emplois non pourvus, chiffre sorti d’un chapeau d’énarque, c’est pathétique ! Même si ce chiffre était vrai il est dérisoire au regard des emplois que le socialisme de droite et de gauche s’emploie à détruire depuis 1981, avec des périodes de pointe comme 1998 – date d’instauration des 35 heures, lorsque nous étions en état avancé d’Aubryété - et depuis que Hollande est là, avec la sortie de l’artillerie lourde anti-patrons. Et puis si le chiffre est vrai et que ces emplois ne trouvent pas preneur, il y a peut-être de bonnes raisons : qualification introuvable, salaires indécents… Peut-être faudrait-il se demander pourquoi en Hexagonie, on vit mieux avec un RSA, des tas d’aides sociales et un peu de bricolage qu’en travaillant au SMIC.

Monsieur Rebsamen cherche à vider l’océan avec une écumoire. Ça va l’occuper un moment. Dommage qu’on soit obligé de le payer pour ça.

Par contre mettre Popol au boulot pour qu’il soit un peu plus efficace, et même autoriser des organismes privés à remplacer cet ectoplasme inopérant, ce ne serait pas du luxe. Mais ça ne résoudra pas tout, parce que pour que les chômeurs trouvent du travail il faut que des entreprises fassent du profit et puissent investir.

MACRON-ECONOMIE

Mais nous sommes sauvés puisque Valls a nommé un « libéral » à l’économie pour remplacer Montebourg. Essayez de dire ça sans rigoler. Monsieur Macron est l’ami des entreprises, c’est pour ça qu’il a parlé de dérogation aux 35 heures… avant d’être nommé. Depuis, il a revu sa copie. Et puis la dérogation ne concernait pas le secteur public où les 35 heures ont fait des ravages, elle concernait juste le privé. Dans son esprit « libéral » (non c’est vrai il faut vraiment le dire sans rigoler), il pensait peut-être que les salariés seraient heureux de retravailler 40 heures payées 35, puisque dans le privé les salaires sont quasiment gelés depuis 2000. Hors SMIC, de sorte que peu à peu le nombre de smicards s’étend, ce qui en plus limite dangereusement les rentrées de charges sociales (les smicards ont des exonérations), et renchérit le coût du travail des diplômés. Cherchez l’erreur.

Mais Monsieur Macon, l’anti Montebourg ( ?) a quand même aidé ce dernier à « négocier » avec PSA et Mittal. Si on lui doit le résultat, chapeau l’artiste… Il est aussi à l’origine du CICE (l’usine à gaz destinée à débloquer 10 milliards d’euros pour baisser les charges de quelques entreprises qui ont une armada de juristes pour monter le dossier – et même comme ça ils n’ont pas réussi à en octroyer la moitié), et du Pacte de Responsabilité : je te plombe par de nouvelles taxes, je renonce à un quart d’entre elles, en échange tu crées des emplois durables en CDI… Y a pas à dire, Macron c’est du lourd ! D’ailleurs il aime tellement les entreprises que la première qu’il visite est un kolkhoze… oups, je voulais dire une SCOP, ces machins cryptocommunistes où les salariés sont actionnaires. Ça c’est un sacré « libéral ».

ARNAUD LA FRONDE

Hollande n’a jamais vraiment réussi à tenir ses troupes. Assemblage hétéroclite de verdâtres à reflets rouges, de faux-jetons, d’extrêmes gauchistes et de faux centristes dont les seuls points communs sont une suffisance qui n’a d’égale que leur lamentable incompétence.

Nous avons pu nous débarrasser de Duflot, mais sa loi est restée, nous subissons encore Taubira, mais qu’elle soit là ou pas, toutes les inepties dangereuses qu’elle a pondues resteront.

Valls n'en pouvait plus des dérapages de Montebourg. Le bouffon de service a pété les plombs. Il ne veut plus d’austérité… Pure démagogie que ses coups de gueule adressés à la communauté européenne. La gauche de la gauche contrebalance la droite de la droite. C’est bien connu, un cercle n’a ni début ni fin, ni gauche ni droite, les extrêmes se rejoignent. Monsieur Montebourg se positionne en présidentiable. Mélenchon lui laissera- t-il la place ? Tout cela est consternant.

Arrêter l’austérité ? Laquelle ? Celle qui écrase les Français d’impôts pour continuer la gabegie la plus éhontée, pour entretenir des cohortes d’assistés venus de la planète entière ? Pour payer des hordes de fonctionnaires grands et petits qui font un boulot inutile payé 39 heures pour 35 officiels et sans doute bien moins effectifs, par refus de réorganiser la fonction publique ? Pour engraisser des agences aux noms d’autant plus ronflants que leur absence de mission ou leur inefficacité est criante ? Parce que cette austérité- là, les Français en ont réellement assez, mais l’austérité de l’hydre administrative, on l’attend, et personne n’a encore vu l’ombre d’un début d’économie. Ah, si, certaines administrations veulent changer leur police de caractère pour économiser de l’encre. Une mairie l’a déjà fait. On ferait mieux de supprimer un certain nombre de ces administrations, on économiserait beaucoup plus.

Malheureusement la zone euro souffre de l’hégémonie du dollar. La croissance n’est pas au rendez-vous parce que, entre autres, nous sommes en train de payer l’abyssale dette américaine. L’euro n’a pas réussi à s’imposer et l’absence de réformes de la France entraîne tout le monde sur une pente savonneuse. L’euro est surévalué parce qu’il se base sur les performances d’un seul pays, l’Allemagne, alors que la France devrait être aussi un moteur. La BCE ne mettra pas en route la planche à billets, pour stimuler la croissance et contrebalancer le dollar, tant que la France ne changera pas de politique… et pas pour faire du Montebourg-Mélenchon-Le-Pen.

Merkel ne s’y trompe pas, hélas tous les efforts qu’elle fait pour se rapprocher de la Russie afin d’y sauver ses exportations et peut-être de faire adopter l’euro comme monnaie d’échange au nouveau tsar sont mis à mal par notre toutou national, à la remorque d’Obama. L’affaire Ukrainienne est de plus en plus mal engagée. Soit dit en passant Porochenko me donne l’impression d’être un fou furieux qui n’écoute personne. L’attentat contre un vol de la Malaysia Airlines, attribué un peu vite et sans l’ombre d’une preuve aux Pro-Russes, est loin d’être élucidé... Entre autres choses.


ON A PERDU GALILEO

L’Europe, en partenariat avec la Russie, a un projet de GPS (Galileo) indépendant de celui des USA, et plus performant puisque plus moderne. Le projet est d’envergure et demande l’envoi de pas moins de 30 satellites. Las, les deux premiers se sont égarés. Trompés d’orbite. Un GPS qui n’a pas tourné où il fallait, c’est le comble.


REGRESSION ECOLOGIQUE

Bruxelles a encore sévi au nom des économies d’énergie. Dès le 1er septembre on ne pourra plus acheter d’aspirateurs de plus de 900 W, c’est-à-dire à peu près aussi efficaces sur une moquette ou un tapis qu’une pince à épiler. Bon, ça consomme moins, mais comme il faudra s’y reprendre à plusieurs fois et plus longtemps, je ne suis pas sûre de l’économie… Il paraît que ce n’est pas fini, ils vont aussi s’attaquer aux machines à laver et aux frigos. Désormais votre congélateur gardera la nourriture au chaud, ahahah… C’est vrai qu’avec le réchauffement climatique en cours, dont nous avons un aperçu cet été, on n’aura bientôt plus besoin de refroidir, il suffira de récupérer la neige.

Bon, concrètement, si vos tapis sont pleins de poussière, vous pourrez toujours les battre sur le rebord de la fenêtre. En plus ça vous fera faire de l’exercice. J’attends quand même la réaction des fabricants d’électro-ménager… en particulier les Allemands qui font du très lourd très costaud très puissant très cher… Parce que pour les gadgets bon marchés et peu performants, en revanche, il n’y a pratiquement que du made in China. Pas bon pour la balance commerciale, ça ! Enfin, si la grosse commission européenne travaillait dans l’intérêt des Européens, ça se saurait !

LA RENTREE DES CANCRES

SCOOP ! Le gouvernement s’est aperçu que malgré ses puissantes réformes socialo-compatibles (lol), tous les clignotants étaient au rouge. TOUS SANS EXCEPTION. Même pas une petite loupiote verte qui résisterait vaillamment dans un coin. Rien !
- Déficit abyssal, supérieur aux prévisions
- Rentrées fiscales décevantes malgré les augmentations d’impôt (salaud de Laffer)
- Exportations en berne
- Pas de croissance et risque de déflation
- Pas de consommation, forcément, quand on a payé des impôts et des charges largement augmentés, il ne reste plus grand-chose à dépenser
- Donc pas assez de rentrées de TVA
- Pas d’investissements dans les entreprises (même cause, mêmes effets)
- Mais les Français qui pourraient encore dépenser un peu préfèrent épargner en assurance vie ou en livret A (on peut les comprendre vu l’avenir que nous préparent les «roses »)
- Et même l’immobilier se casse la gueule. En fait il n’y a plus de transactions et plus de chantiers.
- En plus il fait un temps de cochon et l’économie mondiale est morose, sans parler des crises en Afrique, au Moyen-Orient et celle que nous avons fabriquée de toutes pièces en Ukraine, comme si nous avions besoin d’en rajouter.
- Pour couronner le tout, les députés PS frondent car ils trouvent la politique de Hollande « ultra-libérale ». S’il y a un Guinness de l’inculture, ils y auront droit collectivement (du moment que c’est collectif ça devrait leur plaire).
Mais Hollande ne veut pas changer de politique. Pourquoi changer ce qui ne marche pas ? Il a promis des économies dans la dépense publique mais pour le moment on les cherche avec une loupe à fort grossissement, même un microscope électronique a peu de chances d’en trouver.

Bon, ben la solution c’est d’aller voir Angela et d’essayer de l’attendrir, mais il faut une sacrée dose de culot et même d’inconscience pour s’imaginer qu’elle va nous ouvrir son porte-monnaie, pour que les Allemands qui ont suffisamment été mis à la diète ne paient les caprices socialisants de la France. La fin de non-recevoir ne s’est pas fait attendre.

Alors Valls monte au créneau et accuse Duflot, la gourde qui a servi de caution verte à Z’Hérault. C’est vrai que sa loi idiote sur le logement a plombé l’immobilier, déjà mis à mal par la loi SRU, par les plus-values Sarkozy, par l’ISF, par les certificats inutiles, par les impôts locaux abominables. Mais alors on peut se poser deux questions :
1) Puisque Valls qui était déjà dans le gouvernement précédent savait que cette loi était absurde, pourquoi l’ont-ils adoptée en conseil des ministres, et pourquoi tous les députés PS l’ont-ils votée comme un seul sous-homme ?
2) Qu’est-ce qu’ils attendent pour l’abroger purement et simplement ? Autrement dit, Manuel, tu nous prends pour des imbéciles !

Maintenant pour redresser ce pays, il est temps de changer de logiciel. Or ce n’est pas avec ces bras cassés qu’on va y arriver, pas plus qu’avec les zombies de la future ex UMP… Il est urgent de redéfinir les missions de l’état et de couper dans le gras de cette administration pléthorique qui s’occupe de tout sauf de son vrai boulot, et qui devient de plus en plus invasive. Ce n’est pas avec des Juppé et des Raffarin, des Fillon ou des Sarkozy qu’on y arrivera. Pas plus avec des Le-Pen-je-sors-de-l’euro-et-je-fais-marcher-la-planche-à-billets, ou avec des Mélenchon-c’est-la-faute-aux-marchés-financiers-et-au-grand-capital. Il nous faut des gens compétents, prêts à aller au charbon et qui ne naviguent pas aux sondages d’opinion.


RHYTHMES & BLOUSES

Ça y est c’est la rentrée. Elle se fera sous le signe de l’EGALITE, puisque Manuel Gaz a nommé Najat Vallaud-Belkacem à l’Endoctrinement National. Il y a plusieurs façons d’égaliser les élèves : à Nice une école privée a imposé l’uniforme. Marre de voir des enfants « fashion-victims » imposer leurs diktats aux autres avec la bénédiction de parents incapables de refuser à leur progéniture des vêtements et accessoires de marques à la mode, évidemment onéreux. Pourquoi pas, si tout le monde est content ? C’est une initiative de l’école avec l’accord des parents, rien à dire. On aimerait que les écoles publiques aient aussi le droit d’avoir des initiatives, comme par exemple faire école le mercredi matin ou pas, créer des ateliers à l’heure de l’étude ou pas (mais des ateliers payants et facultatifs), en concertation avec les parents, mais ce n’est pas socialiste. Les socialistes imposent d’en haut. Ils savent ce qui est bien pour tout le monde. C’est normal puisque tout le monde est égal, interchangeable, puisqu’on vous le dit : « Toutes les écoles publiques devront appliquer la réforme des rythmes scolaires et "aucune exception" ne sera tolérée, a réaffirmé dimanche la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem (source le Figaro y compris le charabia socialo-féminisé), allant même jusqu’à ajouter que si des maires s’y refusaient, les préfets s’en chargeraient. »

Il y a la version Islam intégriste : la femme n’y a pas sa place comme être humain, donc il faut l’effacer, comme ça le problème de l’égalité ne se pose plus que pour la moitié de la population puisque l’autre n’existe pas. Comme il faut bien se reproduire et qu’ils n’ont pas trouvé comment faire sans, on ne peut pas l’éliminer, donc on rend les femmes invisibles en les cachant dans de grands sacs poubelle. Et puis il y a la façon socialiste : l’individu n’existe pas, c’est le collectif qui compte, chaque individu étant un élément interchangeable de cet ensemble. Donc il faut gommer les différences : le nouvel Homo Socialistus Revolutionarus Hexagonalus va plus loin que l’Homo Sovieticus. Il faut même effacer le genre. Il est déshumanisé et asexué. Mao avait tenté le coup en obligeant tout le monde à porter des tuniques amples et fermées au niveau du cou sur des pantalons sans formes. Terry Pratchett en donne une autre version dans les annales du disque-monde, avec la société des Nains, où mâles et femelles portent la barbe et des bottes cloutées. Najat crée directement des clones qui seront élevés dans la bonne doctrine socialiste. Sa méthode est plus sournoise, en témoigne cette visite dans une crèche où un petit garçon au bord des larmes se voit forcé de donner le bain à un poupon devant Madame le ministre (absolument, je refuse de féminiser un nom de fonction). Contrairement au Meilleur des Mondes, ils n’y aura pas d’Alphas destinés à dominer et de Gammas destinés aux basses besognes. Les dominants seront les enfants des cadres du PS d’aujourd’hui qui auront probablement des précepteurs privés. Les autres feront ce qu’on leur dira de faire. Et puis ce sera la société des loisirs, personne n’aura besoin de travailler, ils seront accrocs aux aides sociales, alors pas besoin de les différencier non plus sur le plan intellectuel. On ne parlera plus d’hommes et de femmes mais de Citoyens, comme au bon vieux temps lorsque la guillotine se chargeait d’égaliser les « ci-devants » qui persistaient à avoir une tête qui dépasse.
Quoi qu’il en soit ce n’est pas avec ce genre de mesures débiles que l’on va relever le niveau des élèves. Il serait peut-être temps de songer à l’autonomie des écoles ? Mais ce n’est pas socialo-compatible.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 94237 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines